mardi 3 juin 2014

Eco de Guillaume Bianco & Jérémie Almanza

Tome 1 : la Malédiction des Schakelbott






Présentation de l'éditeur : " Approchez braves gens, pour entendre l'histoire, Cette sombre litanie, qui vogue dans ma mémoire. Soyez donc attentifs, prêtez-moi une oreille, Vous entendrez un conte, à nul autre pareil. Eco n'a pas dix ans, son visage est bien blême, Mais c'est la vie pourtant, qui coule dans ses veines. Une triste circonstance, par une nuit de démence, Changera à jamais sa paisible existence. La fable est déplaisante, faites à votre guise, Sachez que toutefois, pleurer n'est pas de mise... "







Un magnifique conte  !

Désolée mais je n'arrive pas à trouver d'autres qualificatif car l'objet livre en lui même est magnifique. Les dessins ont un quelque chose d’inouï. J'ai vraiment pris mes yeux d'enfants, ceux qui sont écarquillés au maximum et avec un magnifique Ôoooooooooooooh à chaque image. J'ai cherché les influences mais non, il y a vraiment une petite patte toute personnelle là dedans, que ce soit dans la disposition des images que dans la rédaction de l'histoire.

J'ai ainsi adoré la palette de couleurs utilisée pour ce premier tome et je serai curieuse de voir s'ils ont utilisé d'autres palettes pour les tomes prochains (que j'ai dans ma PAL donc rassurez vous, je vais vous en parler le plus tôt possible). Quant au style d'écriture utilisé, on peut dire que nous sommes incontestablement dans l'univers du conte telle qu'on a pu les lire étant enfant. La structure du texte est bien caractéristique du genre et l'histoire suit bien le chemin. Mais il n'y a pas que cela.....


On oscille vraiment entre monde enfantin et monde adulte.

L'histoire d'Eco, du moins dans le premier tome, représente vraiment le passage à l'âge adulte mais aussi les différences entres les adultes et les enfants. En effet, on suit la jeunesse de la petite Eco qui n'a pas les talents innés de ses parents pour la couture. Ou plutôt elle n'a pas les talents que ses parents aimeraient qu'elle ait. Source de déception flagrante, elle s'isole de plus en plus, se créant elle même son univers "doudou". Comme dans tous les contes, Eco subira une épreuve d'initiation qui est la livraison d'une poupée à un client important de la famille

Or, Eco ne remplit pas le contrat et sa famille est au bord de la ruine. Evidemment, tout le monde l'abandonne, ses parents ne font pas front du tout avec elle. Elle part donc en quête pour se racheter, pour retrouver la grâce aux yeux de ses parents. Suivent bien entendu plein de choses initiatiques qui montrent son passage à l'âge adulte.

En bref, bien entendu que j'ai adoré cette ambiance, ces couleurs, cette manière d'amener les choses et je vous conseille vivement de lire cette série de BD;

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire