mardi 31 décembre 2013

Vertige de Franck Thilliez








Présentation de l'éditeur : Certains secrets sont inavouables, mais serions nous prêts à mourir pour les cacher? Un homme se réveille au fond d'un gouffre, au coeur d'un environnement hostile, deux inconnu et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi? Bientôt, une autre question s'imposera, impérieuse : jusqu'où faut-il aller pour survivre ?








Tous les ingrédients d'un huit clos angoissant sont présents

Je ne vais pas vous refaire le topo, vous connaissez mon amour pour les romans de Franck Thilliez. Il a cette écriture qui vous rend les choses tellement plus angoissantes. Ici, nous avons le gouffre, du froid, de l'obscurité et trois hommes qui ont en apparence rien en commun, enfermés là quasiment sans eau ni nourriture.

L'enfer, c'est les autres ? Oui, je parle bien de cette référence là avec Vertige car nombre impair oblige. Les mêmes clés ici sont actionnées et ceci de belle manière. En effet, nous devons résoudre le mystère de l'emprisonnement mais nous n'avons que le point de vue de l'un des personnages. Ce qui fait de nous des spectateurs non omniscients, pétris de doute continuellement, ne sachant que ce que l'un des prisonniers sait.


Entre situation angoissante et folie, notre coeur balance.

N'ayant qu'un seul point de vue, dans une situation extrême qui est le froid et la faim, nous ne pouvons pas faire confiance en l'esprit du narrateur. D'ailleurs, le narrateur lui-même hésite à se faire confiance. Il cherchera donc dans son passé ce qui lui permettra de faire le lien avec ses deux compagnons de cellule

Comment découvrir ces histoires dans cette ambiance malsaine, avec en plus son propre corps qui fait défaut ? C'est bien ce que l'on se demande tout au long du récit. C'est une quête sans cesse vers la vérité sans savoir si notre raison restera intacte au bout du récit. Encore un tour sur l'esprit humain que nous jouera Franck Thilliez et c'est décidément son point fort en écriture.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire