lundi 3 février 2014

Ma semaine avec les livres #18

Bonjour tout le monde.

Vous allez bien ? Moi très bien. Ce week end, nous avons fait des biscuits en famille, au lieu des crèpes, ainsi qu'une bonne promenade dans le parc. La semaine fut dense car j'ai été un peu souffrante et j'ai aussi accomplie les miracles familiaux comme retrouver des carnets de santé, finir la paperasse, ranger un petit peu. Bref, la vie de Maman, tout simplement :)

Mais parlons peu, parlons lecture, je vous laisse picorer les biscuits à votre aise






Un tome littéralement époustouflant qui dépasse de très loin (même si je ne pensais pas cela possible, à vrai dire) le premier. Je ne peux rien vous en dire sinon je vous en dirai sur le premier tome. Mais sachez que ce cycle d'Ender est un petit bijou de Science Fiction





Ma Chronique


Alors, ce thriller là que j'ai eu l'impression de traîner toute la semaine, avec mes lectures communes à tout va. Il est très prenant et mériterait une adaptation cinématographique tellement l'auteur décrit très bien les scènes d'action. J'ai eu aussi beaucoup de réflexion sur l'instinct maternel mais aussi sur la bioéthique. En bref, partez le découvrir, même si vous êtes frileux avec les grands formats, je vous rassure, il est sorti en poche.







J'ai ce livre depuis les Halliennales où l'auteur très gentil m'a bien expliqué comme quoi son roman il était bien. Et je confirme. Son roman est très bien. C'est du jeunesse, donc ne vous attendez pas non plus à un truc comme du Tolkien. Mais vous aurez d'excellentes réflexions sur la propagande militaire, sur l'eugénisme (ici, sous la forme des changeforme). Enfin, une belle réflexion aussi sur les animaux légendaires et les mutations génétiques. Bref, un très bon tome d'introduction dans un univers SF


Et comme j'ai terminé les Zoanthropes Samedi et que mes deux lectures communes étaient en pause, je me suis fait un petit plaisir en relisant Memnoch ou la vision du catholicisme selon Anne Rice. J'aime beaucoup sa vision d'ailleurs. C'est un tome qui se lit très vite avec le même schéma narratif que Entretien avec un Vampire. Ce n'est pas non plus un tome indispensable, je vous rassure.








J'entame la seconde moitié de l'Assommoir et par là même je commence la déchéance de Gervaise, alors que tout allait si bien. Je compte le finir cette semaine du coup et ensuite écouter La Bête Humaine du même auteur









Et oui, encore la lecture commune avec ma femme. Nous en sommes cette fois ci à la troisième partie et nous avons fait une pause ce week end pour boucler quelques autres lectures. Je pense que la troisième partie qui comporte une dizaine de chapitres sera bouclée avec Mercredi. On verra pour la suite :)








Et pour la seconde lecture commune avec la Chouille, nous avançons tranquillement vers le troisième quart, gentiment. C'est le plus gros tome de la saga, et cela se sent, bien entendu. Mais toujours à la recherche de différences entre la version cinéma et la version livre, on ne s'ennuie absolument pas.





J'ai aussi commencé le troisième tome du cycle d'Elminster. Mytra a l'air d'avoir abandonné notre mage et il se laisse tenter par un démon apparemment (ou je ne sais quoi d'autres). Du coup, il voyage en tentant de ne pas trop se servir de magie. Je ne sais pas encore très bien pourquoi mais je sens que je ne vais pas tarder à le recevoir. Et enfin, il vient de rencontrer une donzelle. Je me demande s'il va la séduire ou pas (le petit canaillou).





Lorsque la première guerre mondiale éclate, Rory o'Donnell, jeune irlandais désabusé, s'engage pour fuir une vie qui le désespère. Le voici donc en France, sous les bannières de l'armée britannique, aux côtés de lutins, de fées et de dragons. La nuit, les pleurs des banshees s'élèvent derrière les tranchées, et l'on murmure que les allemands auraient des bataillons de loup-garous...Mais dans cet enfer de flammes et de sortilèges, Rory rencontrera Sam Tapelton, un compatriote héroïque, muni d'une étrange philosophie....


 Paris, 1899... L'industrie, portée par la force de l'Éther, a révolutionné le monde. Le ciel bourdonne de machines volantes, les automates sont partout qui agissent au service des hommes, hommes qui communiquent entre eux par téléchromos d'un continent à un autre. Dans cette ville moderne où s'ouvre une éblouissante Exposition Universelle, une jeune comédienne, Margo, aidée de son frère psychiatre, enquête sur la mort mystérieuse de son ex-maîtresse et d'un singulier personnage créateur de robots...
Écrites à deux mains par deux jeunes auteurs incroyablement doués, ces Confessions d'un automate mangeur d'opium sont un bonheur d'imagination et de virtuosité littéraire, à découvrir au plus vite.



Un corps sans tête est découvert dans une maison close de Pou-yang, la ville administrée par le très confucéen juge Ti.
Son enquête au cœur du milieu de la prostitution l'oblige à fréquenter assidûment le quartier réservé. Et ses trois épouses, outragées, se mettent en tête de s'émanciper...





Kate Daniels va avoir du boulot pour rétablir l'ordre au sein des communautés surnaturelles. Un étrange personnage vêtu d'une cape s'amuse à répandre une espèce de peste magique et virulente qui rend les Changeformes fous. Alors que ce personnage, surnommé le Mary d'Acier, sème la panique un peu partout en ville, Kate découvre que celui qui se cache derrière tout ça a un lien avec sa propre famille...





Et voilà, c'est bon pour cette semaine. Je vous dis à bientôt, il me reste encore 3 chroniques à rédiger :)

5 commentaires:

  1. Je te souhaite une très belle semaine livresque

    RépondreSupprimer
  2. Je te souhaite une très bonne semaine de lecture

    RépondreSupprimer
  3. Miam ! Ils ont l'air super bon les biscuits =D
    Belle semaine de lectures !

    RépondreSupprimer
  4. Je te souhaite une très bonne semaine et de belles lectures :)

    RépondreSupprimer