lundi 2 décembre 2013

Ma semaine avec les livres #11

Bonjour tout le monde. Cette semaine, j'ai pensé livres et chroniques, tout simplement. Quand on travaille beaucoup, on ne pense qu'à des endroits où l'on peut se pelotonner gentiment, coupée du monde extérieure et partir vers des mondes fantastiques.... Bref, je reprends comme chaque semaine maintenant le petit rendez vous repris en France par Malou et Galléane. Vous êtes prêts pour une petite semaine de lecture ?



Ce que j'ai lu cette semaine


Une très très bonne surprise que ce petit roman. Parfois, on se demande d'où viennent les grands prix. Là j'ai la réponse : du talent de l'auteure. En effet, Justine Niogret semble avoir une passion pour le Moyen Age et la narration de Chien du Heaume s'en ressent. C'est une belle quête personnelle que voilà. Et j'ai eu l'impression d'avoir un petit Gemmel français entre les mains.







Et oui, l'hiver venant, j'ai eu envie de Zola. Avec un peu de chance, vous aurez la saga des Rougon Macquart en entier d'ici quelques temps, toute belle et toute chroniquée (waouwwww). Pour une page d'amour, je me souviens d'une première lecture il y a une douzaine d'année en demi teinte. Maintenant que je suis maman, ce livre prend une toute autre ampleur. J'ai été véritablement touchée par Hélène qui mène une vie de sacrifice et qui est punie bien rudement pour une pause de bonheur....




Vu qu'Harry Potter stagne un petit peu (on laisse vraiment durer le plaisir). J'ai eu envie d'un peu de VO. Le débat fut rude entre The Blood Vivicanti et The Grim Company. Mais la tentation de découvrir la plume de Becket, le célèbre et adorable assistant d'Anne Rice, était trop forte. Son talent est indéniable, la plume bien entendu très différente mais j'ai beaucoup aimé son style franc qui s'adapte merveilleusement bien au format de la nouvelle. Une lecture vraiment agréable pour mes pauses du midi.



On m'avait dit que c'était du lourd.... Je confirme. C'est une claque. Un grand roman de fantasy (mais pourquoi j'ai pris l'édition poche moi * tristesse*). Bref, je pense que les versions brochées viendront dans la biblio quand les finances iront mieux et vous aurez bientôt les prochains tomes chroniqués.









Ce que je lis en ce moment





 Ca y'est, nous sommes au dénouement final. Cela devient vraiment vraiment très prenant. Et j'ai eu du mal à fermer le livre hier soir. Vous devrez donc patienter jusqu'à la semaine prochaine pour tout connaître








Pas de progression cette semaine, ma petite Chouille étant partie en vacances. Vous devrez donc attendre vous aussi (et puis c'est tout)







J'ai entamé le premier quart de la période de la quarantaine de Saccard. Je découvre peu à peu l'enfance de Maxime, personnage qui m'intriguait fortement lors du roman l'Argent du même auteur.









J'ai lu un petit chapitre et je peux déjà vous dire que je pense que je vais aimer. Un des classiques de la littérature zombiesque. Il fallait que je le lise, comme de bien entendu.









Petite lecture du midi qui n'a pas progressé beaucoup, malheureusement. Mais je progresse et je m'accroche.








Ce que je vais lire cette semaine

Pour sa première enquête, Victor Marchal aborde son métier de flic par sa face la plus noire : une ex-star du porno torturée, une mise en scène macabre, et une plongée dans le monde interlope des déviants sexuels et des monstres de la nature.
Depuis toujours, Stéphane Kismet est, quant à lui, hanté par des images prémonitoires mais cette fois elles obéissent à une indéchiffrable et terrifiante logique. Dans ses rêves, Stéphane possède une arme, il est recherché par la police, une petite fille est morte…
Les trajectoires de Victor et Stéphane vont se rejoindre. C'était écrit.
L'un n'a encore rien vu, l'autre ignore qu'il sait déjà tout…

 Sophie est l'aînée des filles d'un chapelier fort réputé de la ville de Halle-Neuve, située dans le royaume d'Ingary. À la mort de leur père, les trois sœurs se voient obligées d'apprendre chacune un métier, et Sophie est tout naturellement désignée par sa belle-mère pour reprendre l'entreprise familiale. Dans le fond de l'atelier, le temps ne passe pas vite et on s'ennuie ferme à coudre des roses aux bonnets et des voilettes aux capotes de velours. Un jour pourtant, l'existence morne et solitaire de la jeune fille prend un tour inattendu lorsque la sorcière du désert lui rend visite et la transforme en vieille femme. Sophie se voit contrainte de quitter la ville et d'aller chercher fortune quand, sur sa route, un étrange château appartenant à un magicien nommé Hurle apparaît dans le paysage. L'homme a la terrible réputation de séduire les belles et de les croquer. Qu'à cela ne tienne, Sophie a bien l'intention de se faire adopter et de s'initier à la sorcellerie pour retrouver son apparence d'antan.
Heureusement, dans ce pays enchanté, tout est possible si l'on sait être patient… Sortilèges, bottes de sept lieux, capes d'invisibilité, transformations en tout genre rythment ce roman fort bien écrit et d'une densité étonnante.

 Alice Dehaene se recueille sur la tombe de sa sœur jumelle, Dorothée, décédée dix ans auparavant. Une question la taraude : à quoi rime cette photo de Dorothée, prise il y a à peine six mois, qu’elle a récupérée des mains d’un immigré clandestin ?
Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête. Son psychiatre à l’hôpital de Lille, Luc Graham, doit lui révéler le résultat d’un an de psychothérapie, lui apporter cette lumière qu’elle recherche depuis si longtemps. Mais les événements étranges qui se multiplient autour de la jeune femme vont l’en empêcher : son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider ; ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche, à propos duquel elle n’a pas le moindre souvenir ; et cet homme retrouvé nu à un abri de bus et qui semble avoir vu le diable en personne.
Grâce à l’intervention de Julie Roqueval, assistante sociale en psychiatrie, Luc Graham, d’abord dubitatif, se décide enfin à mener l’enquête. Un aller simple vers la folie

 En cette année 1791, à Stockholm, la vie est presque parfaite pour Emil Larsson, fonctionnaire au Bureau des douanes, joueur et célibataire endurci. Mais voilà qu’un soir, Mme Moineau, tenancière d’une maison de jeu très privée et cartomancienne de son état, lui fait part d’une vision qu’elle a eue le concernant : amour et union sont promis à Emil. Elle lui propose de lui tirer une Octave, un tarot préfigurant les huit personnes susceptibles de l’aider à réaliser cette vision, s’il parvient à les trouver. Intrigué, Emil commence donc sa quête. Mais au cour s d’une partie de cartes, les pouvoirs de l’Octave se révèlent dans toute leur profondeur : il ne s’agit plus seulement d’une affaire de cœur. Réunir les Huit est à présent crucial pour tirer le pays du chaos qui le menace. Sous le règne du roi Gustave III, tandis que les vents révolutionnaires font rage à travers les capitales européennes, La Divine Géométrie nous présente une galerie de personnages hauts en couleur dans un récit empreint de mystère et de magie.

23 commentaires:

  1. encore un gros programme ;) bonne semaine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh mais je lis de temps en temps, faut pas croire lol

      Supprimer
  2. "Une page d'amour" fait partie des romans de Zola que je n'ai pas lu mais que j'ai très envie de lire. Et "Un horizon de cendres" me fait bien envie. Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chronique devrait arriver ce soir ou demain. J'avoue que j'ai eu le temps de la rédiger mais pas encore de la mettre en ligne :p

      Supprimer
  3. Coucou ici!

    Je passe pour te souhaitez une bonne semaine livresque toute pleine de belles lectures!

    Au passage, j'organise un concours avec un livre minimum à la clé, peut-être seras-tu tentée!
    http://tahichaschronicles.weebly.com/1/post/2013/11/concours-on-fte-nol-chez-tahichas-chronicles.html
    A très vite!

    RépondreSupprimer
  4. Wouah, 2 Franck Thilliez de prévu, ça promet de belles lectures ! Un horizon de cendre me tente énormément, j'espère que la suite te plaira. Bonne lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais Franck Thilliez, c'est toujours un régal. On plonge dans ses romans et l'on ne peut en ressortir qu'à la fin des pages....

      Supprimer
  5. Ton C'est lundi me fait rêver, il faut que je te le dise <3 Je te souhaite une excellente semaine livresque :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai donc obligée de lire toujours autant pour te faire rêver alors ;)

      Supprimer
  6. Les livres de Lynch et de Niogret ont l'air vraiment pas mal, je vais les noter dans mon carnet. Sinon, le château de Hurle m'attend dans ma PAL ^^
    Je te souhaite une agréable semaine livresque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont vraiment très bons. La chronique arrive bientôt (désolée j'ai pris un peu de retard)

      Supprimer
  7. je te souhaite de très belles lectures bisous

    RépondreSupprimer
  8. J'aimerais beaucoup lire La Maîtresse des vents et la Saga Fils-des-brumes. J'ai hâte de lire tes avis en tout cas ! Bonne semaine Koko ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ils arriveront bientôt. Pour le moment, comme tu peux le voir, je suis un peu à la course à la chronique lol

      Supprimer