mardi 29 avril 2014

Death Note, Black Edition de Takeshi Obata et de Tsugimi Ohba



Intégrale 1



Présentation de l'éditeur : Tome 1
Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée. Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes !! Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l'ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l'ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet?
Tome 2
Light entend bien imposer au monde sa vision de la Justice ! De nombreux criminels sont morts après que leurs noms aient été inscrits dans le Death Note ! Alerté par ces morts étranges, le FBI enquête au Japon. Light fait partie des suspects mais, grâce au Death Note, il parvient à se débarrasser des soupçons qui pèsent sur lui. Malgré cela, L, continue à suivre le jeune homme !





Un monument du genre.

Death Note, pour tous les amateurs du genre, cela fait partie en quelque sortes d'un monument du manga. Tout le monde dans cette catégorie l'a lu, l'a vu ou au moins en a entendu parlé. De mon côté, je l'ai lu, je l'ai vu, je l'ai re plein de fois. Je ne m'en lasse pas, je ne m'en lasserai jamais je pense, et j'ai une véritable petite collection chez moi. La Black Edition manquait. Et les chroniques n'étaient pas faites. Quoi de plus pour se retenir de se (re)faire un tour sur cette saga monstrueuse. Donc oui, si vous vous posez la question de suite. J'ai bien aimé.

Et c'est normal car c'est une saga hyper complète. Déjà vous avez les dessins qui sont assez magnifiques, il faut le dire. Ensuite, il y a la mythologie qui se complète au fur et à mesures des tomes. Il y a des dieux de la mort, des cahiers où sont notés les morts et parfois, ce fameux Death Note descend dans le monde des humains. Et là, les dieux de la mort regardent ce qui se passe en fait. Ainsi, la question principale est : que font les humains qui ont un pouvoir divin ? Enfin, et surtout, il y a ce fameux match de personnages : L contre Light. S'il y a bien un combat cérébral de personnages que j'apprécie toujours autant, c'est bien celui ci.


Des thèmes développés très profonds.

Comme je vous le disais tout à l'heure, le but du "jeu" ici, c'est qu'un carnet de la mort est tombé dans le monde des humains. Et c'est Light, le fils d'un commissaire japonais, assidu dans ses études, qui aide parfois son père dans la résolution des enquêtes, qui tombe dessus. Ainsi, le dieu de la mort attaché à ce carnet lui apparaît. Il lui explique parfois les règles du Death Note, en plus des explications qui a dans le carnet. Ainsi, si Light ne note que le nom d'une personne en visualisant son visage, celui-ci meurt d'une crise cardiaque dans les 20 secondes.

On se dit bien évidemment que Light étant féru de justice, il va de suite rendre le cahier. Mais voilà, on s'aperçoit que sans la sentence de la Justice et avec une arme, Light va vite devenir Juge, Juré, et exécuteur. C'est lui qui va faire lui même sa propre justice. Ainsi, pour lui, il fait le bien. Mais pour les autres, cela devient un tueur en série. Ainsi, la notion d'exécution et de meurtre prend tout son sens ici et c'est ce que le manga nous montre en premier lieu.


En dehors de ce background spécifique, la bataille des deux opposés

Ici, nous avons deux grand personnages : L et Light. Les deux ont le même cerveau si je puis dire. La même intelligence. Ils ont les mêmes aptitudes et la même particularité qui est leur caractère têtu : ils n'aiment pas perdre et sont prêts à énormément de choses pour gagner une partie. Sauf que la partie ici c'est de trouver l'identité de l'autre. Ainsi, dès qu'ils sont mis en concurrence, ce sont des moyens astronomiques qui sont mis à leur disposition pour leur bataille.

Sauf qu'il y'en a un qui est encadré par la Police : L. Il agit ainsi dans une certaine légalité, même si parfois, elle devient un peu discutable pour trouver Light. Mais elle reste tout de même dans un cadre. Il a la société de son côté et donc la justice. Light, lui, a le dieu de la mort à ses côtés. Et il doit trouver aussi L pour tout simplement ne pas se faire arrêter. Il a du pouvoir mais aucun sens de la norme sociale. C'est la Justice aveugle. Ainsi, c'est ce jeu de chat et de la souris qui va nous tenir en haleine. Pour ces deux intégrales, ce sera tout d'abord la mise en place d'un grand échiquier. Et l'on ne peut qu'admirer le génie des deux protagonistes.

En bref, un manga qui ne s'oublie pas. Bien au contraire. Et j'espère qu'il vous plaira autant qu'à moi.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire