mardi 28 octobre 2014

Le Puits de Ivan Repila









Présentation de l'éditeur : Deux frères, le Grand et le Petit, sont prisonniers au fond d’un puits de terre, au milieu d’une forêt. Ils tentent de s’échapper, sans succès. Les loups, la soif, les pluies torrentielles : ils survivent à tous les dangers. À leurs côtés, un sac de victuailles donné par la mère, mais ils ont interdiction d’y toucher. Jour après jour, le Petit s’affaiblit. S’il doit sauver son frère, le Grand doit risquer sa vie. Le Petit sortira-t-il? Le Grand survivra-t-il? Comment surtout se sont-ils retrouvés là?







Un conte ancré dans la réalité

Oui, ce livre est un conte. Un conte pour grand qui nous fait frissonner comme quand on se prend de lire les contes de Grimm dans leur version originale, pas dans celle qu'on lit étant enfant. Et la première nature du conte est d'être cruelle pour nous avertir. Ici, deux frères sont prisonniers dans un puits mais on ne sait pas pourquoi. Comment sont ils arrivés là ? Sont ils tombés ? Ont-ils joué trop loin de leur maison ? Et puis ce sac de provisions qu'ils ne doivent pas toucher qui nous fait un rappel puissant au Petit Chaperon Rouge qui doit prendre garde au loup....

Mais ici, ce n'est pas le loup l'ennemi, c'est bien le puits, cet endroit fermé qui les coupe de l'eau, de la liberté et de la nourriture. Les enfants tentent ce qu'ils peuvent pour s'en sortir mais on se doute bien qu'ils sombrent peu à peu dans la folie. Petit à petit, leur personnalité s'efface, d'ailleurs, on ne connaît même pas leur nom, la preuve que ce conte pour adulte est universel. Ce sont deux frères : un grand et un petit. Et le jeu est cruel : lequel des deux va survivre ? L'auteur va-t-il prendre en compte l'amour fraternel ou bien la force physique ?


Une réalité qui s'inscrit dans un conte.

Car Ivan Repila s'acharne à nous donner des détails dans son court roman : la fin, la soif, les privations, les désordres psychologiques ... Tout est pris en compte dans ce livre avec cette question lancinante qu'on se pose en permanence : mais où sont-ils réellement ? Pourquoi personne ne vient les chercher ?

Peut être parce qu'on ne s'occupe plus assez de nos enfants ? Peut être qu'on a abandonné de les protéger de cet enfermement perpétuel, de cet isolement qui les étouffe. J'aimerai bien le savoir. Mais en lisant le Puits, vous aurez l'impression d'être en enfer, d'être un spectateur de leurs douleurs quotidiennes. Le puits est une réalité cruelle sous forme de conte, croyez le. 


En bref ? Les Editions Denoel ont encore fait fort dans notre partenariat. Ils nous ont dégotté une perle magnifique, un petit bijou de moins de 200 pages qui vous fera frissonner. Un conte digne d'être raconté pour une soirée d'Halloween entre grands.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Mais mais mais.... Tu ne l'as pas encore lu ???? ;)

      Ambiance claustro à souhaits ^^

      Supprimer