lundi 21 octobre 2013

Ma semaine avec les livres #5


Bonjour tout le monde et bienvenue dans l'ambiance Halloween, si vous n'aviez pas déjà vu le changement de décoration.



Alors, qu'ai-je lu au coin du feu (que je n'ai pas)

Ma Chronique

Sûrement le coup de cœur du mois ! Un roman coup de poing sur les différences raciales mais ici inversées. J'ai eu l'impression de faire un bon en arrière dans les témoignages que j'ai pu lire sur L'Apartheid, sur la ségrégation. Ce livre a juste le bon ton employé, les bonnes images développées.








 Après entre Chiens et loups, il me fallait une lecture de transition que j'étais sûre d'aimer. Il me fallait un auteur chouchou et un truc léger. Tout me tournait vers Isaac Asimov et ce petit livre : Cailloux dans le ciel, qui va me permettre de me remettre sur pied.





Ma Chronique


Alors que vous dire ? L'univers est génial, me rappelant un peu celui de Ralvn. Je fus donc très surprise et ravie à la fois. Des choses dites par l'auteure m'ont énormément plu Mais l'héroïne... Je n'ai pas réussi à m'attacher plus que cela. Je l'ai trouvé lourde, je n'ai pas compris certaines de ses réactions.



 
Ma Chronique




Que de plaisir de retrouver Anne Rice. La plume de cette auteure me parle toujours autant après 15 ans de fidélité. Et j'avais envie de me relire cette saga magnifique sur un vampire qui acquiert autant de pouvoirs qu'un Dieu et qui cherche Dieu en fin de compte.




Ma Chronique

Un roman d'anticipation un peu old school et qui s'avère en même temps très touchant, malgré ce petit vieillissement dans le style d'écriture. Une véritable ode à la campagne, des portraits très touchants et un grand espoir dans le genre humain











Un roman que j'aime relire depuis longtemps. Ici, cela tombait plutôt bien, il faisait partie de mes challenges et je ne vous l'avais pas encore chroniqué. D'ailleurs, elle est en brouillon et sera sûrement publiée demain.









Ce que je lis en ce moment




Ca y'est ! j'amorce la dernière partie, le dernier quart ! S'il n'est pas terminé demain, il le sera sûrement le jour suivant. Comme le premier opus, un grand moment !







Et bien, sous nos airs bonhommes, nous avons dépassé la moitié de ce livre dont la complexité ne va qu'en augmentant. Si vous pensiez que les courtisanes, cela produit des histoires simplettes, et bien vous n'avez pas encore vu Kushiel !!!!









Celui là n'est absolument pas facile car l'intrigue est costaude, mais je m'accroche ! Je pense que je l'aurai terminé dans la semaine :)









J'ai lu deux pages et demi par fierté, mais là, je m'écroule. Je préfère vous dire à demain pour celui là.








Ce que je compte lire cette semaine



"Au XXIe siècle, le professeur Dunworthy dirige une équipe d'historiens qui utilisent des transmetteurs temporels pour aller assister aux événements qui ont modifié l'avenir de l'humanité. Ned Henry est l'un d'eux. Dans le cadre d'un projet de reconstruction de la cathédrale de Coventry, il doit effectuer d'incessantes navettes vers le passé pour récolter un maximum d'informations sur cet édifice détruit par un raid aérien nazi en 1940. Toutefois, quand Dunworthy lui propose d'aller se reposer dans l'Angleterre de la fin du XIXe siècle, ce havre de tranquillité où rien n'est plus épuisant que de canoter sur la Tamise et de jouer au croquet, c'est avec empressement qu'il accepte. Mais Henry n'a pas entendu le professeur préciser qu'il devra en profiter pour corriger un paradoxe temporel provoqué par une de ses collègues qui a sauvé un chat de la noyade en 1888... et l'a ramené par inadvertance avec elle dans le futur. Et quand ce matou voyageur rencontre un chien victorien, cette incongruité spatio-temporelle pourrait bien remettre en cause... la survie de l'humanité !"

Leto Atreides, l'Empereur-Dieu de Dune, est désormais un ver de sable à face humaine. A peur près invulnérable et immortel, il a entrevu dans l'avenir une terrible menace : l'extinction de l'espèce humaine. Pour la conjurer, il fait respecter impitoyablement, dans l'univers humain, son ordre, le Sentier d'Or. L'Empire a connu trente-cinq siècles de paix. La Guilde et le Bene Gesserit ont les mains liées : c'est Leto qui contrôle sur Dune les dernières réserves de l'indispensable épice. Les Tleilaxu et les Ixiens n'ont pas désarmé : les premiers livrent régulièrement à l'Empereur des répliques piégées de son fidèle ghola, Duncan Idaho ; les seconds lui envoient Hwi Noree, la femme parfaite, issue d'une éprouvette et chargée à son insu de le séduire et de le détruire. Léto, par sa prescience, voit un avenir où il sera séduit ; il voit aussi que pour sauver l'humanité de la mort, il peut être amené à se sacrifier lui-même et à sacrifier la femme qu'il aimera, et qui réveille d'anciens souvenirs.

Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre d'un puissant magicien, qui n'est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s'y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d'ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu'elle juge digne d'intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l'heure n'est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves. Et, Sophie, fille de l'un des enchanteurs les plus puissants au monde, et directeur de Hex Hall, est une cible idéale...





Ce que j'ai acheté (pour finir mes challenges)

Au XXIe siècle, le professeur Dunworthy dirige une équipe d'historiens qui utilisent des transmetteurs temporels pour aller assister aux événements qui ont modifié l'avenir de l'humanité. Ned Henry est l'un d'eux. Dans le cadre d'un projet de reconstruction de la cathédrale de Coventry, il doit effectuer d'incessantes navettes vers le passé pour récolter un maximum d'informations sur cet édifice détruit par un raid aérien nazi en 1940. Toutefois, quand Dunworthy lui propose d'aller se reposer dans l'Angleterre de la fin du XIXe siècle, ce havre de tranquillité où rien n'est plus épuisant que de canoter sur la Tamise et de jouer au croquet, c'est avec empressement qu'il accepte. Mais Henry n'a pas entendu le professeur préciser qu'il devra en profiter pour corriger un paradoxe temporel provoqué par une de ses collègues qui a sauvé un chat de la noyade en 1888... et l'a ramené par inadvertance avec elle dans le futur. Et quand ce matou voyageur rencontre un chien victorien, cette incongruité spatio-temporelle pourrait bien remettre en cause... la survie de l'humanité


 Au XXXe millénaire, un couple, Jinn et Phyllis, parcourent le cosmos. Lors d'un voyage, ils aperçoivent une... bouteille dérivant dans l'espace. Elle contient le manuscrit d'un explorateur qui a découvert une planète dont les singes sont l'espèce dominante et où les êtres humains sont chassés comme du gibier et réduits à l'état d'animaux de laboratoires. Paradoxe que Boulle exploite tout au long du récit, à la manière d'un conte philosophique, pour observer les travers de nos sociétés.



 Le combat d'hiver est celui de quatre adolescents, évadés de leur orphelinat-prison, pour reprendre la lutte perdue par leurs parents, quinze ans plus tôt.
Ont-ils la moindre chance d'échapper aux terribles "hommes-chiens" lancés à leur poursuite dans les montagnes glacées? Pourront-ils compter sur l'aide généreuse du "peuple-cheval"? Survivront-ils à la barbarie des jeux du cirque réinventés par la Phalange?
Leur combat, hymne grandiose au courage et à la liberté, est de ceux qu'on dit perdus d'avance. Et pourtant.



 Nous savons que vous êtes là, vous, nos frères et soeurs...
Pressia se souvient à peine des Détonations ou de la vie pendant l’Avant. Dans son armoire-lit derrière les décombres d’un salon de coiffure pour hommes où elle vit avec son grand-père, elle pense à ce qui est perdu : comment le monde est passé de parcs d’attraction, cinémas, fêtes d’anniversaire, pères et mères à cendres et poussière, cicatrices, brûlures indélébiles et corps accidentés. Et maintenant, à l’âge où tous sont contraints de se livrer à la milice pour être entraîné à devenir soldats ou, s’ils sont trop accidentés ou trop faibles, pour être utilisés comme cibles vivantes, Pressia ne peut plus prétendre être petite. Pressia est en fuite.
Nés Purs, ils Respirent les Cendres…
Il y a ceux qui ont échappé à l’apocalypse sans aucune marque. Les Purs. Ils sont gardés en sécurité dans le Dôme qui protège leurs corps sains et supérieurs. Mais Partridge, dont le père est l’un des hommes les plus influents du Dôme se sent seul et isolé. Différent. Il pense aux pertes – peut-être simplement parce que sa famille est brisée. Son père s’est détaché des émotions, son frère s’est suicidé et sa mère n’est jamais parvenue jusqu’à leur abri. Ou peut-être est-ce sa claustrophobie : cette sensation que le Dôme est devenu un lieu à la discipline extrêmement rigide. Alors quand il entend que sa mère pourrait être
encore en vie, Partridge risque sa vie pour quitter le Dôme et la retrouver.
Quand Pressia rencontre Partridge, leurs mondes volent en éclats une fois de plus.


 Les brumes règnent sur la nuit,
Le Seigneur Maître sur le monde.
La jeune Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.


Josy, la fille du psychanalyste Viktor Larenz, souffre d'une maladie inconnue et disparaît mystérieusement. Quatre ans ont passé, Larenz s'est retiré sur une île au nord de l'Allemagne et reçoit la visite d'une romancière qui souffre d'une forme rare de schizophrénie : les personnages qu'elle invente prennent vie et son dernier roman ressemble étrangement à l'histoire de Josy..

25 commentaires:

  1. coucouuuuuu

    oohh la vache et pas des petits livre en plus!!
    bonnes nouvelles lectures (4! rien que ça comment t'y retrouves tu???)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fractionne mon esprit mouhahahaha
      Mais deux gros pavés en un week end, y a que vous les filles pour me faire faire un truc pareil :))

      Supprimer
  2. Entre chiens et loups a été un gros coup de coeur pour moi aussi. Un livre transcendant et bouleversant !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, au point que les tomes qui suivent me font peur. J'ai peur d'être déçue !

      Supprimer
  3. Je te souhaite une excellente semaine livresque

    RépondreSupprimer
  4. 'Entre Chiens et Loups' fut également un coup de coeur par chez moi.
    Excellente semaine de lecture à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est énorme ce livre. Merci et à toi aussi :)

      Supprimer
  5. Beau programme en vue!

    Je te souhaite une bonne semaine avec de belles découverte livresque!

    RépondreSupprimer
  6. je n'ai pas accroché avec hex hall perso. je n'ai pas lu les autres livres mais je te souhaite une excellente semaine de lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que je n'accrocherai pas des masses. mais cela fait un an qu'il traine dans la biblio celui là. Au bout d'un moment, je me dis qu'il faut se lancer

      Supprimer
  7. J'espère que Le combat d'hiver te plaira ;-)
    Bonne semaine de lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah bof bof.
      Mélange d'arène et le truc avec les hommes loups.
      J'ai un peu du mal :'(

      Supprimer
  8. Eh bien tu as un joli programme...Je te souhaite une très bonne semaine et plein de belles lectures. Bises

    RépondreSupprimer
  9. je te souhaite une très bonne semaine de lectures !!

    RépondreSupprimer
  10. Kushiel est une sacrée lecture, heureusement que tu coupes avec d'autres choses!
    Bonne semaine à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui car je pense que si je l'avais lu comme ça pouf, j'en aurai fait une overdose. Surtout que l'action est en dent de scie là dedans

      Supprimer
  11. Je vais finir par craquer pour Kushiel ! Bonnes lectures :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il faut craquer. Ils sortent en poche bientôt. Plus rien ne peut t'arrêter :D

      Supprimer
  12. J'ai lu Kushiel il y a quelques années, et j'avais plutôt bien apprécié. Il faudrait que je lise la suite :) !

    RépondreSupprimer