mercredi 16 juillet 2014

Vivants d'Isaac Marion









Présentation de l'éditeur : Le monde est dévasté par une étrange épidémie. Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.
R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants. Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.











Lorsque trois pipelettes compères décident de se lancer dans une lecture commune....

Oui, ce n'est un secret pour personne, Benji et moi s'entendont très bien. Même qu'on habite dans la même région. Et même qu'un jour, quand on sera grand, on vous publiera des selfies de nous deux à Lille (et oui on est comme ça). Et ce n'est un secret pour personne, Hélène et moi, cela fait bientôt un an qu'on lit ensemble quasiment tous les jours. Que même que quand on sera grandes, on habitera toutes les deux dans une grande maison et que nos chéris ils nous feront Charles Ingalls dans la Petite Maison dans la Prairie parce que ils passeraient leurs temps à jouer aux jeux vidéos pendant qu'on passerait notre temps à lire en duo


Alors imaginez qu'au cours d'une discussion anodine, nous trois, on se dit qu'on a Vivants dans notre PAL et qu'en fait, cela pourrait être sympa de se le lire (pourquoi on en est venus à parler bouquins.... ) (Là....) Bref, rendez vous était pris, Hélène et moi hyper excitées comme des midinettes s’apprêtant à croiser Jon Snow dans la "vraie"vie, Benji... Non je n'ose pas imaginer le niveau de terreur qu'on a dû provoquer. Et mettre ces trois personnes dans une lecture commune... Comment vous dire ?

Déjà, on a galéré pour les chapitres. Parce que le nombre de chapitres n'est pas noté !!!! Certes, ce n'est pas dérangeant pour la lecture. Mais mettez trois têtes de linottes en lecture communes et vous obtiendrez une espèce de course un peu bizarre, Benji partant en tête avec derrière lui deux nanas qui lui crient : "Mais attends, on n'avait pas dit ce nombre de chapitres là!!!!!" Et sinon niveau communication, et bien on s'est beaucoup parlé de nos vies, d'un autre livre lu par Benji et de nos prochaines visites chez l'un et chez l'autre.

Bref on a été super sages :D


Et sinon..... ? Vivants .... ?

Et bien, comme je suis en retard, Benji, lui a déjà tout écrit et je pense que je ne suis pas dernière pour une fois *danse de la joie*. Le point positif et captivant et tout ce que vous voulez que c'était trop bien, c'était qu'on ait le point de vue de R, un zombie. D'où une narration au début un peu sommaire. Mais R, il va rencontrer une nana et cela va lui changer la non vie et le cerveau d'où une narration un peu plus développée au fur et à mesure. C'était franchement sympa de découvrir les habitudes de R, comme il découvre une autre vie et l'amour, comment il combat des espèces de squelettes bizarres.


Et bien entendu, c'est une énorme métaphore sur notre vie à nous. Pour nous montrer que la monotonie, c'est bien mais cela nous tue petit à petit, cela nous rend comme des zombies. Que le métro boulot dodo nous tuera notre personnalité. Qu'il faut privilégier l'amour, le carpe diem, toussa toussa. Cest aussi une histoire de tolérance, de dialogues. Bref, cela nous montre comment on doit bien vivre.


R nous donne envie de nous dépasser.

Alors, oui c'est vrai que 300 pages de romans initiatiques sur fond de zombies, cela fait un peu fleur bleue et ado alors pour nous, trois adultes un peu warrior, que s'est il passé ? Et bien, justement, c'était léger, pas trop moralisateur. La fin était un peu alambiquée mais bon. C'est aussi un premier roman donc il ne peut pas être parfait. Il est indéniable que la narration est extrêmement bien faite, bien tournée, bien pesée, ce qui fait que cela nous a tout passé comme petits défauts de débutants.

Les personnages sont réellement drôles et riches. Que ce soit côté humains ou côté zombie. Ils ne sont pas parfaits, certes, mais ils sont très attachants. Et pour ne rien gâcher, l'adaptation ciné est assez bien faite. Pour une fois que j'aime un film de gonzesses, n'allez pas vous plaindre :)

1 commentaire: