vendredi 26 septembre 2014

[Time to read #10] Le premier jour












Ce que j'aime avec les Time to read, c'est quand j'ai un week end apparemment chargé que je pète tous les records. Pourtant, je partais mal. Au réveil, alors que je comptais lire un peu, ma chaudière ne démarre pas. Diantre ! A 15°C dans la maison, c'est un peu rude. Je me réchauffe au café et j'arrive à joindre mon chauffagiste qui me dit qu'il me rappelle dès qu'il a un créneau dans la journée. Chose qu'il fait à 11 heures pour me donner rendez vous à 12h30

Pas le temps de prendre mon livre, je fonce à la maison en prenant un sandwitch au passage et j'arrive à y être juste avant le chauffagiste. D'ailleurs, il est plutôt miam quand même. Je mange donc ma boustiffaille, nous parlons pressions et chaudière. Je me dis que je vais pouvoir lire mais NAN ! Il répare vite le bougre ! Donc pour le remercier, je lui fais un petit café (tout de même), on papote deux minutes et me vla repartie sur la route. Pour arriver pile poil à l'heure. Ouf, cela veut dire que je n'aurai pas à carburer toute la journée.



La pause arrive. Souvent un grand moment d'ailleurs dans l'entreprise où je bosse. J'ai quand même le temps de suivre une ou deux conversations en lisant un petit chapitre. Et donc, pendant cette pause, cela discutait du projet de loi sur l'interdiction de la cigarette sur certains lieux. Et Géraud, notre doyen me dit royal : "C'est normal parce que tu sais, quand ton bout rouge il tombe, tu farfouilles tu farfouilles en bas, et hop tu perds tes moyens et voilà l'accident". Je vous laisse imaginer mes larmes de rire encore une fois.


La fin de l'après midi s'écoule assez vite (quand on bosse plus pour rattraper une demi heure, forcément) et je pars chercher mes monstres d'amour à l'école. Ou plutôt à l'étude. Nous rentrons. Flora est partie dans un projet de déco d'Halloween et Arthur, lui, veut entraîner son chat à la course. Le dîner étant déjà quasiment préparé, je me pose. Gentiment, au milieu de tous.

Et le temps qu'ils se détendent et qu'ils prennent leur bain, j'ai le temps royal de me lire plus d'une centaine de pages de Royaume Magique à vendre. Cela faisait une éternité que je n'avais pas lu du Terry Brooks (Shannara a bercé mon adolescence). Retrouver sa plume était un vrai plaisir aussi, les pages défilent à tout allure. J'ai adoré l'humour du personnage principal et des différents rebondissements de ce premier tome.
21 Heures, je couche les monstres. Je vérifie si Hélène a envie de lire de l'Assassin Royal (pas de bip, pas d'envie). Je me fais un thé et je continue Royaume Magique à vendre. Avec un petit album de Jazz et une bougie au chocolat blanc. Et figurez vous que lorsque j'ai levé mon nez, il faisait nui, et le livre était fini. J'ai tout de même eu le temps de regarder un petit film en tricotant quelques mailles, car le sommeil ne venait pas.

A plus les filles :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire