mercredi 24 septembre 2014

[Pour faire comme ma femme] Mes dix livres d'Automne




Hellow,

Comme vous le savez, Ptitelfe et moi, on fait souvent les mêmes délires. Et en voyant son article, j'ai eu envie de prévoir, moi aussi, ma petit PAL pour cet Automne (sachant qu'il y a bien quelques lectures communes qui vont s'y insérer). Je vous laisse avec ma petite liste :)



Comme je le disais plus tôt dans le prévisionnel du Time to read, en Automne, j'adore lire du Anne Rice. Donc il est même fort possible qu'on se termine la saga en 2014
Au chevet de leur ami Lestat, plongé dans un profond coma au retour de son voyage aux Enfers, David Talbot, l'archiviste du Talamasca, rencontre Armand, peut-être le plus mystérieux et sans conteste le plus séduisant des vampires. Il entreprend de lui faire raconter l'histoire de sa vie. Une histoire cruelle et flamboyante qui nous mène des steppes de la Russie, où il est enlevé par des marchands d'esclaves, à Constantinople et enfin à Venise, où il est sauvé par Marius, un peintre qui vit avec faste et dont il ignore qu'il s'agit d'un vampire.






Celui ci était dans ma Wish depuis deux ans. Et Ptitelfe me l'a offert lors du dernier SWAP estival. Et quoi de mieux qu'une saison froide pour parler du Roi Arthur, de Merlin et autres ?
Qui ne connaît Merlin ? Il se joue du temps qui passe, reste jeune et beau, vif et moqueur, tendre, pour tout dire Enchanteur. Et Viviane, la seule femme qui ne l'ait pas jugé inaccessible, et l'aime ? Galaad, dit Lancelot du Lac? Guenièvre, son amour mais sa reine, la femme du roi Arthur ? Elween, sa mère, qui le conduit au Graal voilé ? Perceval et Bénie ? Les chevaliers de la Table Ronde ? Personne comme Barjavel, qui fait le récit de leurs amours, des exploits chevaleresques et des quêtes impossibles, à la frontière du rêve, de la légende et de l'Histoire. Dans une Bretagne mythique, il y a plus de mille ans, vivait un Enchanteur. Quand il quitta le royaume des hommes, il laissa un regret qui n'a jamais guéri. Le voici revenu. 



Et oui, comme j'ai été plus qu'emballée par le troisième tome, il serait juste que je termine le cycle d'Ender assez rapidement. Du moins, je trouve ;)
Les Pequeninos, la reine et les humains de Lusitania sont menacés par l'arrivée de la flotte stellaire qui compte utiliser le " Petit Docteur ", un désintégrateur moléculaire, pour préserver la race humaine du terrible virus de la Descolada. Seule Jane, l'intelligence artificielle alliée d'Ender, est capable de les sauver, mais son action est menacée par le congrès stellaire.
Quant à Ender lui-même, il doit maintenir toute son attention pour que les enfants nés de son esprit - Peter et Val - puissent mener à bien leurs quêtes respectives : la recherche d'un puissant leader d'opinion susceptible d'influer sur la décision du congrès, et l'exploration de planètes colonisables pour préparer l'exode... 




 Depuis le temps qu'on m'en dit le plus grand bien. De plus, il est dans ma PAL depuis plus d'un an. Au bout d'un moment, cela ne fait plus sérieux. Surtout que le tome 2 est sorti aussi. 
« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »
Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!




 Automne est synonyme de contes qui font peur aussi. Mais surtout, on m'a dit tellement de choses différentes sur ce livre qu'au bout d'un moment, cela suffit ! je le lirai, je vous raconterai :p
Et si les êtres maléfiques des contes de notre enfance existaient réellement?
Sans doute ces créatures vampiriseraient-elles notre planète. Elles seraient de tous les génocides, manipuleraient les plus grands dictateurs. Bref, tapies dans l’ombre d’Hitler ou sous le feu des projecteurs des plateaux télé, elles auraient entre leurs mains expertes le devenir de l’humanité.
Sinistre tableau !
Si de tels êtres vivaient, il serait à souhaiter que leur alter ego bienfaisant existe également. Qu’en ce début du XXIe siècle, ces personnages merveilleux s’éveillent et décident de se battre.
Et alors, qui sait de quel côté la balance pencherait… 






Alors, l'année dernière, pour Noël, je me suis fait la saga des sorcières d'Anne Rice. Je pense que du coup, on va attaquer gentiment celle de Déborah Harkness
Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible. 


 En parlant de saga SF à terminer, j'ai un dernier tome qui boude tout ce qu'il veut. Pourtant, il paraît que c'est le meilleur. Donc je compte le ressortir gentiment pour cette fin d'année
Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l'Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Les planètes tombent l'une après l'autre. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée.
Que faire ? Darwi Odrade, la Mère Supérieure, compte beaucoup sur Miles Teg, l'enfant-ghola, issu d'un célèbre guerrier, mais dont l'éveil s'annonce délicat. Au demeurant, la solution n'est peut-être pas dans la force des armes. Une Honorée Matriarche, Murbella, est passée au Bene Gesserit. Si elle survit à l'Agonie de l'Epice, les forces du déséquilibre et celles de l'équilibre, enfin mélées, pourraient aboutir à l'impossible union.
Darwi Odrade propose de négocier. La Très Honorée Matriarche accepte : elle s'attend à une capitulation sans conditions. Mais la Mère Supérieure a un plan.
Elle sait bien que l'entreprise est des plus risquées. Si elle parvenait à ramener la paix, elle provoquerait des tensions insupportables et peut-être une nouvelle Dispersion. Rien de moins.




En parlant d'auteur chouchou, comme j'attends toujours ses prochaines publications, je me rends compte que je savoure les deux qui me restent. Cela fait quelques mois que je n'ai lu Mordre le bouclier. On peut donc raisonnablement retrouver l'écriture de Justine cet Automne
La cité du ciel est en plein déclin. Les robots, jadis fidèles serviteurs, régressent jusqu'à devenir des machines stupides ou de terrifiants prédateurs. Saxe est un artiste qui survit en travaillant sur les golems actionnés par magie. Dresde est une jolie automate qui n'a connu que le luxe avant que son maître l'abandonne. Tout les sépare, et pourtant ils vont partager un rêve commun : s'enfuir de la forteresse volante. Traqués par un tueur mécanique qui écorche les humains pour voler leur peau, ils se lancent dans une course peut-être sans espoir : retrouver la mythique porte ouvrant sur la liberté. 


Qui dit Automne dit aussi Editions du Cuivre de Bragelonne. Je laissais patienter l'un des livres fondateurs du Steampunk, sous genre que j'adore. On va le ressortir et je vais tâcher de vous le faire découvrir 
Vraiment, pourquoi Brendan Doyle, jeune professeur californien, aurait-il refusé de faire à Londres cette conférence payée à prix d'or? Comment deviner que l'attend la plus folle et la plus périlleuse des aventures ?
Voyez plutôt: à peine arrivé, le voici précipité, par une mystérieuse brèche temporelle, dans les bas-fonds de Londres. De Londres en 1810 ! Sorciers, sectes et rumeurs de loup-garou ... Et, nul doute, quelqu'un cherche à l'enlever sinon à le tuer !
Au hasard de sa fuite, Doyle régressera jusqu'en 1685 puis sera projeté dans l'Égypte de 1811 où des magiciens vénèrent encore le dieu Anubis.
Traqué, maintes fois capturé et toujours s'échappant, il cherche à corps perdu la "brèche" du retour. 



Et un peu de SF aussi ? J'ai acheté ce coffret il y a bientôt deux ans et malheureusement, je n'ai pas encore pu tout vous lire. Un peu de SF d'ambiance donc. Rien que pour vous
Tandis que les crises qui secouent l'Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitise et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secrets détenus par la Fondation le moyen de monter sur le trône. C'est alors qu'apparaît un mystérieux et invincible conquérant, surnommé le Mulet, que le plan de Seldon n'avait pas prévu... 




Et en bonus.......



  

Entre deux livres, tranquillement, je vais retrouver ma super copine. Car j'ai une saison 1 à finir figurez vous, une playlist à terminer. Et j'aimerai bien boucler ce projet pour la fin de cette année. Ce sera donc épisode 6 et 7 
Lara et Renaud chevauchent à bride abattue vers le Hubb, dont ils doivent récupérer la précieuse cargaison. C’est sans compter sur la nouvelle menace qui plane littéralement au-dessus de leur tête : l’apparition dans le ciel de Bagne de dizaine de vaisseaux du Parti... Mais que vient chercher le Parti sur la planète-prison ? La vérité sur Renaud, ou le déclenchement d’une nouvelle guerre ? Quoi qu’il en soit, s’évader n’a jamais été aussi vital !

2 commentaires:

  1. J'ai adoré L'Enchanteur et Loup, y es-tu ? :D J'espère que tu apprécies aussi Armand le Vampire, je ne l'ai pas encore lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu il y'a longtemps (hum) L'ancienne édition doit être chez ma mère pour te dire. Et c'est mon préféré de la saga donc si tu hésites, surtout vas y, fonce :)

      Supprimer