jeudi 19 décembre 2013

La divine géométrie de Karen Engellman

Présentation de l'éditeur : En cette année 1791, à Stockholm, la vie est presque parfaite pour Emil Larsson, fonctionnaire au Bureau des douanes, joueu r et célibataire endurci. Mais voilà qu’un soir, Mme Moineau, tenancière d’une maison de jeu très privée et cartomancienne de son état, lui fait part d’une vision qu’elle a eue le concernant : amour et union sont promis à Emil. Elle lui propose de lui tirer une Octave, un tarot préfigurant les huit personnes susceptibles de l’aider à réaliser cette vision, s’il parvient à les trouver. Intrigué, Emil commence donc sa quête. Mais au cour s d’une partie de cartes, les pouvoirs de l’Octave se révèlent dans toute leur profondeur : il ne s’agit plus seulement d’une affaire de cœur. Réunir les Huit est à présent crucial pour tirer le pays du chaos qui le menace. Sous le règne du roi Gustave III, tandis que les vents révolutionnaires font rage à travers les capitales européennes, La Divine Géométrie nous présente une galerie de personnages hauts en couleur dans un récit empreint de mystère et de magie.


Un roman historique aux intrigues européennes.

Un roman qui se situe en plein milieu de la Révolution Française ne devait être que pour moi ! Et cela même si c'est en Suède. J'ai pu ainsi avoir des échos sur mon événement préféré, et rien que pour cela, j'ai adoré.

Mais je vous rassure, ce que j'ai préféré, c'est aussi de découvrir un autre pays européen que je ne connais que très peu. Pour moi, la Divine Géométrie m'a permise de découvrir un autre culture, une autre cour et avec cette cour, son sac de nœuds d'intrigues.

Et pas facile de s'y retrouver en commençant par Emil, qui n'est qu'un pion. En effet, grâce à notre personnage, nous découvrirons la vie d'un fonctionnaire du Bureau des Douanes, les relations qu'il peut avoir, ses espoirs mais aussi son amour de la Ville. Son obsession, enfin, de se marier, qui va le pousser malgré lui dans un complot visant à renverser le monarque.

Enfin, vous y découvrirez le monde du jeu, monde que je ne connaissais absolument pas. Pour tous ces détails, même si c'est un premier roman, même si au début, j'ai eu un peu de mal, je vous dit d'y aller car c'est un beau roman.


Une base franc-maçonnique et divinatoire intéressante.

Car cerise sur le gâteau, non contente de nous donner des détails historiques absolument fabuleux, l'auteure nous apporte de grands sujets qui  étaient importants à l'époque : la Franc-Maçonnerie et les arts divinatoires.

Quand je vous disais qu'on allait hors des sentiers battus pour ce livre ! J'ai adoré revisiter les principes Franc Maçons (pour ceux qui veulent un autre roman sur le sujet, regarder la saga Mozart de Christian Jacq) dans ce livre-ci, discuter du nombre d'or et établir pleins de théories.

Le tirage de l'Octave m'a paru aussi très bien fait, avec cette notion comme quoi nous sommes tous liés, chose que je ne vois pas forcément dans tous les arts divinatoires.

Bref, un bon moment à passer pour les curieux du genre. Un livre parfait pour cet automne finissant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire