vendredi 3 janvier 2014

Et toi? le Papa Noël il t'a ramené quoi ?







Que coucou tout le monde ! Je sais ce que vous vous dites : j'adore les livres, du coup, j'en reçois tout pleins pour Noël..... Et bien en fait, non. Dans la famille, c'est moi qui en offre et les autres m'offre d'autres trucs. Parce que j'ai des goûts assez pointus. Et puis, surtout, en général, c'est plutôt moi qui donne les idées lectures. Bref, chez nous, on ne m'offre pas de livres pour Noël parce que c'est moi qui maîtrise l'achat livresque. Mais j'ai toujours un petit coup de pouce de mon Grand Père pour financer l'entreprise de Noël, mon dernier arrivage avant la fin du monde ;)  Et c'est bien normal car c'est aussi lui qui m'a rendue accro à l'achat en librairie. En gros, si j'étais sage pendant les vacances, j'avais deux livres la semaine. Moitié sage, un livre. Et pas sage. Et bien on passait devant ladite librairie (et pendant un long moment) sans même entrer dedans. (mon grand père, ce tortionnaire que j'adore).

Bref, pour une fois cette année, toutefois, vu qu'on s'est fait des cadeaux avec les Bouquina, j'ai eu mon cadeau de Candy ! Cadeau que je suis en train de lire avec Ptitelfe d'ailleurs (sauf maintenant parce qu'elle se douche. Genre, je me lave parce que sinon tu ne vas pas écrire ton article méchante pacseuse).  Bref, je n'ai pas une vie facile et j'ai eu ça de ma Candyyyyyyyyyyyy


Moi, c'est Charley, détective privée et faucheuse. Compliquée est mon deuxième prénom. Entre deux enquêtes, j'essaie de retrouver Reyes : le chaud comme la braise fils de Satan et mon fantasme personnel. Il est passé de dans le coma à l'hôpital à disparu sans laisser de traces en un claquement de doigts. Si je ne le retrouve pas rapidement, il risque de mourir. Et c'est après moi qu'en ont les démons qui le torturent : je suis sensée leur permettre d'accéder au ciel. S'ils y parviennent... disons juste que ça ne sera pas beau à voir. Mais il n'est pas question pour autant que je laisse Reyes se suicider pour me protéger. Il est têtu quand il s'y met, mais je suis pire !


Bref, c'est trop bien, on se marre comme des baleines et on pense vous donner le tome 3 dans quelques temps. C'est magique quand même (pour une fois que j'aime une saga dite bit lit surtout. Mais c'est surtout l'humour de l'héroïne qui l'emporte car je vous fais les mêmes réflexions au boulot (en gros, on a le même humour pourri.).


Passons maintenant au cadeau de mon Grand Père ( l'insu de son plein gré). Et comme il n'y a pas besoin de papier cadeau, en général, c'est chez Gibert Joseph que cela se passe. (mouahahaha).  C'est un peu le mois de Jérôme Noirez au fait, car j'aime beaucoup les sagas japonaises mais je ne m'y connais pas des masses. Du coup, je me suis dit qu'en 2014, fallait que je m'en occupe. 

Retour à Kyôtô, où l'enquêteur Ryosaku parfait l'éducation des trois jeunes assistants qui lui ont été assignés. Ces derniers n'ont plus grand chose à voir avec les trublions qu'ils furent jadis : si Kaoru n'a rien perdu de son humour mordant, Keiki ne rêve que d'en découdre avec l'auteur de ses jours, tandis que Sozô nourrit de bien dangereuses amours. L'heure n'est pourtant pas au badinage, car celui qui se fait appeler le Shôgun de l'Ombre court toujours et sème dans son sillage de sibyllins messages écrits dans le sang de ses victimes. Tout porte à croire que la réponse à cette énigme se trouve dans le vers manquant d'un haïku inachevé....



Depuis la disparition de ses parents, il revient à Amaterasu de diriger le clan Isanami. Charge d'autant plus lourde pour la jeune femme que la reine Himiko et ses armées implacables se massent aux portes du village, et que son frère Susanowo, s'est exilé dans la forêt. on le dit fou, violent, pétri de haine à l'égard de sa soeur... Et prêt à commettre l'irréparable. Sous l'influence de leur mère, devenue souveraine du royaume des morts, qui nourrit le projet macabre de réunion sa famille par delà les frontières de la vie, Susanowo kidnappe Amaterasu. Commence alors pour les deux adolescents un voyage qui les emmènera bien plus loin qu'ils n'auraient pu l'imaginer....


1858. Sous le soleil brûlant de la Caroline du Sud, les esclaves ramassent le coton, avec la mort comme seule promesse d'une vie meilleure. Nat Walker est l'un d'eux, le chef officieux de leur communauté. La nuit, en secret, il offre à ses pairs un peu de réconfort en disant la messe pour ceux qui n'ont plus d'espoir. Mais les milices privées du maître ont l'alcool violent et la main lourde : Nat est battu à mort sous les yeux de sa fille Clara. Désormais, Clara ne vit plus que pour se venger, se repaître du sang de ses bourreaux. Seule, elle ne peut rien, mais un étrange personnage, un esclave qui dit s'être libéré de ses chaines par la mort et par le feu lui propose un pacte. Jusqu'où la mènera la voie de la vengeance ?


Ensuite, pour continuer dans la vague Japonisante, et surtout parce que j'avais beaucoup aimé l'écriture de Julie Otsuka, je me suis fait un petit plaisir en trouvant un livre qui me tentait depuis plus d'un an.



Au lendemain de l'attaque de Pear Harbour, une famille de Berkeley brutalement arrachée à sa demauere est déportée par le FBI à la frontière du désert. Ses origines japoniases suffisent à justifier l'emprisonnement, la peine et l'humiliation.. Trois ans auxquels chacun doit survivre, agrippé aux joies passées, pour tenter de se reconstruire dans les ruines de la Seconde Guerre Mondiale.




Ensuite, et bien, il fallait que je me prenne ce tome 3 qui était sorti il n'y a pas très longtemps.

Après les évènements survenus en Ecosse, Alexia est retournée vivre chez ses parents. La reine Victoria l'a exclue du Cabinet fantôme, et Lord Akeldama, la seule perosnne qui pourrait expliquer sa condition délicate, a inopinément quitté la ville. Pour couronner le tout, Alexia découvre que les vampires de Londres ont juré sa mort.Tandis que Lord Maccon met toute son énergie à boire et que le Professeur Lyall tente désespérément de maintenir la cohésion au sein de la meute de Wollsey, Alexia s'enfuit en Italie à la recherche des mystérieux Templiers. Ils devraient pouvoir l'aider, à moins qu'il s ne soient plus nuisibles que les vampires. Surtout armés de pesto... Un troisième tome rythmé et fort en révélation.




Ensuite, parce que non, je ne me suis pas arrêtée là. Forcément. Il y a une petite dame dont je lis les livres en VO en ce moment, autrement dit JK Rowling qui a publié un thriller sous un pseudonyme. Forcément, j'étais obligée de le prendre.

Une nuit d'hiver, dans un quartier chic de Londres. Le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu'au jour où l'avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike. Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l'armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l'Internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula. De boites de nuit branchées en palaces pour rock stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et l'hôtel particulier où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l'autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

Ensuite, encore, cela faisait longtemps que je n'avais pas débuté une saga fleuve en Fantasy dis donc ! Et bien, on va commencer La roue du temps, comme ça pouf, à la volet, alors qu'on n'a pas terminé l'Epée de Vérité ni les Krondor (normal quoi)

C'est la nuit de l'hiver dans la contrée des Deux Rivières et en ce soir de fête, l'excitation des villageois est à son comble. Arrivent alors trois étrangers comme le jeune Rand et ses amis d'enfance. Mat et Perrin n'en avaient jamais vu : une dame noble et fascinante nommée Moiraine, son robuste compagnon et un trouvère. De quoi leur faire oublier ce cavalier sombre et sinistre aperçu dans le sbois, dont la cape ne bougeait pas même en plein vent... Mais quand une horde de monstres sanguinaires déferle et met le village à feu et à sang, la mystérieuse Moiraine devine qu'ils recherchaient quelqu'un. Pour les trois amis, l'heure est venue de partir. Car la Roue du Temps interdit aux jeunes gens de flâner trop longtemps sur les routes du destin.


Et comme de bien entendu, après de la Fantasy, j'ai pensé automatiquement à.... de la SF bien entendu ;)


Lorsque Dora et ses amies recueillent chez elles Trash, une jeune punk à moitié nue qu'elles croient victime d'un violeur en série, elles ne se doutent pas une seule seconde que leur vie va en être radicalement changée. Car Trash est en réalité une zombie. L'errance qui débute alors pour les cinq femmes va leur faire découvrir les recoins les plus sombres, mais aussi les plus huppés de Berazzachussetts, ville argentine improbable où tout semble possible, y compris, surtout l'impossible.




Vous pensiez que j'avais terminée, que j'étais gavée. Mais c'était sans compter les opérations Amazon qui sont venues pour me dire : "Mais dis donc, tu n'as pas pensé à ta liseuse toi?" (avec la voix de Maïa et son challenge on a tous une PAL numérique). Et oui, des ebooks à moitié prix, cela n'a pas de.... Bref, vous voyez le topo.

Depuis le Contact avec les Galactiques, les Terriens font figure d'exception. Si les extraterrestres ont tous été initiés par une espèce plus ancienne à laquelle ils doivent obéissance avant de pouvoir eux-mêmes 'élever' une nouvelle espèce, il n'y a aucune trace des 'parents' de l'humanité. Se peut-il qu'elle ait accédé d'elle-même à la civilisation galactique? C'est d'autant plus surprenant que l'homme a déjà élevé à la conscience les dauphins et les chimpanzés.
Peut-être les patrons de l'humanité se sont-ils réfugiés au cœur du Soleil où d'étranges troupeaux de magnétovores ont été observés? C'est ce que vont tenter de découvrir Jacob Demwa et les membres extraterrestres du Projet Plongée Solaire.




Une cité régie par des sorciers aux pouvoirs déclinants.
Une cité où toutes les sept nuits, lorsque les lunes se confondent, la mort hante les rues et emporte les défunts.
Une cité d’aventures épiques, d’amours et de mort.
Quel est donc le mystère de la Cité Noire ? Perdus au milieu de ses complots, Ao, Perceron et Kroll parviendront-ils à survivre ?




Lorsque la première guerre mondiale éclate, Rory o'Donnell, jeune irlandais désabusé, s'engage pour fuir une vie qui le désespère. Le voici donc en France, sous les bannières de l'armée britannique, aux côtés de lutins, de fées et de dragons. La nuit, les pleurs des banshees s'élèvent derrière les tranchées, et l'on murmure que les allemands auraient des bataillons de loup-garous...Mais dans cet enfer de flammes et de sortilèges, Rory rencontrera Sam Tapelton, un compatriote héroïque, muni d'une étrange philosophie....





Le mercenaire Sidoine de Valzan est chargé d’escorter la prophétesse Jehanne. La jeune femme prétend pouvoir remettre le Dauphin sur le trône et rétablir la paix dans le royaume. Mais à son arrivée, Sidoine découvre qu’elle a été assassinée par des démons. Il lui faut absolument trouver une femme pour sauver le royaume, mais qui ? Il ne connaît personne en ces terres étrangères. Personne, hormis la prostituée avec laquelle il a passé la nuit précédente : Oriane. Oriane… Jehanne… qui verra la différence ?




Et voilà !!!!! Je suis tranquille pour jusqu'au salon du Livre de Paris (au moins), où je craque toujours comme une véritable accro au shopping que je suis. Je vous fais d'énormes poutous et je reviens très vite vers les envies d'achat du moment (oui oui. Il faut toujours avoir des envies dans la vie). Et aussi une petite sélection de mes lectures de 2013 pour vous donner une petite idée de ce qu'il faut lire quand on entre dans ce petit blog (ou pas)  Une très belle année 2014 pour vous tous et vous toutes. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire