mardi 31 décembre 2013

Le Volcryn de GRR Martin





Présentation de l'éditeur :  Les légendes parlent d'une race d'extra terrestres fabuleuse parcourant lentement l'espace, aux manettes de gigantesques vaisseaux à l'apparence de cités sombres... Moi, Karoly d'Brianim, je leur ai voué ma vie et mes inlassables recherches m'ont permis de les localiser. Avec mon équipe, nous avons embarqué à bord de l'Armageddon, vaisseau du commandant Royd Eris. Et dans peu de temps, les Volcryns seront enfin à notre portée. Mais en attendant, l'ambiance est de plus en plus pesante entre nous. Royd Eris refuse d'apparaître, préférant user d'hologrammes et de commutateurs muraux... Et Thale Lasmans, notre télépathe, fait état d'une menace sourde et mystérieuse... Peu importe ! Mes Volcryns sont tout proches et je ne les laissera pas filer !




C'est l'histoire d'un homme prêt à tout sacrifier pour une chimère.


Le Volcryn, c'est avant tout l'histoire de Karly d'Branim, un chercheur qui devient de plus en plus obsédé par les Volcryns. C'est sa drogue ! Surtout qu'en fin de compte, on ne ait pas bien à quoi ils ressemblent, comment on les voit... La seule preuve matérielle de leur existence reste en fin de compte cette obsession qui prend toute sa place et qui le rend capable de tous les dangers.

Car en effet, Royd Eris qui est un peu l’interlocuteur privilégié et extérieur interroge beaucoup le chercher à propos des volcryns. Et au fut et à mesure que les dangers arrivent et deviennent de plus en plus présents, il demande si le chercheur veut faire demi tour. A chaque fois, il refuse, même lorsque des vies humaines sont en jeu. Et c'est bien l'un des éléments les plus effrayants de ce récit.


Le vaisseau devient un lieu de huit clos propice à l'angoisse.

Enfin, petite touche en plus pour nous détendre l'atmosphère, le vaisseau et son ambiance. Enfermez six personnes dans un vaisseau entièrement automatisé, sans réelle occupation majeure, ceci dans un long voyage spatial à la recherche d'une chimère. Ajoutez y une septième qui n'apparaît qu'en hologramme et qui peut vous espionner à tout moment

Et bien, tous ces ingrédients provoquent une magnifique explosion lorsque survient un événement accidentel. La machine humain et ses travers se met en branle et vous avez 150 pages environs à fleur de peau. GRR Martin sait très bien actionner ce genre de mécanisme et il le prouve cette fois ci dans un format court et dans le genre de la Science Fiction.

En sommes, une nouvelle à lire, surtout si comme moi vous êtes à jour dans une certaine saga....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire