mercredi 9 avril 2014

Légion de Brandon Sanderson






Présentation de l'éditeur : « Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. » Ainsi parle le démon dans l’Évangile de Marc. Le héros de cette nouvelle, Stephen Leeds, surnommé Légion, est un être multiple : très intelligent, il peut apprendre n’importe quoi en très peu de temps, mais extériorise tous ses savoirs sous forme d’hallucinations, qui sont autant d’aspects de lui-même. Il vit reclus dans une grande maison, entouré de ces nombreuses entités hallucinatoires, toutes dotées de compétences hautement spécialisées. Il est riche, car il loue ses services à qui peut se les payer. Un jour, il est engagé pour enquêter sur la disparition d’un scientifique, inventeur d’un objet très particulier : un appareil photo capable de prendre des photos du passé…






Mais Aïeuuuuuuh  !

Et oui, comme d'habitude, j'ai reçu une claque de Brandon Sanderson. Vous allez me dire, fallait que je sois habituée, j'ai lu deux tomes de la saga Fils-des-Brumes, je lis le troisième actuellement. Pourquoi me martyriser avec Légion ? Déjà tout simplement parce que les claques littéraires, j'aime cela, ensuite parce que j'étais plus que curieuse de voir comment mon chouchou allait se débrouiller dans le thriller (et oui). Enfin, et surtout, connaissant un peu les idées religieuses de l'auteur, je me demandais comment il allait relier un enquêteur avec Légion tout simplement sans tomber dans du fanatisme.

Bon. Maintenant, je le sais. Nous avons certes quelques petites idées religieuses par ci par là, que je vous rassure de suite. Mais c'est plus un exposé philosophique qu 'une tentative de conversion en masse de ses lecteurs. Et je tiens à vous dire que ses idées sont géniales. La distinction entre folie et magie, l'utilisation d'un appareil photo magique pour prouver des évènements anciens... Là, on touche quelque chose de grand, on touche le projet d'une saga époustouflante.



Et tout ceci en moins d'une centaine de pages !



Stephen Leeds, un personnage énigmatique

Est-il fou ou est-il autre chose ? Le jury délibère encore et je risque de mettre encore un certain temps pour répondre. Stephen Leeds, c'est un peu la personnalité qui se répète encore et encore et encore et encore, chaque fois en prenant une nouvelle caractéristique. Si Légion existait réellement, je pense en effet qu'il prendrait cette forme. Maintenant, tout est dans la manière de l'utiliser.

En effet, chaque forme de savoir peut être néfaste mais bien utilisée, chaque forme de savoir peut aussi être un bienfait pour une communauté. Malheureusement, pour notre enquêteur, cela se résume à accueillir à chaque fois une nouvelle personnalité. Quand devra-t-il arrêter ? Comment fait-il pour gérer chaque aspect ? Quelle est l'histoire de chaque personnalité surtout ? Autant de questions que l'on se pose en plus de la résolution de l'enquête dans cette nouvelle

Au fait, voici l'avis de ma femme, parce qu'on l'a lu à deux 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire