jeudi 7 novembre 2013

Kushiel de Jacqueline Carey

Tome 1 : La Marque

Présentation de l'éditeur : Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.






Un univers style Renaissance mais alternatif

Kushiel, c'est un univers très particulier que l'on peut décrire comme la Renaissance, sauf que c'est un univers où les courtisans ont une place très importante. Nous sommes en Terre d'Ange où le pays est servi par 7 maisons représentant les 7 anges qui ont rejeté Dieu. C'est très différent de notre univers. En fait, Jacqueline Carey a libéré notre monde (en inventant le sien) de la religion judéo-Chrétienne. Je m'explique : ici, nous n'avons pas ce système de valeurs, celle développée dans ce livre est : "Aime comme tu l'entends". Ainsi, par exemple, dans ce monde, l'amour entre personnes de même sexe n'est pas amoral. De même, la prostitution, les pratiques sado-masochistes ne sont pas considérées comme des pratiques répréhensibles.

Avec ces options, que va développer l'auteur ? Un monde où la Cour est un noeuds d'intrigues. Un monde où les courtisans sont considérés comme des adorateurs de Namaah, une déesse qui a dû se prostituer pour sauver son mari. Son acte en est donc devenu divin. De même pour les pratiques sado-masochistes, mises sous le compte de l'adoration du dieu Kushiel qui prône la souffrance. Cassiel, lui, est un dieu qui doit servir et protéer. On aura ainsi des gens qui vont servir ces maisons.

Comme vous le voyez, nous avons ici un univers extrêmement dense et complet. Et pour compléter ce tablea, Jacqueline Carey va le peupler de personnages tout aussi riches.


Phèdre nô Delauney va se trouver au milieu d'une intrigue royale.

Phèdre a été vendue à Delauney alors qu'elle était enfant. C'est un mystérieux érudit, un ancien poète à la Cour qui a été déchu à cause d'un poème écrit contre la reine. Phèdre est destinée à servir Namaah c'est à dire à se prostituer pour le compte de Delauney jusqu'à ce que sa marque soit achevée. La marque est un tatouage que l'esclave paie. Lorsqu'elle est achevée, la personne est libre. Mais Phèdre a sur elle la marque de Kushiel, c'est à-dire qu'elle ne ressent du plaisir qu'en souffrant. Cette particularité si rare en fait une anguissette. Elle devient une courtisane extrêmement recherchée à la Cour, ce qui va la propulser dans les coulisses du sommet. Car il est bien connu que tous les secrets sont dévoilés sur l'oreiller.

Phèdre est surtout l'instrument de Delauney, ce poète déchu. Car lui aussi détient des secrets, des engagements. Pour le découvrir, Phèdre s'appuiera sur Alcuin, son collègue avec qui elle a été élevée mais aussi sur Hyacinthe, un Tsigani qui est son seul ami. Et elle sera protégée par Josselin, un serviteur de Cassiel. Cette jeune femme devra manoeuvrer très subtilement pour découvrir ce qui se passe et sauver ainsi Terre d'Ange.

Ce tome 1, c'est l'accomplissement de la marque de Phèdre, les souffrances et les plaisirs qu'elle devra endurer pour l'acquérir. C'est tout le chemin vers la liberté que nous avons ici : la liberté de son pays et sa liberté, quel qu'en soit le prix.

En bref, une héroïne pas si innocente et candide que l'on pourrait s'attendre, une femme qui utilise tous ses atouts,qu'ils soient nobles ou non. C'est une très bonne leçon de vie et de survie que Phèdre nous donne.

Ce livre a été lu avec mes copinautes Ptitelfe et Samlorenlivre et ce fut de belles soirées entre filles autours de Terre d'Ange


Ce livre a été lu dans le cadre du Baby Challenge Fantasy 2013

4 commentaires:

  1. J'ai vraiment trop envie de commencer cette saga, elle me tente vraiment de plus en plus ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Très bel article "que tu donnerais" presque envie de le relire! D'ailleurs, réflexion faite, ce serait peut etre pas une mauvaise idée, maintenant qu'on connait le dénouement!

    RépondreSupprimer