vendredi 18 avril 2014

Black Rose Alice de Setona Mizushiro



Tome 1 






Présentation de l'éditeur : Vienne, 1908. Dimitri, un jeune chanteur d'opéra, se relève inexplicablement d'un accident mortel. Peu après, suicides et autres morts étranges se multiplient dans son entourage. Quand un mystérieux personnage l'approche avec de terrifiantes révélations, Dimitri prend conscience que quelque chose en lui est en train de changer... Tokyo, 2008. Azusa une jeune enseignante japonaise, vit une douloureuse aventure avec un de ses élèves, jusqu'au jour où un événement dramatique vient bouleverser son existence. Setona Mizushiro revisite le mythe du vampire dans un opéra macabre par delà le temps et la mort.







Un tome introductif romantique et mélancolique (tout en même temps).

Le fait de relire les tomes de L'infirmerie après les cours m'amène à papoter manga avec les copines (ici Yumiko). Celle ci me dit : Mais tu te souviens de Black Rose Alice. Bien entendu que je me souvenais mais où est-ce que j'avais rangé ce bazar.... Bref. Je ne l'ai pas retrouvé, je l'ai repris en numérique et j'ai relu ce premier tome, ne serait-ce que pour retrouver ce petit pincement au cœur de l'Infirmerie après les cours avant de lire le tome 3. Alors, curieusement, cela m'a donné envie de relire mes Hellsing. Alors que ce n'est pas du tout du tout le même truc. Mais au moins, vous savez quelle prochaine saga je vais lire quand j'aurai du temps.

Cette petite digression passée, me revoilà dans Black Rose Alice où nous rencontrons le destin de Dimitri, un artiste tsigane qui devient vampire. Il perd la femme qu'il aime (et de toute façons, il ne peut l'épouser) et toutes les personnes qui l'entourent et qui le contrarient ont tendance à avoir une fin brutale. Les siècles passent et nous retrouvons notre chanteur en 2008. Il tombe sur une jeune fille, Asuza, dont l'âme lui rappelle sa bien aimée. On va donc observer une réinterprétation du mythe de Dracula, avec des vampires assez différents dans leur mode de vie, certes, mais dont le romantisme inventé par Bram Stocker conserve de sa superbe.

Ainsi, si vous aimez le Grand Amour, le mythe de Dracula modernisé et les mangas. Et bien, venez lire Black Rose Alice, je suis persuadée que cela va vous plaire.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire