mardi 24 décembre 2013

Son Excellence Eugène Rougon d'Emile Zola







Présentation de l'éditeur : Voici un roman centré autours d'un personnage, et ce personnage lui-même ne vit que par et pour la politique. Voici un roman où la politique ne fait pas une apparition occasionnelle, comme dans l'Education sentimentale ou même Lucien Leuwin, mais qui, d'emblée, se propose de montrer les coulisses gouvernementales, les aspects officiels de la vie politique, et aussi bien ses dessous nous fait assister à une s'ance de l'Assemblée et à un conseil des ministres. Un roman qui présente l'ambition politique comme une idée fixe, comme une passion mobilisant toutes les forces d'un homme. Ce n'est pas si mince originalités, du moins à la fin du XIX° Ssiècle. Rassurons nous, en effet, tout cela se passe au Second Empire : aucune allusion à notre siècle finissant n'est à craindre. Et pourtant....






On s'attarde ici sur une personnage, Eugène Rougon, qui ne vit que pour le pouvoir.

Eugène Rougon ! Ça c'est du personnage de roman ! Et enfin on peut le voir dans son élément : la politique. Nous n'avons eu jusqu'à présent que des brides de son ascension, tantôt en écho en personnage secondaire, tantô un peu plus directement à ses débuts. mais jamais il ne se dévoile totalement. Il peut être tantôt impressionnant, tantôt effrayant. C'est un requin qui happera ce qu'il peut pour avoir du pouvoir.

Et ici, nous le voyons  avec son pendant féminin : Corinthe qui est aussi sa faiblesse. Car cette femme qu'il désire mais à laquelle il renonce, c'est son double. Dans ce roman, c'est quelque part l'affrontement de deux monstres de politique qui tenteront de régir la France, chacun avec ses moyens.

Eugène Rougon, c'est l'homo politicus qui va nous ouvrir les coulisses de la politique du Second Empire, mise à l'épreuve sous la plume d'Emile Zola, de manière à la fois subtile et assassine.


Grâce à Eugène, nous voyons le jeu des alliances.

Comment un homme peut atteindre les plus hautes marches, comment il peut être adoré par ses compatriotes, tant qu'ils ont besoin de lui. C'est la première chose que l'on observe ici. C'est la vie d'un homme qui peut faire ce qu'il veut tant qu'il répond aux souhaits de ses soutiens. S'il ne répond pas, il fait des erreurs, et chute.

Comment avec une telle pression réussir à construire sa propre politique ? Ça, je vous le demande !  Nous verrons ici les difficultés de cet homme, assailli par le démon de la politique, étouffé par ses relations. Est il un marionnettiste ou un simple instrument ? C'est la question que je me pose encore.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire