vendredi 31 octobre 2014

L'Enchanteur de René Barjavel







Présentation de l'éditeur : Qui ne connaît Merlin ? Il se joue du temps qui passe, reste jeune et beau, vif et moqueur, tendre, pour tout dire Enchanteur. Et Viviane, la seule femme qui ne l'ait pas jugé inaccessible, et l'aime ? Galaad, dit Lancelot du Lac? Guenièvre, son amour mais sa reine, la femme du roi Arthur ? Elween, sa mère, qui le conduit au Graal voilé ? Perceval et Bénie ? Les chevaliers de la Table Ronde ? Personne comme Barjavel, qui fait le récit de leurs amours, des exploits chevaleresques et des quêtes impossibles, à la frontière du rêve, de la légende et de l'Histoire. Dans une Bretagne mythique, il y a plus de mille ans, vivait un Enchanteur. Quand il quitta le royaume des hommes, il laissa un regret qui n'a jamais guéri. Le voici revenu.





La magie de l'écriture de René Barjavel.

Il y a des auteurs, même quand ils datent un peu, dont l'écriture est éternelle, dont l'écriture provoque toujours ce petit plus qui fait que, quoiqu'on lise d'eux, on est sûrs de passer un bon moment. C'est bien entendu le cas, pour moi de René Barjavel, que j'avais commencé à étudier gentiment au collège. Puis, de temps en temps, je poursuis sa bibliographie tranquillement à la maison. L'Enchanteur me tentait énormément car j'adore Merlin et toute l'épopée du Saint Graal. J'adore l'auteur aussi. Vous vous doutez bien qu'il était dans ma Wish.

Et Hélène passant par là de son petit museau chercheur, au détours d'un SWAP, elle s'est dit qu'il fallait que je le lise (bah tiens!) Et assez peu de temps après l'avoir reçu *fière* je me décide de le tringballer dans mon sac afin qu'il me suive une partie en vacances et une partie au travail. Histoire de m'alléger un peu les neurones en situation de stress.

Et la magie opéra. Tantôt romantique, tantôt comique, tantôt Epique, René Barjavel a su doser toutes les parties de son livre pour nous former une belle romance sur la légende Arthurienne, tout ceci dans un style de geste héroïque, de roman courtois mais avec bien entendu, quelques petites remarques bien à lui. Et ces toutes petites pointes dans ce récit m'a donné l'impression qu'il était à côté de moi, en train de me raconter ce récit. Et je me suis surprise de temps en temps à rire et à vouloir lui envoyer un petit coup de coude en lui suggérant d'être un peu sérieux lorsqu'on parle de Lancelot et de Guenièvre.


Merlin, ce personnage mystère.

Je ne sais pas si vous avez beaucoup lu sur Merlin, mais c'est un personnage de la légende arthurienne qui suscite le plus de débats car il suscite le plus de mystère. En effet, il paraît tantôt jeune, tantôt vieux, tantôt magicien, tantôt druide, tantôt amoureux et tantôt chaste. Il est plus que difficile de le définir. Quelle est sa nature ? Quel a été son rôle réel ? A-t-il été ce maître d'orchestre de la quête du Graal ou juste un pion de Roi Arthur.


Vous aurez bien entendu la vision de René Barjavel. Un Merlin quasi Divin naît sous sa plume. Un Merlin encore une fois intemporel, dont l'enfance ressemble aux légendes des héros grecs, avec des références au christianisme, bien entendu, mais aussi aux religions celtes. Et je dois dire que tout ceci fait un excellent melting pot qui se lit tout seul



2 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL celui la ! J'ai hâte de le lire, j'adore Barjavel !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais beaucoup aimé Le grand secret de cet auteur, j'avais vraiment accroché àa sa plume. Et celui-ci me fit vraiment de l'oeil.

    RépondreSupprimer