vendredi 28 mars 2014

Purespace de Cécile Duquenne




Tome 1





Présentation de l'éditeur : Reine du plus vaste clan d’Europe, Shereen est une vampire dont le but est d’offrir aux victimes une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.
Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.
Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.
Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces...








La rencontre du passé et du futur en une centaine de pages.

Il y a des auteurs qui ont manifestement envie de vous malmener dans la vie. Et oui, je le dis comme cela (et puis c'est tout) Avouez tout de même qu'on aime se mettre des livres dans des petites cases. Ainsi, le vampire, c'est ou très ancien, ou actuel. Les OVNIS, c'est dans le futur. Dans mon cerveau, c'est très délimité. Une fois, je me souviens, j'ai eu un mélange des genres. C'était avec Fabien Clavel et c'était le livre Homo Vampiris. Et surtout c'était la première fois que je me retrouvais dans un univers où mes codes étaient un peu faussés. Depuis, je me suis dit que j'ai pris de la bouteille, que j'ai exploré pleins de genres. Et puis, Cécile me dit qu'elle a écrit le premier épisode de Purespace. Elle reste un peu énigmatique sur le contenu du bazar mais quand même avec la promesse que cela sera vachement bien.

J'y vais donc, en me disant qu'elle va nous faire de l'Urban Fantasy, limite en me basant un peu sur les Nécrophyles Anonymes. Sans plus, innocemment. Et voilà que je tombe sur un univers où certes, nous sommes dans un environnement urbain et actuel (avec une reprise d'un fait réel très actuel, ça j'adore). Mais l'auteure, cette petite canaille, nous présente un univers qui a plus les promesses d'un monde futuriste. Vous allez me dire, ce n'est pas dérangeant. Non, cela ne l'est pas. Mais quand elle nous prend des héros du passé (donc diverses périodes anciennes). Je me dis que Cécile avait envie de nous faire un joyeux melting pot et que le pire, c'est qu'elle m'emmène avec elle et que cela fonctionne et que je piétine pour connaître le début de l'épisode 2 parce que ce premier épisode, c'est juste de l’appât.

Alors, ce mélange de genre, ce petit bris de codes fait tout en finesse et tout en malice. C'est génial. Et je suis comme toujours épatée de la plume de l'auteure qui nous plonge dans des univers un peu inattendus, ce qui la rend à tout moment très exotique. Par contre, comme toujours, j'ai ressorti sa petite poupée vaudou parce que  j'ai encore un épisode des Foulards Rouges à lire, un des Nécrophiles anonymes et que j'attends avec impatience le second épisode de Purespace pour vous parler un peu plus de cette intrigue qui apparaît comme passionnante.


Un épisode d'introduction qui vous présente des personnages forts et une situation paradoxale

Comme je vous le disais tout à l'heure, nous commençons par une manifestation pour le mariage pour tous, sujet ô combien actuel en France en cette année 2013-2014, et surtout sujet ô combien débattu. Je vous rassure, nous ne serons pas là pour avoir différents points de vue sur ce mariage. L'auteure veut surtout nous souligner que nous sommes en France au XXI° siècle, dans un endroit ou une époque où la femme est sensée être respectée, où nous sommes dans une ère où l'égalité homme-femme, si elle n'est pas réelle totalement, elle tend au moins vers cet objectif. Mais notre nouvelle venue dans ce monde, elle n'est pas respectée par les hommes qui la kidnappe, ce qui rend cette scène horrible d'une part, mais surtout en totale inadéquation avec l'environnement où nous sommes.


Et c'est là qu'intervient Shereen, une vampire qui est très ancienne. Elle vient d'une époque où les femmes étaient maltraitées et elle en a fait son combat bien à elle. On pourrait penser qu'à cette époque ci, elle aurait moins de travail, moins de mission, mais elle en a manifestement plus que jamais, puisqu'elle nous avoue que son clan est en surnombre tant elle doit sauver des victimes. Ce vampire est un monstre de compassion, un adorateur de l'être humain, ce qui est très intéressant comme postulat car d'habitude, un vampire est plutôt en marge de la société vu qu'il ne doit plus obéir à ses codes. C'est donc un personnage principal totalement atypique, qui va diriger une équipe de chiens perdus sans collier et qui va se retrouver devant une menace venant d'ailleurs.

Ainsi, comme vous le voyez, très subtilement, Cécile Duquenne va nous contourner beaucoup de codes de littérature pour, comme toujours, nous offrir un environnement original et exceptionnel. Je ne peux que vous conseiller la lecture de cette série, le deuxième épisode arrive très bientôt d'ailleurs.





Episode 2



Présentation de l'éditeur : Reine du plus vaste clan d’Europe, Shereen est une vampire dont le but est d’offrir aux victimes une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.
Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.
Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.
Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces...









Un épisode de réaction face à l'attaque du premier épisode.

C'est super logique ce que je vous raconte. Mais pardonnez moi, j'ai le cerveau en vrac en ce moment. (ce qui n'excuse rien, je le sais parfaitement). Mais ce second épisode est une réaction directe au premier. Les vampires ont subi une attaque et ont dû quitter leur tanière. Shereen, leur reine, se  réfugie à la cour d'un de ses amis Loups Garous. De là, ils vont faire le bilan des morts, se reloger et découvrir leurs nouveaux amis ainsi que l'ampleur de l'attaque de leur ennemi.

Mais tout d'abord, quel est leur ennemi. On ne sait pas encore trop justement. Shereen apprend que ce sont les Purespace, des espèce d'extra terrestres qu'on ne voit pas et qui veulent annihiler toute espèce fantastique, comprenez majoritairement les vampires et les loups garous. Or, ce ne sont pas des espèces très enclines à coopérer. C'est pourtant ce qu'ils vont faire en tentant d'organiser une résistance.


La cohabitation entre deux espèces antipathiques

Ainsi, Shereen voyage avec son clan jusqu'au château des loups garous. Les deux clans se rencontrent, les loups garous accueillants les vampires bon gré mal gré. En effet, l'Alpha est certes l'ami de Shereen mais pas son Bêta (son second si vous préférez). Une possible embrouille politique peut s'annoncer. De plus Shereen est en position de faiblesse manifeste et on dénote quelques dissensions dans son groupe.

Pourtant, elle va tenter de remettre de l'ordre dans tout cela. Plus les épisodes viennent et plus j'aime ce bout de vampire qui ne se laisse absolument pas abattre par l'adversité. Ce tome résume bien sa manière de vivre : à chaque action survient une réaction. Et elle est prête à innover et à organiser tout cela le plus rapidement possible, sans pour autant s'apitoyer sur son sort. Elle prend soin des siens et les éduque pour une cohabitation avec les loups garous la plus amicale que possible.





Et les autres tomes parce que bon, voilà, j'ai craqué pour l'intégrale.





Présentation de l'éditeur : une seconde chance, soit par la vengeance, soit par l’immortalité.
Elle tient plus que tout à son groupe, chaque membre étant quelqu’un qu’elle a sauvé des griffes de ses bourreaux.
Alors qu’elle vient de sauver une nouvelle victime de ses tortionnaires, son clan est attaqué par un véritable vaisseau spatial qui décime leurs rangs.
Cette invasion extra-terrestre semble viser uniquement les espèces surnaturelles. On les appelle les Purespaces...











 Un genre atypique qui vous collera à la peau

Bien évidemment, lorsque j'ai appris que les Editions du Petit Caveau allaient sortir la saison 1 de Purespace en belle édition  hardback, que je pouvais précommander et que, en plus, Cécile allait me faire une dédicace. Vous imaginez mon état : je me suis fait mon petit cadeau de Noël. Mais j'ai quand même réussi à ne pas être trop hystérique puisque aussi reçu, il a été mis dans mon sac pour le lire pendant ma pause déjeuner. J'ai pu ainsi relire avec plaisir les deux premiers épisodes et enchaîner sur ce qu'il me restait pour terminer la saison 1

Comment vous décrire cette lecture ? Cette saison ? Cécile nous a mélangé du fantastique et de la Science Fiction, ce qui est en soit déjà un superbe mélange. Et comme elle vous fait cela très gentiment, avec une plume fluide et en y allant petit à petit, la transition entre ces deux styles se fait admirablement. Il y a très peu de temps mort, et s'il y'en a, ils sont nécessaires pour la psychologie des personnages. Et si vous pensez que la saison une se termine bien... N'oubliez pas son goût pour les cliffangers (mais elle est gentille, elle prévient *private joke*) Pour le reste, bien évidemment, se reporter à mes chroniques un petit peu plus haut....


Shereen, un personnage attachant, blessé d'une force morale incroyable.

Cette première saison nous permet bien entendu de nous fondre dans l'univers de ce roman (voir première chronique). Mais cela nous permet aussi de faire connaissance avec le personnage principal de ce roman : Shereen. Celle ci est une vampire, qui a la particularité de ne transformer que des personnes qui en ont bavé dans la vie. Elle leur permet de prendre une revanche sur leur histoire et surtout elle soigne leur esprit. Ainsi, son grand essaim de plus d'une centaine de vampires n'est composé que de personnes qui se serrent les coudes, qui se soignent l'un à l'autre.

Elle même est une écorchée de la vie. Enfant des camps de concentration, elle a été transformée par un vampire qui voulait la transformer en jouet. Elle s'allie aux loups garous avec qui elle arrive à entretenir des relations plus que cordiales, puisque les deux groupes s'entraident lors de l'attaque. Elle arrive grâce à son charisme et à sa bonté d'âme d'allier aussi plusieurs espèces surnaturelles face à cet ennemis qu'est les Purespace.


Que vous dire d'autres enfin que je n'ai dit déjà ? Si vous aimez les formats à épisodes, courts mais denses à la fois, avec du travail derrière, une bonne intrigue et des personnages fouillés, Purespace vous donnera énormément de plaisir pour vos petites soirées lectures. Le fait qu'il combine plusieurs genres vous en fera une lecture totalement atypique, exotique, qui changera de tout ce que vous pourrez croiser. Attention, une œuvre originale pointe le bout de son nez :)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire