lundi 18 novembre 2013

Les Crépusculaires de Mathieu Gaborit





Présentation de l'éditeur : Le baron de Rochronde n'est plus. Et, selon la coutume, son fils Agone doit lui succéder. Or, peu enclin à suivre les traces de son père, guerrier sanguinaire impitoyable, celui-ci se destine à une vie d'érudit itinérant. Agone accepte néanmoins la dernière requête du défunt : passer une semaine au collège occulte du Souffre-jour, où d'éminents maîtres d'armes et de magie initient aux arcanes de puissants pouvoirs. Là, il va découvrir le sens de sa destinée... Alors que grandissent menaces extérieures et conspirations fomentées par les adeptes du Cryptogramme-magicien, l'héritier de Rochronde, armé de sa fidèle rapière Pénombre et rompu aux plus redoutables arts magiques, saura-t-il trouver son salut et délivrer les Royaumes Crépusculaires qui sombrent dans la tourmente ?





Mathieu Gaborit a le chic pour vous vendre son histoire.

Pour les Chroniques des Crépusculaires, les éditions Memnos ont vu les choses en grand, et ils ont eu raison. Cette édition m'a faite baver depuis sa sortie qui s'était produite le lendemain où j'ai annoncé : "Je n'achète plus pendant trois mois". Et croyez-moi, ne pas faire d'entorse au programme n'était pas facile... Finalement, ma restriction se finit aux Halliennales et qui je vois, sourire aux lèvres, chapeau de canotier sur la tête, en train d'ouvrir Asylum, la prochaine sortie dans la même édition? Mais oui, l'auteur en personne. Je m'approche de lui de mon air dément d'une junkie qui n'a rien acheté pendant des mois et je sors de ma voix de crécelle : "Bonjour, pourriez vous me parler de votre livre ?" Et lui de me répondre... "Alors, c'est l'histoire d'Agone de Rochronde...."

Tous ceux et celles qui aiment les salons littéraires comprendront mon état, je savais déjà que j'allais partir avec mon précieux (dédicacé) et que j'allais bien évidemment décoller quelques minutes dans l'univers de l'auteur. Car Mathieu Gaborit sait parler de son oeuvre et vous met dans l'état idéal pour une bonne lecture. Maintenant, son travail est achevé, et le mien commence. J'ai ouvert ce livre, dans cette édition magnifique. Et avant de lire une seule ligne, je suis retombée en enfance. Quand j'étais petite, et quand j'étais sage, j'avais le droit, chez ma Marraine, d'ouvrir un beau livre sur la Révolution française. Cette édition, ces émotions, je l'ai retrouvée ici avec les Crépusculaires. Alors, Mathieu, laisse moi te parler de ton livre, pour mon plus grand plaisir.

Alors, c'est l'histoire d'Agone de Rochronde....

Bien entendu que nous lirons une partie de l'histoire du Royaume des Crépusculaires, dont traite le livre, mais c'est surtout l'histoire d'Agone de Rochronde, fils du baron de Rochronde qui vient de mourir suite à un accident de chasse.Agone nous apparaît tout d'abord comme le fils prodigue qui revient trop tard. En effet, nous savons que suite à un désaccord entre lui et son père, il quitte la baronnie pour créer lui même sa destinée dans un environnement et une guilde pacifique. On sent de suite qu'il y est pour expier et fuir quelque chose qui s'est produit avec son père. Il s'attend d'ailleurs à renoncer à son héritage. mais voilà, son père, par delà la mort, en décide autrement pour l'obliger à suivre une semaine de cour dans l'académie de Souffre Jour.

D'un environnement purement médiéval, nous passons au coeur de la fantasy avec des créatures féériques, des endroits hors du temps et un système de magie bien à part. Nous passons aussi dans un lieu d'intrigues. Agone devra non seulement découvrir les raisons qui ont poussé son père à l'entraîner dans ce lieu mais aussi à démêler les intrigues qui se noueront devant lui. Agone devra accepter qui il est, mais ce n'est pas tout. Il devra aussi acquérir toutes sortes d'armes et d'alliés. Enfin, alors qu'il se rend compte à quel point son père a eu confiance en lui, il devra donner ce qu'il a de plus cher pour accomplir sa destinée.

Agone n'est pas seulement un héros. C'est aussi un jeune homme entier et curieux. Il saura s'entourer de bonnes personnes et grâce à celles-ci, il pourra se donner des armes pour se battre. mais comme toute personne ayant un destin hors du commun, la vie d'Agone sera faite de combats, et plus de sacrifices que de victoires. Il n'est pas parfait : il est humain.

En bref, un roman qui vous emmènera très loin, dans un univers fantasy plus complexe qu'il n'y paraît, mais en même temps, c'est un auteur qui sait très bien vous l'expliquer, ce monde issu de son imagination. C'est une belle histoire qu'il nous a écrit là, et c'est un beau livre que les éditions Memnos nous a offert.

4 commentaires:

  1. Ok je suis convaincue :) je ne m'étais pas du tout arrêté chez lui , heureusement pour mon porte monnaie si j'ai bien compris :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, je n'ose même pas imaginer si on fait un salon à deux un jour.....

      Supprimer
  2. Une très belle réédition ! Lu il y a quelques années et adorée :) ! Un univers vraiment très particulier et intéressant.

    RépondreSupprimer