samedi 28 septembre 2013

Le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver






Présentation de l'éditeur : Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour changer votre destin ?" Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt six chances. Six jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Six occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?





Certaines personnes pourraient dire que c'est du déjà vu

Et oui, chaque période de Noël nous apporte son lot de films de saison, dont un en particulier : un jour sans fin. Et quand j'ai le titre de ce roman ainsi que la présentation de l'éditeur, soyons francs, je me suis dit que cela allait être une redite pour ados. Mais que voulez-vous dans l'histoire, il n'y a pas que moi, il y a les copines, surtout une qui a vécu sensiblement les mêmes choses que moi au Collège-Lycée, et dans sa chronique, elle me disait que cela lui rappelait sa propre expérience, que cela la touchait particulièrement. Je me suis dit qu'au pire je gagnerai du déjà vu, qu'au mieux je gagnerai un pincement au coeur.

Pour tout vous dire, j'ai mis une journée à m'en remettre car ce n'est que le thème principal, un prétexte pour Samantha de faire le point sur ses désirs, sur ses peurs, sur sa vie. Elle doit se poser la bonne question : quelle trace va-t-elle laisser ? Qui doit elle sauver ? Comment est-elle arrivée là? Qu'est ce qui est vrai? Et croyez le ou non, ce sont de bonnes questions à se poser durant l'adolesence car c'est ce qui déterminera quel adulte on peut devenir.

Pour faire simple, Lauren Oliver a pris un thème simple, récurrent qui est de refaire une journée jusqu'à ce qu'on trouve la bonne journée pour non seuleemnt le tourner à sa manière mais pour vous poser et vous faire réfléchir sur certains comportements.



Lauren Oliver a su me faire revivre mes peurs d'ado

En effet, l'auteure ne s'est pas intéressée qu'à Samantha ou à un seul groupe de copines, elle va s'attrader sur tout le microcosme du lycée, ce qui fait que vous vous y retrouerez forcément là dedans, que ce soit dans les meneurs, les martyrs, les originaux, les normaux ou les profs. Vous allez me dire que tout le monde peut le faire mais je trouve que tout le talent de l'auteure est là : Lauren Oliver a la plume juste pour chacun des groupes. Il n'y en a pas un qui est caricatural à l'extrême : chacun a ses points forts et ses faiblesses aussi.

Ainsi, les groupes dominants ont leurs faiblesses et le groupe des martyrs ont une belle force. Il n'y a là dedans aucune jugement, aucun parti pris. Ce roman est juste un roman sur une tranche de vie, ce qui rend les personnages de ce roman véritablement humains. on ne peut détester aucune de ces personnes, on en vient à tout simplement les aimer pour leurs défauts et leurs qualités.

Le Dernier  Jour de ma vie est un roman d'amour sur cette période. Faisant partie personnellement du groupe des martyrs, j'ai tout d'abord ressenti une profonde tristesse en pensant à ce que j'avais vécu, et grâce à l'auteure, je me suis remémorée tout ce que cela m'avait apporté, la force que cela m'avait procuré pour être l'adulte que je suis maintenant. J'en suis ressortie avec une pointe de tendresse, finalement envers cette période et cela m'a permis de quelque part, comprendre les autres.

Un livre à mettre définitivement entre les mains de tous les adolescents.

2 commentaires:

  1. Très jolie chronique. Un livre qui reste dans mon top top malgré les années qui passent et les lectures qui s'enchaînent. Je le relirai sûrement d'ici quelques temps. Bisous ma belle :)

    RépondreSupprimer