lundi 30 juin 2014

La Pucelle et le démon de Bénédicte Taffin








Présentation de l'éditeur : Le mercenaire Sidoine de Valzan est chargé d’escorter la prophétesse Jehanne. La jeune femme prétend pouvoir remettre le Dauphin sur le trône et rétablir la paix dans le royaume. Mais à son arrivée, Sidoine découvre qu’elle a été assassinée par des démons. Il lui faut absolument trouver une femme pour sauver le royaume, mais qui ? Il ne connaît personne en ces terres étrangères. Personne, hormis la prostituée avec laquelle il a passé la nuit précédente : Oriane. Oriane… Jehanne… qui verra la différence ?












Ce roman pourrait bien vous faire réfléchir sur l'Histoire....

Non, ceci n'est pas un argumentaire hyper sérieux et documenté sur la vraie vie de Jeanne d'Arc, avec prise de position sur sa nature divine, et sur divers autres aspects de sa vie. Non. Toutefois, l'auteure s'est suffisamment renseignée et surtout elle a sa petite touche personnelle qui vous fait dire que si vous connaissiez l'Histoire, vous n'y étiez pas et donc, par conséquent, qui peut savoir si l'histoire que l'on raconte, c'est au fait prêt ce qui s'est passé.

Par ce que quand même, une Vierge qui vient du fin fond de la campagne, monte une armée, se dirige vers le Roi de France, lui révèle des trucs, part à la conquête d'Orléans et se fait cramer sur un bûcher pour sorcellerie. C'est moi ou ce n'est qu'une histoire qu'on n'en voit que dans les films ? Ou dans les livres ? Et l'auteure a très bien pu saisir ce point de vue là pour nous introduire quelques bouffées de fantastique mais aussi pour nous raconter un autre version, imagée, de la vie de Jehanne



Une narration qui montre que le débat sur la vie de Jehanne est toujours d'actualité


Qu'est qu'on a pu prendre position sur cette femme (sans mauvais jeu de mots). Était elle vierge jusqu'au bout ? Était-elle une sorcière (parce que bon, elle a combattu avec Gilles de Rais quand même) ? Ou une sainte ? C'est fou quand on y pense sérieusement car l'histoire de Jeanne d'Arc est sûrement celle qu'on connaît le mieux en France mais c'est aussi celle qui suscite le plus de débats et souvent ils sont très houleux. Pourtant, le cas de Jeanne d'Arc n'est pas isolé, surtout à cette époque. Je ne dis pas que les femmes guerrières étaient foule au XV° Siècle mais elles existaient. Le débat venait juste au moment de savoir si elles étaient sorcières ou saintes. Ce qui rend Jeanne si proche de nous c'est qu'elle incarnait la femme de caractère, l'Amazone, celle qui prend les choses en mains.

Bénédicte Taffin a repris exactement ces caractéristiques pour nous montrer Oriane dans le rôle de Jehanne qui, elle, était très fade en fin de compte. Oriane est une jeune femme qui elle n'a pas froid aux yeux, qui fait ce qu'il faut pour survivre et se battre. Elle ne mâche pas ses mots, bien entendu. Le talent de l'auteur est de rattacher tous les éléments de sa fiction à des éléments de la légende de Jeanne d'Arc ce qui double le plaisir du lecteur, lui permettant de lui donner sommes toutes, une lecture alternative de l'histoire.


En bref, un livre détente qui a énormément d'humour, d'action et de référence. J'ai adoré les clins d'oeil à notre Histoire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire