jeudi 5 juin 2014

Le Petit Prince d'Antoine de Saint Exupéry



Présentation de l'éditeur : J'ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu'à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s'était cassé dans mon moteur. Et comme je n'avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C'était pour moi une question de vie ou de mort. J'avais à peine de l'eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J'étais bien plus isolé qu'un naufragé sur un radeau au milieu de l'océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m'a réveillé. Elle disait : ... " S'il vous plaît... dessine-moi un mouton ! "
- Hein!
- Dessine-moi un mouton...
J'ai sauté sur mes pieds comme si j'avais été frappé par la foudre. J'ai bien frotté mes yeux. J'ai bien regardé. Et j'ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.







Quand votre coeur rate un battement le temps d'un livre....

Le Petit Prince est réellement le livre qui a marqué mon enfance. Dessine un mouton est pour moi aussi une petite phrase un peu mantra chez moi qui est dite à chaque fois que je dois imaginer ou réaliser quelque chose en pure créativité. On peut dire ainsi que c'est un des livres qui a profondément marqué mon enfance et qui continue à me marquer aujourd'hui. Et pourquoi? Certains diront que ce n'est qu'un conte, voire un conte philosophique mais ce petit livre avec ses aquarelles assez naïve. De plus, il commence un peu à vieillir ce Petit Prince. Il a plus de 60 ans maintenant, en effet.

Mais voilà. C'est un livre qui parle du coeur. C'est un livre qui a inspiré énormément d'autres histoires. Il fait parti des incontournables du genre et mes enfants commençant à grandir, il fallait au moins une petite édition à leur âge, la mienne étant toujours dans ma chambre chez mes parents (et je pense qu'elle ne bougera pas, tant ce livre m'évoque l'enfance).


Le Petit Prince, c'est chaque petit enfant en nous confronté au monde des adultes.

Déjà quand j'étais petite, ce n'était pas facile parce que les parents, ils ont toujours des choses à faire, du temps qui file, des obligations et des idées assez terre à terre. Or, quand on est enfant, on a envie de prendre son temps, on a envie d'imaginer des tas de choses, même si on ne peut pas forcément les réaliser. En ce moment, je le vois avec mes monstres qui dessinent des machines ou qui imaginent des décorations que ce soit pour la chambre ou pour la maison tout entière.

Et quand je vois le monde avec mon expérience d'adulte, je vois toujours ce décalage entre mes obligations quotidiennes et mon âme d'enfant qui a toujours envie de créer, de s'amuser et de s'émerveiller. Et encore, j'ai eu de la chance d'avoir des parents qui sont de grands enfants. Aussi, ils ont toujours développé ma sensibilité, ils ont toujours laissé de la place pour tout ce qui se passait dans ma tête. Et c'est aussi ce que j'ai envie de préserver pour mes enfants maintenant.



Le Petit Prince montre aussi que les enfants sont sérieux.

Ce qui rend attachant ce Petit Prince c'est que c'est un enfant, certes, mais on se rend compte que les enfants ont aussi des sentiments de grands. Ainsi, lorsqu'un enfant se sent seul, lorsqu'il perd une amitié, lorsqu'il est déçu par une personne, il souffre autant voire plus que les adultes. Idem pour les bons sentiments comme la découverte de l'amitié, comme la découverte de l'amour.

L'important, ce n'est pas de préserver ses sentiments. L'important, c'est de les avoir éprouvé. Mais lorsque nous sommes adultes, lorsque nous avons des enfants, il faut savoir tout simplement soutenir cet enfant - qu'il soit en nous ou à côté de nous - pour traverser ce moment.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire