jeudi 14 novembre 2013

It's time to read #4

Et oui, les marathons lectures le week end, on ne s'en passe plus ! Et comme de bien entendu, j'ai un week end super chargé, donc je vais être en excellent état *tousse* pour vous faire le compte rendu.

Bref, Candy nous a fait un super logo (avec une madame qui a froid) pour qu'on se reconnaisse. Z'allez voir, la prochaine fois, elle va nous faire des déguisements et on va avoir un cri de guerre. Sisi.

Bon trêve de plaisanteries, vous commencez à savoir de quoi cela parle. Nous sommes des filles, nous sommes membres d'un club et nous lisons ensemble le week end. Enfin, lire, c'est bien beau car souvent on parle tout de même beaucoup. Et on met des petits cœurs dans nos conversations et même qu'on pousse beaucoup des Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii


Bref, qu'est ce que j'ai envie de lire ce week end ?

 Quand deux ennemis jurés forment la plus improbable des alliances… June et Day ont échappé à leurs poursuivants. Réfugiés à Vegas, ils rencontrent un groupe de rebelles, les Patriotes, qui consentent à les aider à s’enfuir. Mais il y a une condition. Prêts a tout, les deux adolescents acceptent : ils savent que, sans les rebelles, leurs heures sont comptées. Pourtant, June doute: et s’ils s’apprêtaient à plonger le pays dans la guerre civile ? Déchirée entre son sens du devoir, ses intuitions et ses sentiments, elle devra prendre la décision la plus difficile de son existence. Et Day aura-t-il suffisamment confiance en sa nouvelle complice pour remettre sa vie et celle des siens entre ses mains ?


 Au n°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison aide, un homme est trouvé mort. Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache ! Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par de sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l'Ancien. Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que dramatiques Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider. Une intrigue tout en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître...

 Le baron de Rochronde n'est plus. Et, selon la coutume, son fils Agone doit lui succéder. Or, peu enclin à suivre les traces de son père, guerrier sanguinaire impitoyable, celui-ci se destine à une vie d'érudit itinérant. Agone accepte néanmoins la dernière requête du défunt : passer une semaine au collège occulte du Souffre-jour, où d'éminents maîtres d'armes et de magie initient aux arcanes de puissants pouvoirs. Là, il va découvrir le sens de sa destinée... Alors que grandissent menaces extérieures et conspirations fomentées par les adeptes du Cryptogramme-magicien, l'héritier de Rochronde, armé de sa fidèle rapière Pénombre et rompu aux plus redoutables arts magiques, saura-t-il trouver son salut et délivrer les Royaumes Crépusculaires qui sombrent dans la tourmente ?


Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d'immenses défis.


 A Seattle, on l'appelle le Magicien. C'est un anonyme, un sans-abri, qui lutte contre ses démons du Vietnam. Sa magie, c'est celle des petits riens du quotidien. Il a le Don. Il réconforte d'une parole, réchauffe le coeur de ceux qu'il rencontre. Mais son pouvoir est plus puissant qu'il ne le croit. Lui seul pourra, au péril de sa vie, sauver la ville d'un mal insidieux, d'une magie noire comme d'un goudron. Mais seulement s'il le décide...





 Les brumes règnent sur la nuit,
Le Seigneur Maître sur le monde.
 La jeune Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.



 A tout à l'heure les filles !!!!!



Et j'ai crié ! Criéééééééééé   Jeuuuuuuuuuuuuuudiiiiiiiii


Et oui, comme tous les week end en ce moment, je suis dans des moments très speed. 18 heures, j'allais récupérer mes monstres à la garderie et croyez moi, quand j'ai vu ma fille, je savais que j'allais en ch*****. Je lui ai demandé comment cela allait. Elle m'a regardée, je l'ai regardée, on s'est regardées et mon fils a dit : "De toutes façons elle arrête pas de faire des caprices aujourd'hui
- Nan c'est pas vrai
- Si c'est vrai
- Nan c'est pas vrai
- Si c'est vrai
- Ouuuuuuuiiiiiiiinnnnnn Maman il a dit que je chouinais tout le temps aujourd'huiiiiiiiiiiiiiii"

Et pendant que je séchais toutes les larmes du corps de ma Floflo, mon super Doudou m'a posé la main sur l'épaule d'un air compatissant. Sur ce, on a réussi à rentrer à la maison. Mais ne croyez pas comme ça pouf qu'une fois rentrés à la maison, tout conflit est écarté ! Boutade ! Aussi, je prépare le bain, regarde ce qu'on va manger, tweet à la Chouille pour savoir ce qu'elle fait demain. Re chouinage de Floflo et hop tout le monde au bain. Moi, je suis dans le canapé et j'ouvre ça pendant une demi heure

Et comme c'est écrit super gros super grand, forcément, cela se lit vite : une centaine de pages. Pendant que j'ai cru d'ailleurs que mon fils allait noyer sa sœur. Il est patient ce garçon tout de même. SMS du chéri qui rentre plus tard que d'hab. Je calcule que j'ai le temps de préparer le miam tranquillou (voire même de nicotiser dehors pour éviter de prendre ma chérie d'amour par les pieds et de la claquer contre le mur. Je vous laisse, je vais miamer. :D
......................................................................................................................
Et hop après le miam, j'ai couché les monstres. Et croyez moi que j'ai eu envie de la balancer aussi par la fenêtre. Ma tite pupuce est anxieuse en ce moment + fatigue. Cela ne se ressent pas dans son caractère adorable et gentil, telle une petite princesse toute rose qui flotte dans des nuages violets à dos de son petit poney.... Bref. J'ai cru qu'il y allait avoir un triangle amoureux là dedans. Mais en fait non. Du moins pour le moment. Quoique de l'autre côté.... Bref, c'est jeunesse, ça pulse bien. Y a de l'action. Faut pas se prendre la tête. C'est trop cool.

J'allais prendre Les Crépusculaires, gentiment quand j'ai reçu un thé virtuel d'Hélène. Comme de bien entendu, on papote et là elle me fait Kwaaaaaaaa ? Tu lis du Robin Hobb sans mouaaaaaaaaa ???? *fear*. Bref, j'enlève de suite le Dernier magicien de mes lectures en cours en attendant qu'elle s'y mette et on se décide d'entamer l'Empire Ultime

 Après moultes discussions de filles pour savoir si on avait commencé pas commencé toussa toussa. On commence le prologue. Magnifiquement, elle me dit que c'est trop bien quand il y a de l'action dès le départ, surtout pas comme Kushiel (note à Laurie et à moi, on l'a vraiment traumatisée pour Kushiel. Faudra peut être attendre un peu avant de commencer le tome 2 et 3 lol). Bref, en effet, on s'est fait le prologue avant son dodo. Et j'ai dépiauté les 3 premiers chapitres car je risque de rentrer tard ce soir. Je confirme qu'il y a beaucoup d'action, un univers très riche et je pense que la lecture va être géniale ce week end (objectif : finir la première partie). Comme le chéri avait encore envie de décapiter du monde, je me suis dit que je n'allais pas me coucher de suite

Du coup, j'ai sorti les Crépusculaires pour une bonne centaine de pages de folie. Agone de Rochronde s'en prend plein la poire et j'avoue que je l'ai quitté dans un moment vraiment crucial. La bonne nouvelle, c'est que du coup, je risque fort de le terminer vendredi soir. En bref, cela a l'air pas bien épais comme volume mais croyez moi, c'est extrêmement riche. Je vois bien les trois séparations / étapes du moment. Et je pense que je vais avoir du mal à me retenir d'enchaîner sur d'autres choses de l'auteur. Mais bon ça va bien se passer ^^ (non je ne suis pas du tout accro). De plus, pendant tout ce temps là, j'ai un petit peu papoté avec Stéphane Soutoul. Donc pour ceux qui ont lu ma chronique sur le Sacrifice des Damnés : j'avais bien raison : c'est inspiré de Anne Rice mais la sexualité en moins pour privilégier le gothique. (des fois, je me dis que j'ai un cerveau....) Allez zou. On va au dodo maintenant :)




Vendredi Chéwiiiiiiii. Ma semaine n'est pas encore terminéeeeeeeee

Quand on a 4 jours d'école d'affilé, il faut s'attendre à avoir des portes qui grince quand on tente de réveiller les monstres. Heureusement, le chéri qui commençait plus tôt que moi m'a rapporté une offrande de café (il est trop fort mon amoureux). En attendant que les morpions petit déjeune toussa toussa (alors qu'on est en retard que c'est la panique et tout), je range un peu mon bazard histoire que ce soir, j'ai le temps de me faire une petite séance au club de sport sans trop de remords. Arrivée dans la titine de transition pour sortir un livre audio

Alors oui, je vous vois venir, comment elle fait pour trouver des livres audio comme ça. Et bien je passe par un site de bénévoles qui reprennent des classiques en audio. Et je suis tombée sur une Etude en rouge qui est racontée par un homme d'un certain âge qui a l'art de lire les livres avec des intonnations !!! Je l'avais adoré sur Anna Karenine et le retrouver sur une Etude en rouge, c'est magique. Bref, pour tous ceux qui font beaucoup de route, n'hésitez pas à tester leurs version audio, pour ma part, je les adore. Concernant une étude en rouge, première enquête de Sherlock avec Watson. J'ai dû lire cela une première fois quand j'avais genre.... 10-15 ans. Donc totale redécouverte. J'ai pu écouter 3 chapitres comme cela (et oui, il y avait des bouchons).


Pour ce midi, on risque d'avoir de la route à faire. Si c'est possible, j'entamerai cette petite nouvelle. Mais je ne sais pas encore qui conduit. On verra cela tout à l'heure. A ce soir les filles :)
Finalement, j'ai dû partir en voiture pour aller déjeuner ailleurs. Mais comme c'était moi qui conduisais, et bien je n'ai pas lu pendant le trajet. Donc ce sera pour une autre fois la découverte de la chasse sauvage. C'est dommage en même temps, la couv semblait vraiment trop sympa. A ce souaaaaaaaaaaaar :)


Bref, le soir pointe le bout de son nez. Je finis le travail un peu tard et j'entame avec joyeuseté (ou pas, j'avoue que je craque un peu en ce moment) la période des bouchons pour rentrer à la maison. Cela me vaut un coup de fil avec ma môman avec qui on s'échange les passages secrets pour éviter les embouteillages et deux chapitres d'une étude en rouge en audio. L'enquête se poursuit et les deux enquêteurs de Scotland Yard se perdent dans leur enquête. Sherlock va synthétiser tout cela en pensant avoir trouvé le coupable (déjà? On en est à la moitié !) Changement de chapitre, cela tombe bien, je viens de rentrer, de me garer du premier coup tout ça tout ça.



  En rentrant, enfin une bonne surprise avec la réception de mon gain au concours organisé par Yumiko. Et son petit mot d'amour avec (graou). En fin de compte, j'ai joué de super bonne chance car j'ai reçu deux nouveauté de la collection Pandore via concours et partenariat. Forte de ma chance en gain de livre, j'ai postulé pour le deuxième tome de Katana, le premier tome étant arrivé gentiment il y a quelques temps grâce aux superbes alertes de Gibert Joseph. Je range mon petit trésor dans la biblio, en envoyant des super merci à Yumi. Nous voilà en train de nous raconter nos semaines (pas faciles) et je me dis que c'est pour cela que j'aime les filles de chez Bouquina, c'est qu'on peut toujours papoter de tout et de rien avec tout le monde.

 Bref, je m'installe pour faire ma chronique de Celui qui bave et qui glougloute mais mon chat avait décidé que non, ce n'était pas le moment. J'ai deux chats : Mougnette et Léïa et croyez moi, hier soir, elles avaient décidé de m'embêter. Faudrait demander à Hélène mais pour lire, j'en ai ch*** jusque quasi 23 heures. Cela ajouté à ma superbe semaine, j'étais au bord du pétage de plomb. Heureusement, le chéri est arrivé aussi et on a pu manger. Il a mis en route deux épisodes de American Horror Story, saison 2 : Asylum. Et pas facile de se concentrer avec cela. Il est parti vite fait au dodo (car il commençait à 5 heures samedi matin), et vous verrez bientôt que moi, c'était autre chose.... Mais reparlons livre

Ptitelfe et moi avons réussi à nous caler, à prendre du thé et à nous raconter nos impressions pour les 3 chapitres lus. Puis nous en avons lu deux autres. C'était un peu compliqué pour moi entre le dos bloqué, l'humeur de chien, la série d'horreur et les chats qui ont passé la soirée à se battre. Bref, jusque 23 heures, c'était un calvaire (heureusement que ma topine était là sinon je partais dehors pousser un hurlement primal). Pour les deux chapitres lus, je peux vous dire que Brandon Sanderson sait décrire une scène d'action. C'est superbement visuel comme écriture. Bon, j'ai un peu tiqué avec les métaux mais je pense qu'on se complètera la liste au fur et à mesure, je ne m'inquiète pas.


Et comme me coucher c'était juste pas possible. J'ai calmé les chats direct en mettant en bruit de fond des épisodes de True Blood (au moins, Sookie sert à autre chose que de caler des meubles. Wouhou). Mougnette a maté Eric tranquillou (en plus, elle n'avait pas regardé la saison 4) dans le fauteuil. Du coup, j'ai ressorti les Crépusculaires. Il me restait une centaine de pages et une guerre à finir. C'est chose faite maintenant et je suis encore sous le charme de cette édition. Mais trève de plaisanteries, demain je me lève tôt, il est déjà tôt le matin vu que le chéri vient de descendre pour son café. Je reprends un petit antidouleur et hop au dodo.





Samedi c'est presque week end :)

Le réveil à 7h30... Ça piquait un peu, j'avoue. Je me lève, pousse des grognements de gremlins qui ressemble un peu à "Caféééééééééé". Bref, je me douche, je prends le petit déj (du café, bien entendu) et j'entame une première nouvelle du magasine Bifrost que j'ai commandé sur mon Fire. Donc j'ai lu : Le Mallek de Peter Watts. C'est vraiment de la High SF. Donc je ne suis pas sûre du tout d'avoir compris ce qui s'est passé, le nez dans mon café. Je pense que je le relirai ce soir (genre). Ou demain (mais en ayant dormi un peu plus). Je look la montre. Et brun, je suis presque en retard. C'est parti pour la Koko Mobile par interim

Du coup, on est un peu Samedi matin avec de belles vagues de brouillard. Ce qui me retarde un peu d'ailleurs. Mais je n'ai droit qu'à un chapitre. En plus, celui là, il est un peu particulier car on entame une autre facette de l'histoire. Je ne vous en dis pas plus mais on a entamé la seconde moitié, voire les trois quarts de ce petit roman. Cela sent la fin. ^^





 Pause du midi où j'arrive à lire 3 % de cette grande nouvelle. Et pourquoi j'ai pas eu le temps. Parce que ma collègue (Elodie) me fait : "Eh toi tu as des chats ?
- Oui
- Méfies toi parce que en ce moment il y a le typhus qui court
- je sais
- et tes chats ne sont pas malades?
- Non ils n'ont pas les symptômes
- Tu les connais ?
- On se renseigne toujours sur la signification de son second prénom" (non je n'ai pas de second prénom mais j'avais envie de lire du coup..... Bref, je ne peux pas vous dire grand chose de cette nouvelle car je n'en ai pas lu beaucoup. Mais le style est vraiment sympa et recherché. Il y a un roi Peste en Grande Bretagne qui est en train de tout envahir. Apparemment, où j'en suis, le Roi Blanc va tenter de contrer le bazard mais je ne sais pas encore comment. Voili voilou :)


 Qui dit quelques trajets en voiture dit écoute d'une Etude en rouge où j'en suis finalement aux trois quarts après avoir éteint cet audio book. Comme d'habitude avec Arthur Conan Doyle, c'est superbe à écouter et c'est pour cela que c'est toujours bien pour se détendre






Enfin rentrée à la maison, pour peu de temps car le chéri a décidé qu'il allait apprendre à faire du foie gras aujourd'hui. Donc cours de cuisine chez une amie. J'ai réussi à ne pas participer à ce cours moyennant une offrande de courses pour le soir. J'ai quand même le temps de me couler un bain pour lire une centaine de pages de Prodigy. Heureusement car c'est toujours aussi prenant, même si cela se triangle amoureusement un peu quand même. J'aime beaucoup la personnalité des héros (June et Day) car ils sont aussi conditionnés par leur environnement et cet environnement va influencer leur perception d'eux mêmes. J'aime beaucup cet angle d'approche en tous cas.


Après une soirée papotage et dégustation de foie gras (oui nos soirées pique nique ont un petit goût de luxe, j'avoue, mais en même temps, on aime bien cuisiner). Devinez ce qu'avait envie le n'amoureux ? Et bien décapiter des gens sur Skyrim bien sûr ! Donc, je m'installe dans le canap et je me lis tranquillou trois chapitres de Fils des Brumes pour finir la première partie. Comme d'habitude, c'est super prenant mais je suis crevée de ma journée alors je m'endors comme une loque sur ma liseuse... Cela devait être beau.





Et dimanche, tu as lu quoi?

 Après m'être réveillée proche de midi, un café dans les mains, et après avoir appris que le concert de Depêche Mode était annulé (mais sa race quoi ! Depêche mode et je peux pas y aller!!!!! *hurlement primal*, je décide de me détendre et de lire trois quatre chapitres de Fable Haven, étant à jour avec les copines. Et ensuite? Et bien, j'ai couru pour récupérer les enfants, manger japonais chez les parents parce que bon. Faut pas se laisser aller. Faire l'hippocampe pour ma fille (parce qu'on a fait un peu de piscine, d'ailleurs je suis morte, décédée, tout ce que vous voulez). Ensuite, et bien, j'ai papoté avec ma môman de Ne le dis pas à maman de Toni Maguire et hop, on est rentré, chéri a voulu décapiter et moi j'ai voulu chroniquer. (normal quoi). Avant de me rendormir dans le canapé, je tente de vous lire un peu plus de FableHaven. Je vous dis à demain les filles, en espérant vous lire un peu plus de choses ^^



Lundi c'est déjà fini ^^

7 heures du mat', j'ai des frissons,
Je claque des dents et je bois mon café.
Seule enfin dans ma cuisine,
Je peux ouvrir le sanctuaire secret

Je perds la tête et mon petit dej
S'engloutit  au même rythme que les pages.
C'est plein de rebondissements et d'action
Mais faut que j'aille au boulot boulot boulot



Pendant que mes yeux se désespèrent,
Je crois encore faire la route sans bouchon
Teuf Teuf fait la titine derrière un camion
J'entame Nana d'une oreille vénère
Je double, je me faufile
Et enfin, je quitte la voie rapide
Yeah Yeah Yeah Yeah
Je commence enfin un de mes vieux classiques

Et à ce moment là, qu'est ce que vous avez fait ?
J'crois que je suis arrivée sur mon lieu de travail

Chacun lit lit lit lit
Comme il peut peut peut

La fin de l'année, c'est pas facile
La fin d'année c'est pas une excuse
Chacun Lit lit lit
Comme il peut peut peut
It's time to reaaaaad
Attends faut que je sois en pause déjeuner

 Pause du midi,
je fais l'point avec Hélène
Sur Fils des brumes qui avance bien
J'ai un peu de temps,
J'ouvre la chasse sauvage
Je finis même la nouvelle
sur le Roi Peste
Les descriptions qui foisonnent
Le rythme qui m'impressionne
La nouvelle se termine
Ma pause aussi
C'est reparti c'est reparti
Faut travailler, travailler

La fin de la journée s'annonce
Il faut récupérer les monstre
En route dans la titine
J'embraye et sans bouchon
Quelques petites minutes
Sur la présentation de Nana
A la garderie
se pointe mes monstres
D'un air excité,
 Ils veulent jouer
Ils disent "Jeu de sociéte"
Je les accompagne
Ils disent "Encore un"
Je dis bain et miam




Et vous avez préparé quoi ?
Un risotto
Ah ! J'ai aussi parlé avec Hélène
Chacun lit lit lit
Comme il peut peut peut



Que de temps passé à autre chose
Personne ne t'oblige non plus
Chacun lit lit lit
Comme il peut peut peut
Les filles ont de ces lectures
De la romance à Candy
Après le café
Fablehaven
J'ouvre,
C'est le final
En cachette dans la cuisine
Je sais c'est moche
Les potes qui rient
Le chéri aussi
Ils matent une vidéo
Et moi je lis dans leur dos
Tu as la fin du livre
Qui me débarque dessus
Les sorcières montrent leur complot
Genre fin du monde
La gamine court
Accomplit des miracles
Seule dans la cuisine, 
Toute recroquevillée
Je retiens mon souffle, ouf c'est passé
La scène finale
Me laisse toute pâle
La morale de la fin
Faut que tout finit bien
Les amis qui appellent
Pour leur vidéo 
Ils me disent : "C'est drôle"
Je leur réponds "C'est vrai"
Et cela a un rapport avec la lecture.
Non aucun
Chacun lit lit lit
Comme il peut peut peut
Sur Facebook, y'a Hélène
Et elle t'attend pour Fils des Brumes
Chacun lit lit lit
Comme il peut peut peut
 On a dit qu'on allait lire trois chapitres
Tant pis pour moi elle est partie dormir
Alors j'entame mes trois chapitres
Qui vont commencer la deuxième partie
Le chat se met sous mon plaid
En quête de câlins , la console s'allume
Décapitation commence
Chéri est en forme
Vin elle est perturbée
Elle apprend à être noble
Mais je suis sûre qu'elle va y arriver
Elle est plein de ressources cette gamine

L'action démarre
Elle teste ses pouvoirs
En duel dans la rue
Au fi de tous
Dans sa maison
Elle parle religion
Tout en se coiffant
Mais pas de chignon

Minuit approche En quête de frissons
Sire Cédric se montre Et je monte le son
Seul dans le canap Avec mon chat
C'est l'insomnie Que je vais chasser
Je perds la tête Eva est prête
Pour un meurtre horrible sur un enfant
C'est plein d'exorcisme et de fous à lier
Je commence l'action tout d'suite tout d'suite
Pendant que les filles sont déjà au lit
Je ferme le livre pour aller me coucher
Clac font les pages sur la table de chevet
Je vous dis à bientôt pour un autre week end



1 commentaire:

  1. Il faut vraiment que je commence Prodigy ! Il me tente tellement <3

    RépondreSupprimer