jeudi 20 février 2014

It's time to read #6







Coucou les girls ! On avait prévu un petit marathon pour ce week end ? Et bien.... Oui. Je vais tenter de faire cela, sans oublier de faire un compte rendu pour une fois *genre* Et le pire, c'est que cela commence ce soir alors que je cuisine Alors, qu'est ce que j'ai prévu de lire ce week end ? :)


Le but va déjà être de terminer les lectures en cours. Dont une commune avec Claire
Détective privé paranormal. Sinistre faucheuse extraordinaire. Peu importe. Charley Davidson est de retour ! Et elle boit de grandes quantités de café pour rester éveillée, parce que chaque fois elle ferme les yeux, elle le voit : Reyes Farrow, le mi-humain, mi-mannequin fils de Satan. D’accord, elle a fait emprisonner Reyes pour toute l'éternité. Mais comment est-elle censée résoudre un cas de personnes disparues, traiter avec un médecin à l’ego sur-dimensionné, calmer son père grincheux, et attraper un gang de motards déterminé à assassiner, quand le fils du diable ne veut tout simplement pas renoncer à son plan de séduction... et de vengeance?




 Mais aussi d'avancer sur une petite lecture VO que je lis avec The Chouille
Bien loin de l'asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.






 Et tant qu'à faire, ne pas m'endormir comme une m** sur ma lecture avec ma femme (désoléeeeee)
"Miss Peregrine's Home for Peculiar Children" was the surprise best seller of 2011--an unprecedented mix of YA fantasy and vintage photography that enthralled readers and critics alike. Publishers Weekly called it "an enjoyable, eccentric read, distinguished by well-developed characters, a believable Welsh setting, and some very creepy monsters."
This second novel begins in 1940, immediately after the first book ended. Having escaped Miss Peregrine's island by the skin of their teeth, Jacob and his new friends must journey to London, the peculiar capital of the world. Along the way, they encounter new allies, a menagerie of peculiar animals, and other unexpected surprises.
Complete with dozens of newly discovered (and thoroughly mesmerizing) vintage photographs, this new adventure will delight readers of all ages. 



 Pour les hérétiques, je l'ai aussi commencé cette semaine et ce serait quand même sympa de le finir aussi ce week end :p
 Leto II, le Tyran, l'Empereur-Dieu, est mort depuis des milliers d'années, mais son souvenir est dans toutes les mémoires. Sa disparition a entraîné une tourbillon de violences, la Grande Famine, la Dispersion de l'humanité à travers les univers. Pourtant ces désordres ont assuré la survie de l'humanité conformément aux plans du Tyran ; et ses Prêtres en tirent argument pour justifier leurs ambitions.
Mais la Révérende Mère Taraza sait bien que le pouvoir vient de l'épice, source de la prescience. La planète Dune, devenue Rakis, restera-t-elle le centre de toutes les intrigues alors que le Bene Tleilax a appris à produire l'épice sans le secours des vers géants ? Les forces qui se mesurent dans l'ombre sont à l'affût du moindre signe.
Or les signes se produisent là où nul ne les attendait. Sur Rakis, une jeune fille, presque une enfant, semble pouvoir commander aux vers géants. Sur tout le pourtour de l'Empire, les Egarés de la Grande Dispersion commencent à revenir. Que cherchent-ils ? Que fuient-ils ?


 Et j'aimerai aussi me reposer les neurones avec François Larzem
« Cruauté et volupté entraînent l’ivresse du sang ».
Mina, jeune Tsigane au caractère trempé, trouve refuge avec sa mère dans une vallée des Carpates. Très vite, elles sont en proie aux tourments des villageois. Ils les obligent à porter un manteau à capuchon rouge, la marque d’infamie. Mais arrive un mercenaire vêtu de noir, à la beauté du loup qui décide de les protéger. Mina pense avoir trouvé la paix quand ses cauchemars commencent. Un chevalier à l’armure écarlate vient la visiter en songe : Vlad, jadis seigneur du pays, dont la réputation de cruauté le désignait comme Dracul, le fils du démon. Un lien les unit…







 Et enfin, j'ai un partenariat à lire.
Dans le Montpellier de 1791, Élisabeth Coste, drapière, décide d'adopter une petite fille abandonnée. À cette occasion, elle retrouve Joseph Durand revenu en ville après 25 ans d'absence et devenu juge de paix. Leurs retrouvailles les bouleversent. Harcelée parce quelle est la soeur d'un prêtre réfractaire, elle voit injustement tous ses biens confisqués par les autorités. Joseph Durand est chargé de poser les scellés sur ses meubles et sa boutique. Alors que les Espagnols sont annoncés aux portes de la ville et que la rumeur d'une famine sans précédent s'amplifie, Élisabeth, acculée financièrement, décide de faire cuire des galettes pour nourrir sa fille. Mais en période de crise, l'acte le plus insignifiant peut devenir un acte politique. Artisan du malheur d'Élisabeth et révolutionnaire convaincu, Joseph parviendra-t-il à l'aider dans son combat contre l'injustice ? Ses rêves de liberté et d'égalité résisteront-ils à la réalité ? Librement inspiré de faits réels, ce roman dépeint avec une grande fidélité un épisode de la Terreur à Montpellier. L'écriture limpide et soignée de Véronique Chouraqui donne une dimension psychologique particulière aux personnages qui, malgré eux, sont sommés, non pas de choisir, mais d'appartenir à un camp.

Et voilààààààà. Je vous dis à ce soir les girls !  




Jeudi Soir 

Je me suis dis direct : "Tiens, c'est bizarre, je suis avec les Bouquina et je vais rentrer tôt". Et oui, c'est rare ces choses là. Du coup, je prends la Koko Mobile, je mets quelques ballades irlandaises dans les oreilles et c'était parti pour chercher les mini moi. Je vous mets un équivalent pour me mettre dans l'ambiance.

 Comme de bien entendu, j'ai du raccompagner des gens. Du coup, j'ai eu des bouchons, et du coup, je me suis pris une averse. Bref, on est rentré à 19 heures.

Je coule le bain des enfants. Et là je me mets en mode super maman, super girls, tout ce que vous voulez. Tout en préparant ma béchamel, j'organise la journée de demain.
Et pourquoi cette journée là vous me direz ? C'est parce qu'on va aménager un peu la cuisine en ajoutant 1.60 M de plan de travail. Si je peux, je vous ferai des photos demain. J'ai des amis (sisi je vous jure que j'en ai) qui viennent m'aider mais il faut décider de l'heure, du menu du soir, toussa toussa. Par la même occasion, j'ai fait le menu des trois anniversaires combinés (le mien, celui de Mike et celui d'une amie). Bref, tout le monde sait ce qu'il doit faire. La vie est belle. Je monte préparer des huiles essentielles de Lavande pour Charlotte. Je finis la cuisson, je sors la tarte aux fruits rouges. Le chéri est arrivé. Les enfants sont lavés. Hop, mangeage, brossage de dents, pipiroom, histoire, câlins dodo





 Et puis, mon chéri il avait envie de jouer. Du coup, j'ai fini de ranger. J'ai préparé le thé (à la menthe parce que ma gorge est enflammée, les amygdales sont gonflées, bref, je meurs du rhume), je prépare mon extrait de citron. Et hop, je m'installe enfin, il est 21h30. Claire m'envoie un message (comme d'habitude, elle a le nez). On se dit qu'on terminerait bien un bouquin, on se raconte nos vies, tout ça.





Et donc, pendant que mon amoureux se baladait avec ses deux épées bâtardes et son casque à cornes pour tuer je ne sais plus qui d'ailleurs (mais il a très bien bourriné dans son jeu hier soir. Il a même tué des lapins). On a fini le troisième tome de Charley, en criant, hurlant, pouffant, tout cela en même temps. (voire même qu'on a failli avoir la larme mais dans tous les cas, sur la fin, on était presque trop deg). C'est un excellent final que je vous recommande. Il faut absolument que je me procure le quatrième tome rapidement pour continuer cette saga. 


Et pendant qu'on finissait de papoter sur le livre, je lisais mes chapitres sur Scarlet que je lis avec The Chouille. Ce qui commençait à être urgent parce que ma petite dame était dans son lit, avec son livre. Nous avons terminé la première partie il y a peu. Et donc, la seconde se commence. Scarlet et Cinder ne se sont pas encore rencontrées mais on attend avec impatience de les retrouver ensemble. Le Prince Kai s'en prend toujours plein la poire. J'espère que cela ira mieux pour lui. Bref. Cela commence à bouger sérieusement. Il n'y a plus qu'à attendre la suite.






Oui et comme mon amoureux est un piqueur de couette et que je ne m'endormais définitivement pas, je me suis lu un petit chapitre (ou deux) des Hérétiques de Dune, ou je n'avance absolument pas en ce moment. Il faut dire que je suis trop trop déçue de ne plus avoir le personnage de Leto II même s'il était très agaçant (vu qu'il savait tout). Par contre, ils ont repris Duncan Idaho en Golah (pour les non initiés, c'est une sorte de clone). Donc ce personnage ne sera pas tranquille encore. Les Astréides sont toujours utilisés par le Bene Gesserit. Bref, complots, histoire et drames. Des ingrédients indipensables à une bonne saga. 




Vendredi, c'est Drediiiiiiii


Enfin, le réveil il piquait un peu quand même. Vu que mes neurones se sont fait la malle, j'ai ressorti le jeunesse du moment. Et la torture d'Elminster au petit dej, bizarrement,cela soulage. Je pense que je ferai pareil demain tiens. Mais le plus important, c'est que lorsque j'ai le cerveau qui dort encore. Je comprends vachement bien Elminster. Je regarde aussi le nombre de chroniques qu'il me reste à écrire (gloups). Et hop, je prends mes affaires et go pour le boulot.








 Pause du midi... Tout gris. J'ai finis Elminster en lisant franchement en diagonale. Franchement. Il est tout pourri ce tome. Déjà que je trouvais le début de la saga franchement moyen. Mais alors là.... Cha craint du boudin.
Bref, contente d'avoir terminé le bazard. Cela me fait une saga en moins dans ma PAL. Ouf. Mais vraiment gros soupir de soulagement. Je n'en pouvais plus.






Du coup, pour me "nettoyer" de cette catastrophe. J'ai pris une valeur sûre. Un truc que je savais que cela allait me plaire. Bref, 10 % de bonheur total avec l'écriture de Cécile. La pitchoune nous a gâté avec Lady Bang ! Je pense le terminer ce soir (car oui, je voyage encore ce soir ^^)






Vendredi soir, j'ai été voir ma petite Cali. Et de fil en aiguille, on a mangé ensemble, on a passé une super soirée et on est resté jusqu'à pas d'heure donc pas de lecture :p



Samedi, Jour maudit



Samedi, on avait un peu choisi de faire l'extension de la cuisine (donc en gros, montage de 4 meubles cuisine), avec des amis (parce que nous on fait rien comme cela tout seul). Du coup, le matin, mon amoureux et moi on était dans les starting block avec un mug comme ça de café et notre lecture du moment. Pour lui, c'était le premier tome de fils des brumes. Pour moi, c'était le tome 5 de Dune de Franck Herbert. Le chapitre terminé, on s'est mis en route, on a rangé un peu la cuisine et on était parti. Lui pour Ikea pour aller chercher les meubles avec son copain. Moi aux Partisans du goûts faire les courses pour les potes avec ma copine.

On s'est rejoint à la maison pour faire un atelier de montage de meubles Ikea (je deviens pro en tiroir de cuisine si jamais vous avez besoin.) 19H30, tout était fait. On a comme de bien entendu sorti l'apéro, histoire de se marrer un peu. Et ensuite, on a mangé, on a refait le monde et hop on a fait quelques parties de tarot.

Bilan : 3 heures du mat', au dodo. Pas lu quasiment (et fière en plus). Bref, je vous avais prévenu. Dès que je prévois un week end marathon. On prévoit d'autres choses.


Dimanche c'est rangement



Vu que mon bébé Chat a voulu dormir avec moi et que en gros, j'ai dormi avec ses pattes arrières dans le nez. On peut dire grossomodo que je n'ai pas dormi des masses. 10 heures, je me lève difficilement et je me jette devant la cafetière. Le nez dans le mug, je me lis quelques chapitres des hérétiques de Dune. Tranquille la vie. C'est bien prenant. La caféine faisant effet, je me dis qu'il faut quand même que je range un peu (hein) avant que le namoureux revienne du boulot pour trier les cartons de la cave.




Bref, je lève les yeux de mes rangements, et je me rends compte qu'il est 16 heures et que franchement, il est temps de boire un café avec le chéri qui vient de revenir. C'est parti pour le rangement des cartons de la cave car les encombrants passent dans la semaine


Le chéri a envie de se regarder Alice au Pays des Merveilles, version Burton. Je me rends compte que Cali aussi (Oh my god ! On est liées toi et moi). Je jette un oeil sur Scarlet quand mon cerveau reprend du service. Mais j'ai du mal à finir le troisième chapitre que je devais lire pour la Chouille.Par conséquent, je le lirai demain soir (parce que franchement, je suis un peu crevée). J'envoie un tit message à ma femme (quand même) pour lui faire des poutous. Et hop au lit.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire