lundi 10 mars 2014

Quand viennent les livres vient le printemps ?








Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaam   Oui, je crois que j'ai craqué et juste avant le Salon du Livre. C'est grave docteur ? Non mais c'est de l'occasion, je vous jure ! Et comme de toutes façons, je vais vous faire une moisson pour le salon, je me suis dit qu'avant, j'allais vous faire celui là. Je vous rajoute à la  fin les ebooks et les VO pour compléter tout cela ^^


Il y a 15 ans, deux enfants s'échappaient des geôles
du plus dangereux des criminels qui disparaissait après avoir mis la France à feu et à sang.
Clara et Louis sont aujourd'hui adultes mais le vernis
de leur existence se fissure. L'emprise de Kurtz
a profondément gangréné leurs esprits.

Insidieusement, le chaos s'installe.
Les voix de l'ombre se font entendre à nouveau.







 1914. L'Empire britannique est à son zénith et Londres s'apprête à subir les foudres du Kaiser. Thommy Thomson oeuvre dans l'ombre pour un plumitif mégalomane quand un avocat lui propose un marché insolite : écrire l'histoire de son client, Marcus Garvey, un gitan accusé d'avoir assassiné au Congo les fils du duc qu'il servait. Publié avant le procès, le récit concourt par son immense succès à sauver de la potence celui que tout accuse. II met au jour le détail de l'expédition enragée de cieux aristocrates qui s'enfoncent clans la jungle congolaise jusqu'aux confins du monde, aiguillonnés par la fièvre de l'or. Avec Marcus, ils vont mener la première guerre verticale de l'histoire contre une armée insolite surgie des entrailles de la terre. Par convoitise pour une de ces créatures, les hommes ouvrent la boîte de Pandore et les intenses tropiques débrident ceux qui ne savent plus tenir leur rang. Les sang-bleu se révèlent de fieffées canailles et un pauvre domestique s'érige en sauveur de l'humanité. Dans cette aventure qui semblait établir le triomphe de la justice des hommes, tout n'est que chimère; seule la fiction y gagne des lettres de noblesse.

 Madeline Dare, rejeton sans fortune d'une vieille famille wasp de Long Island, éduquée dans un milieu empreint de snobisme et de privilèges, végète comme rédactrice pour le journal local et, d'une manière générale, déteste Syracuse, trou perdu où elle doit vivre souvent seule puisque son mari, Dean, issu d'une famille de fermiers des environs, s'absente régulièrement sur des chantiers au Canada. Alors qu'elle rend visite à ses beaux-parents, de vrais rednecks évoluant entre tracteurs, sueur et labeur, on lui montre une plaque d'identité ramassée dans un champ, là même où dix-neuf ans plus tôt deux jeunes filles ont été retrouvées assassinées, avec mise en scène macabre. Du bon boulot de psychopathe. L'ennui, c'est que le nom sur la plaque est celui de Lapthorne, le cousin préféré de Madeline. Elle va se lancer dans l'enquête, avant que les flics s'en mêlent, avec pour but d'innocenter le beau jeune homme qui illumina son adolescence. [...] Foires aux machines agricoles, soirées du vendredi avec bière et groupes country locaux, fête foraine baignée de l'odeur de barbe à papa, buveurs aux joues couperosées sont les éléments d'un cadre glauque dans lequel va évoluer Madeline, soutenue par sa copine Ellis, belle plante bourrée d'hormones, et Kenny, copain de Dean, ex-flic devenu barman.

Afrique, après l’apocalypse. Le monde a changé de bien des façons, mais il est une région où les génocides intertribaux continuent d’ensanglanter la terre.
Une femme survit à l’anéantissement de son village et au viol commis par un général ennemi.
Elle erre dans le désert dans l’espoir d’y mourir,
mais donne naissance à une petite fille dont la peau et les cheveux ont la couleur du sable.
Persuadée que son enfant est différente, extraordinaire, elle la nomme « Onyesonwu », ce qui signifie, dans une langue ancienne : « Qui a peur de la mort ? »
À mesure qu’Onye grandit, elle comprend peu à peu qu’elle porte les stigmates physiques et sociaux de sa violente conception. Des pouvoirs magiques aussi insolites que remarquables commencent à se manifester chez elle alors qu’elle est encore enfant. Sa destinée mystique et sa nature rebelle la poussent à quitter son foyer pour se lancer dans un voyage qui la forcera à affronter sa nature, la tradition, l’histoire, l’amour, les mystères spirituels de sa culture, et à apprendre enfin pourquoi elle a reçu le nom qu’elle porte.


À l'intérieur d'un coffre d'une voiture, le cadavre de Ramiro Hernández Montes, tué par balle. Situation pour le moins embarrassante pour le frère de la victime qui espère son élection au poste de gouverneur de l'État de Colima. Quatre flics sont chargés de l'enquête avec pour consigne de l'étouffer : le servile commandant Obispo, le Tigre Guerrero, violent mais efficace, Román et Sabino, deux policiers machos confrontés au monde gay. Car l'enquête révèle une série d'assassinats d'homosexuels, tous abattus avec un calibre .41, mais aussi les orgies organisées dans des villas luxueuses et le goût de certains notables pour les enfants.
Ailleurs dans la ville, un gamin livré à lui-même se lie d'amitié avec un adulte qui ne tarde pas à l'initier à la drogue et au sexe. Un jour, on le présente à un couple, Roi Camilo et Reine Sofia...
Tiré d'un fait divers, roman concession sur la perte de l'innocence, 41 montre jusqu'où peut aller la perversion des plus vils personnages politiques. 


 " Je serai sombre, française, à la mode et difficile ; vous serez douce, ouverte, anglaise et belle. Quelle paire nous formerons ! Quel homme pourra nous résister ? " Tels sont les premiers mots prononcés par Anne Boleyn à l'endroit de sa soeur Marie quand elle la rejoint, en 1522, à la cour d'Angleterre. Introduite au palais de Westminster, à l'âge de 14 ans, Marie Boleyn séduit le roi Henri VIII auquel elle donnera deux enfants. D'abord éblouie par le souverain, elle comprend qu'elle sert d'appât au milieu des complots dynastiques. Quand l'intérêt du roi pour elle s'émousse, Anne est chargée de le séduire à son tour. Désir, haine, ambitions, trahisons. Se déroulant sur quinze ans, cette fresque historique, racontée à la première personne par Marie Boleyn, dépeint les rivalités au sein de la dynastie des Tudor. Une histoire qui se terminera dans le sang.




 1536.
Henri VIII d'Angleterre a fait décapiter pour adultère, inceste et haute trahison sa deuxième épouse, Anne Boleyn, qui n'a pas enfanté l'héritier mâle qu'il espérait. Quelques jours plus tard, il épouse Jane Seymour, qui lui donnera un fils - le futur Edouard VI - mais décèdera en couches en 1537. 1539. Le roi se marie avec Anne de Clèves - faire alliance avec les Protestants est d'une importance stratégique.
D'abord éblouie par les fastes de la cour, la nouvelle reine se sent vite prise au piège. Et surtout menacée par la très jeune Catherine Howard, nièce de l'ambitieux Thomas, duc de Norfolk... Pourra-t-elle échapper à l'héritage funeste ? Faisant suite à Deux Soeurs pour un roi, où Philippa Gregory racontait avec brio la rivalité de Marie et Anne Boleyn, L'Héritage Boleyn plonge à nouveau le lecteur dans les coulisses de la cour d'Angleterre.
S'y nouent des intrigues pour accéder - ou conserver - le pouvoir, dont les femmes sont souvent les premières victimes..


 1464. L'Angleterre est en guerre. La maison d'York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s'oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône. Le jeune roi fait alors la connaissance d'Élisabeth Woodville, veuve de Sir John Grey et mère de deux garçons, Richard et Thomas. Séduit, il l'épouse secrètement. Mais Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, voit d'un très mauvais oeil cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d'Élisabeth. Neville passe alors à l'ennemi et rejoint la maison de Lancastre... Luttes fratricides, complots et trahisons, secrets de palais...





 Logen Neuf-Doigts, le barbare le plus redouté du Nord a finalement vu sa chance tourner : son dernier combat risque bien d'être celui de trop. La perspective de ne laisser à ses ennemis hilares qu'une poignée de mauvaises chansons ne l'enchante guère ; aussi, quand les esprits lui révèlent qu'un mystérieux mage l'attend au Sud, se met-il en route. Après tout, qu'a-t-il de mieux à faire ? Jeune et fringant officier, le capitaine Jezal dan Luthar n'a rien de plus dangereux en tête qu'arnaquer ses amis aux cartes, se mettre minable et remporter le Tournoi annuel d'escrime. Mais la guerre gronde, et les batailles qu'on livre sur le front du Nord ne s'interrompent pas au premier sang. Tortionnaire accompli, l'Inquisiteur Glotka ne rêve que de voir l'arrogant capitaine tomber entre ses mains. Mais lui ou un autre, Glotka déteste tout le monde : obtenir des aveux de traîtrise à longueur de journée laisse peu de place à l'amitié. Sa dernière piste de cadavres pourrait bien le conduire droit au cœur du gouvernement corrompu... si toutefois il vit assez longtemps pour la suivre. Alors que de funestes complots sont sur le point d'être révélés, que des querelles millénaires remontent à la surface, la ligne qui sépare les héros des traîtres est assez fine pour faire couler le sang !

 Le tocsin de la guerre résonne aux portes de l’Union. L’armée du monde libre, inexpérimentée, mal équipée, divisée par les querelles intestines que se livrent ses chefs incompétents, semble inconsciente du danger qui la guette. Face à elle, sur le front du Nord, les barbares de Bethod se chauffent d’un tout autre bois... Au Sud, les forces du Gorkhul se massent au pied de la cité de Dagoska. Alors que la ville bouillonne des préparatifs la bataille, l’inquisiteur Glotka – affecté là après la disparition suspecte de son prédécesseur – découvre une conspiration visant à livrer la ville à l’ennemi sans combat. Menacé à chaque instant, Glotka a besoin de réponses, et vite. Pendant ce temps, la poignée de héros réunie par Bayaz prend la route du Vieil Empire, à destination du bord du Monde. Le Mage espère y trouver la Graine, une relique surpuissante, jadis responsable de la destruction de plusieurs villes, et peut-être aujourd’hui l’unique voie de salut pour l’Union. Mais encore faut-il pouvoir s’en emparer... et la contrôler !

 La fin approche. Logen Neuf-Doigts n'a plus qu'une seule bataille à livrer, sans doute la plus dure : celle qui l'opposera à Bethod, le roi du Nord, l'homme qui tient tête à l'Union. Il est temps pour le Sanguinaire de rentrer chez lui et d'affronter son plus vieil ami devenu son pire ennemi. Après avoir fait l'amère expérience de la guerre, Jezal dan Luthar a tourné le dos à la vie militaire pour couler des jours heureux avec sa promise. Mais le prestige et les honneurs ont la vilaine habitude de se rappeler au bon souvenir d'un homme au moment où il s'y attend le moins... Et tandis que le Roi de l'Union n'en finit plus d'agoniser, les paysans se révoltent et les nobles complotent. Nul ne semble conscient du danger qui pèse sur Adua. Bayaz a un plan pour sauver le monde, comme toujours, mais il comporte des risques. Le Premier des Mages est-il prêt à briser la Première Loi ?




 In this title life and death collide in the stunning sequel to the breathtaking "Dead Beautiful". Renee Winters has changed. When she looks in the mirror, a beautiful girl with an older, sadder face stares back. Her condition has doctors mystified, but Renee can never reveal the truth: she died last May, and was brought back to life by the kiss of her Undead soul mate, Dante Berlin. Now, her separation from Dante becomes almost unbearable. His second life is close to an end, and each passing day means one less that she will spend with the boy who shares her soul. Just when Renee has almost given up hope, she learns of the Nine Sisters - brilliant scholars who, according to legend, found a way to cheat death. She can't shake the feeling that they are somehow connected to her dreams, strange visions that hint at a discovery so powerful, and so dangerous, that some will stop at nothing to protect it. Renee thought she knew the truth about life and death. But there is a secret woven through history that holds the only hope for Dante and Renee. Unless they find answers soon, their time together is doomed to be cut short.

4 commentaires:

  1. Héhé, ça tombe bien et ça me rassure car je viens justement de tomber sur la bibliographie de Joe Abercrombie et je pense que je vais me laisser tenter également car sa saga m'a l'air assez sympa. Quant à Philippa Gregory, ses livres me tentent mais à cause des couvertures, j'ai toujours peur que ce soit de l'Historique assez kitsch... J'attendrai tes avis, tiens !
    Bonnes lectures~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était donc un message subliminal pour que je les lise vite ceux là ???? ;)
      En fait, je les ai pris car j'ai bien aimé le film Deux sœurs pour un roi et aussi j'ai pu visionner les premiers épisodes de la série s'inspirant de la Reine Clandestine (the White Queen ?). Bref, au mieux, je me cultive sur une période qui m'intéresse au pire, je supporterai la romance :p

      Supprimer
    2. Du tout, du tout ! xD
      C'est vrai que j'avais beaucoup aimé le film aussi, après, y a toujours cette "logique" comme quoi le livre est toujours mieux mais je ne sais pas pourquoi, j'ai comme une appréhension un peu paranoïaque... Cela dit, je ne savais pas qu'il y avait une série qui s'inspirait des romans de Gregory, pour le coup, les images me font très envie !
      Je risque finalement d'essayer ces lectures plus tôt que je ne l'aurais cru, mais en tout cas, The White Queen fait envie !

      Supprimer
  2. Je ne connais aucun des livres que tu cites, mais au vu des résumés, tu devrais passer de bons moments ! ;)

    A propos, j'ai vu que tu avais l'intégrale de Leïlan dans ta PAL et comme j'organise une LC pour la trilogie, je me suis dit que ça pourrait te plaire de te joindre à nous... (Tome 1, le 05/04/14 • Tome 2, 03/05/14 • Tome 3, 07/06/14 - Le topic est dans la section Lectures communes de Livraddict).
    Voilà, voilà !

    Bonne semaine, à bientôt :)

    RépondreSupprimer