mardi 29 octobre 2013

Hex Hall de Rachel Hawkins

Tome 1



Présentation de l'éditeur : Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use des pouvoirs sans discernement. Sur ordre d'un puissant magicien, qui n'est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall établissement ultra sélect pour élèves très spéciaux. Spectres, loups-garous et vampires s'y côtoient. Sophie qui est tout sauf discrète, se fait des tas d'ennemis et quelques amis. Parmi ceux qu'elle juge digne d'intérêt, il y a un séduisant jeune sorcier. Mais l'heure n'est pas à la romance : un prédateur se met à attaquer les élèves. Et, Sophie, fille de l'un des enchanteurs les plus puissants au monde, et directeur de Hex Hall, est une cible idéale...









Un condensé de ce qui se fait pour les ados en ce moment.

Et bien oui, tout est là ! Une adolescente rebelle qui a des pouvoirs. On l'emmène dans un pensionnat pour gens spéciaux. Elle rencontre un gars qui lui est antipathique mais qui lui fait du charme. Et même que dans ce lieu un peu bizarre il y a des crimes mystérieux qu'elle va tenter de résoudre alors que tout paraît contre son raisonnement.

C'est en effet ce que l'on voit un peu partout, disséminé dans la littérature young adult. Certes, cela n'est pas systématique mais c'est suffisamment présent pour qu'on ouvre ce livre en terrain conquis, s'attendant plus ou moins aux interactions entre les jeunes gens, à toruver un certains type de professeurs, un certain type de pensionnaires ausis et enfin certains types d'états d'âme.

Non, ce livre n'a pas été du tout une surprise, il a repris les clés du genre et s'y est engouffré jusqu'à la fin.


Rachel Hawkins a su avoir la plume qu'il fallait.

Ce n'est pas parce qu'on reprend les clés d'un genre qu'il faut pas bien écrire. L'auteure sait bien écrire et il faut le reconnaître. Elle a su créer un univers léger, parsemé de quelques pointes d'humour (voire un peu d'autodérision enfin de compte) L'intrigue est menée jusqu'au bout (un petit mystère de temps en temps, cela ne fait pas de mal). Les personnages sont l'archétype de ce qu'ils doivent être mais sans non plus tomber dans la caricature à outrances.

Alors que dire ? C'est un livre fast food sympa qui vous calera la soirée, sans prise de tête. Vous lèverez les yeux mais sommes toutes, vous ne passerez pas un mauvais moment. Faut savoir se détendre un peu.


Ce livre a été lu dans le cadre du challenge New Pal 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire