jeudi 24 avril 2014

Alison Wonderland by Helen Smith




Présentation (traduction personnelle) :Suite au départ de son mari pour une autre femme, la Londonnienne de 20 et quelques années Alison Temple se dégotte un job de détective privée. Elle espère ainsi trouver  d’autres fins possibles que la sienne. Elle passe ainsi ses journées à chercher les objets perdus et ses nuits à suivre les maris infidèles. Mais qu’importe le cas, aucun de ses clients n’est à la hauteur des personnes qui jalonnent sa vie personnelle. Il y a sa patronne, l’inestimable et ordonnée Mrs Fitgerald, Taron, la meilleure amie excentrique d’Alison qui crie partout que sa mère est une sorcière, Jeff, son partenaire amoureux qui est un compositeur de poèmes et depuis peu, son postier psychopathe. Ses habitudes avec ce beau monde sont bouleversées lorsqu’elle décide de partir en voyage avec Taron et qu’elle subit mésaventures sur mésaventures. 






Une structure de texte qui donne une petit rappel à Alice au Pays des Merveilles.

Dans ce petit livre qui nous fait environs 200 pages, Helen Smith a pris le parti de prendre quelques peu la structure de texte de son conte d'origine : Alice au Pays des Merveilles. Et pour cela, elle utilise des artifices certes classiques mais qui modernisent bien le monde. Toutefois, elle commence son récit à la manière d'une comédie romantique : nous suivons Alice Temple qui se dit Alison Wonderland parce qu'elle n'a pas trouvé le grand amour et que, par conséquent, tant qu'elle n'a pas trouvé de Prince Charmant, elle ne veut pas vivre dans la réalité. Elle nous explique qu'elle a été mariée, que son mari la trompait et que par conséquent, elle est partie pour suivre un emploi de détective privé. Elle ne vit toutefois pas en ermite, loin de là. Elle a un sex friend, des collègues déjantés et un environnement un peu foufou.

Cela dit, son ami très particulier, Jeff, est poète, ce qui nous jalonne le textes de poèmes modernes. L'héroïne écoute aussi quelques musiques dont nous avons des paroles. A ceci, nous ajoutons des scénettes courtes, enjouées, un peu loufoques, un rythme assez soutenu et des pensées de l'héroïne sur la vie en général et sur les personnages qui l'entoure. Voilà, nous sommes dans une structure de textes qui rappelle Alice au Pays Des Merveilles, sans toutefois le plagier, en le modernisant et en l'allégeant grandement.

Et c'est aussi ce que nous attendons de ce livre, un vision de vie londonienne, pas trop réaliste mais dont on peut faire référence, une vie rêvée pour toute jeune femme de vingt et quelques années qui se cherche et qui veut trouver un but à sa vie. C'est ainsi que nous suivons les pérégrinations d'Alice Temple à la recherche du mari fidèle mais qui ne trouve, à travers ses enquêtes, que des maris volages.


Un petit livre de gare sympathique.

Ne vous méprenez pas sur mon appellation Livre de Gare. Pour moi, un livre de gare, c'est un livre qu'on prend dans son sac, ou que l'on achète vite fait avant de partir pour un trajet en train, ou un petit trajet en avion. Il est court, vous permet de vous vider les neurones et on ne lui demande pas plus. Sauf parfois un peu de culture générale si le cœur vous en dit mais cela n'ira pas plus loin. Alison Wonderland correspond tout à fait à ce type de livre. Vous le lisez, suivez les aventures d'Alice qui sont narrées de manières toutes légères. Vous avez voyagé, ri, vous avez rêvassé et une fois terminé, vous avez un bon moment de passé, vous êtes détendus et parfois même vous en gardez un bon souvenir.

On ne peut pas dire que ce soit de la Chick List. Je le cataloguerai plus en petite romance urbaine. Alice est pétillante et a un je ne sais quoi de romantique, voire de mélancolique. On sent la femme qui passe un cap dans sa vie (la dizaine après la vingtaine, vous voyez), qui fait le bilan, qui se cherche encore et qui fait tout pour trouver, même si parfois la méthode n'est pas ce qu'il y a de plus efficace. C'est en quelques sortes une femme moderne actuelle à la sauce Alice.

En bref, un bon moment mais sans plus. Toutefois, je ne suis absolument pas déçue, je ne m'attendais pas non plus à quelque chose de transcendant. Ce livre a eu l'effet escompté : il m'a détendue pendant un voyage :)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire