lundi 7 octobre 2013

Ralvn, plumes noires au vent du Nord de Vanessa Terral





Présentation de l'éditeur : Depuis sa naissance, Ralvn vit cachée. Enfant de la déesse Hekátê et d'un Valravn, l'une de ces bêtes légendaires qui se repaissent d'enfants et de rois pour se transformer en humains, voilà plusieurs siècles que la jeune femme se fond dans la masse, changeant d'identité lorsque son apparence immuable devient suspecte. Elle a acquis la sécurité au prix de la solitude… Un matin, sa mère lui apparaît après des décennies de silence. La déesse a une mission pour elle : protéger un portail et empêcher les titans de le franchir afin d'envahir la Terre. Une fois sur place, Ralvn découvre qu'elle ne sera pas seule à veiller sur le passage. Un esprit, attaché au lieu par un étrange sortilège, lui tiendra compagnie jusqu'à l'ultime bataille – sanglante, désespérée.





Une petite halte dans les légendes nordiques

Ralvn est une demi déesse, issue d'Hekatê et d'un père guerrier qui pouvait se transformer en corbeau (et en deux lignes, vous savez que je suis une buse en légende nordique). Pour survivre, Hekatê dit à sa fille de rester sur Terre. Elle vit une enfance plutôt belle entre l'éducation de sa mère et l'amour de son père qui lui raconte des récits de héros nordiques

Mais voilà, Ralvn est immortelle donc elle doit changer régulièrement de lieu et de vie. Sans attache, elle s'exclut du monde des humains et semble rejetée du monde des dieux. Pourtant, lorsque sa mère lui demande de garder un portail, elle accepte de faire son devoir. Sur place, elle va devoir apprendre à faire connaissance et à se lier avec un esprit. Est-ce le début d'une nouvelle vie !


Un univers qui ne demande qu'à être exploité.

C'est ce que j'ai aimé dans cette nouvelle, c'est qu'il traite d'un univers qui m'est inconnu. Donc j'ai eu l'impression de découvrir plein de choses. Oui, forcément, j'en veux plus maintenant. Mais ceci n'est pas une critique, juste un appel à l'auteure.

Oui Vanessa Terral. Vous avez une plume magnifique (d'ailleurs, je vais tenter une autre saga avec vous) mais ne me laissez pas dans cet état-là !  Ecrivez sur les légendes nordiques, s'il vous plaît. J'ai adoré cet angle traité de l'ancienne religion qui a dû faire place au christianisme. J'ai beaucoup aimé le personnage de Ralvn qui aurait sûrement  mérité d'autres aventures, d'être encore plus exploité (car je sens que vous avez autant travaillé que s'il s'agissait d'un roman). Je n'ai qu'un seul mot : conitnuez !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire