mercredi 18 juin 2014

Mais c'est à toi que je pense de Gary A. Braunbeck







Présentation de l'éditeur : La voiture de Mark Sieber tombe en panne alors qu’il rentre chez lui.
En attendant que son véhicule soit réparé, Mark loue une chambre pour la nuit dans le motel le plus proche. À peine installé, il est brutalement enlevé par un groupe d’inconnus. Lorsqu’il reprend connaissance, il se trouve en compagnie de trois enfants, Thomas (onze ans), Arnold (douze ans), Rebecca (quinze ans) et leur leader Christopher (vingt et un ans).
Horriblement défigurés et mutilés, ils viennent d’échapper à un tueur en série pédophile qui se fait appeler Grendel. Ils ont besoin d’un adulte pour les ramener à leurs parents, que certains n’ont pas vus depuis dix ans… et ils ont choisi Mark.








Je sais ce que vous allez me dire .... Encore un livre tordu ?

Mais que voulez vous ? Je suis faible et j'ai ma seconde partenaire lecture qui s'amuse à me trouver des thrillers flippants, angoissants pour que nous passions des soirées totalement inoubliables, en mode adolescentes devant un film d'horreur interdit. Pourtant, la maison d'édition - Bragelonne - ne laissait pas présager un tel genre. Le titre pourrait même faire penser à un drame ou une comédie romantique. Mais la couverture, pourtant simple, ne laisse pas penser à autre chose qu'une histoire sanglante, une histoire triste. Et avec des enfants.


Alors, oui, l'histoire est difficile. Des enfants mutilés, ayant été kidnappés, kidnappent à leur tour une personne pour que celle-ci puisse les déposer chez leurs parents. Pourquoi tant de précautions ? Il faut savoir que leur torture a été faite par leur ravisseur et les pauvres ont été détruits autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Ils n'ont donc pas la certitude d'être accueillis par leurs familles respectives. Ils savent qu'ils ne sont plus comme avant, ils sont brisés. Mark va leur permettre à sa manière de retrouver cette confiance en eux.


Une histoire qui montre l'horreur de l'enlèvement d'enfants

Tout au long de ce livre, nous suivrons l'histoire de ces enfants, comment ils ont été enlevés, quels sévices ils ont subis. Ceci raconté à Mark, devenu leur témoin, celui qui pourra se souvenir de tout cela. C'est Mark qui fera le lien entre cette ancienne vie et la nouvelle. On voit bien que les enfants cherchaient à comprendre, sans tomber non plus dans le syndrome de Stockholm, pourquoi des adultes prenaient le droit de les torturer. Et pourtant ils n'y aura pas de réponse.

Enfin, l'auteur souligne que, lorsqu'un enfant est enlevé, la population l'oublie. Pas forcément les parents ni forcément les proches. Mais la population elle ne regarde pas tant que cela les avis de recherche et ne peuvent pas non plus forcément reconnaître ces enfants. Comment peuvent-ils être retrouvés. Qui dans le monde pensera à eux ? A part Mark maintenant :)

Pour l'avis de Yumiko, c'est par làààààà

1 commentaire:

  1. Devine quel livre est en train de rejoindre ma biblio! Je ne pouvais pas accepter de l'avoir qu'en ebook :) C'est toujours un plaisir de partager ces lectures bizarres et tordues avec toi, elles prennent d'autant plus d'ampleur quand on peut les lire à deux :)

    RépondreSupprimer