mardi 24 septembre 2013

Le Cycle des démons de Peter V Brett



Tome 1 : L'Homme-rune



Présentation de l'éditeur : Parfois, il existe de très bonnes raisons d'avoir peur du noir...
Arlen a onze ans et vit avec ses parents dans leur petite ferme. Lorsque la nuit tombe sur le monde d'Arlen, une brume étrange s'élève du sol ; une brume qui promet la mort aux idiots qui osent affronter les ténèbres, car des démons affamés émergent de ces vapeurs pour se nourrir des vivants. Quand le soleil se couche, les gens n'ont pas d'autre choix que de s'abriter derrière des protections magiques et de prier que leurs défenses tiennent jusqu'à ce que les créatures disparaissent aux premières lueurs de l'aube. Lorsque la vie d'Arlen est détruite par le fléau des démons, il s'aperçoit que c'est la peur, plus que les créatures, qui, en réalité, paralyse l'humanité. Persuadé que son monde ne se résume pas à ça, il risquera sa vie pour quitter la sécurité des runes et découvrir une autre voie.






Un univers extrêmement sombre pour un début de saga

Tout commence dans un univers médiéval avec toutes ses caractéristiques. D'abord des villes, avec un système de tout à l'égout très peu développé, des guildes de Messagers, de Protecteurs, un clergé, des jongleurs, des cueilleuses (l'équivalent des médecins). A la tête des villes se trouvent ds ducs mais il n'y a plus de royauté depuis longtemps. Entre les villes se trouvent des hameaux, sorte de villages peuplés de ruraux. Pour le commerce, on utilise les Messagers car les routes ne sont plus très développées. Les Confesseurs, sortes de prêtres, dirigent plus ou moins les hameaux, pendant que les cueilleuses se soignent. Les monnaies sont très peu utilisées car le troc a le plus souvent court.

Pourquoi le commerce et les hameaux ne sont pas très développés ? C'est très simple. Comme aux temps les plus sombres du Moyen Age, les démons existent et s'amusent à étriper les gens qui ne sont pas protégés par des runes. Personne ne peut combattre les démons car tout le monde a perdu les runes d'attaque autrement dit, la Foi. C'est en cela que je compare ce livre à la première période du Moyen Age : âge sombre, beaucoup de mysticisme, peur du noir et des démons, énormément de suspicion. Toutefois, cette période sombre appelle à la lumière, à la connaissance, comme nous autrefois lorsque nous avons commencé le chemin vers la connaissance. Et de même que pour nous la connaissance était parfois contenu dans l'Antiquité, les connaissances sur les démons sont contenues dans des temps anciens, les gens payant pour des erreurs passées (dont on ne sait rien, bien entendu).


Un trio Hétéroclite pour nous amener vers la lumière 

Voyez, quand on commence à parler de religion ! Commençons par Arlen, le fils d'un charpentier (sisi je vous jure). Sa mère se fait attaquer par des démons. Elle ne survit pas car son père a peur d'aller chercher l'aide d'une cueilleuse. Cette peur du noir qui paralyse tout, Arlen n'en peut plus. Il veut marcher de nuit, dormir tranquillement, combattre des démons. Alors il choisira de quitter son foyer et de partir -en pélerinage?- pour devenir Messager, le seul moyen pour lui de trouver des runes d'attaque dans de vieilles ruines.

Ensuite, nous suivons Leesha, une jeune femme qui veut être vertueuse. SOn père tient une papèterie et sa mère la déteste. Elle veut la marier, et pourquoi pas de force, au fils de son amant. Mais Leesha trouvera une autre voie : elle suivra Bruna pour devenir cueilleuse et connaîtra au fur et à mesures les moyens de guérir les gens, mais aussi tous les procédés chimiques des plantes.

Enfin, il y a Rajen, un gamin mutilé aux doigts par un démon. Il est recueilli par un jongleur qui fut autrefois très connu. Cet homme lui apprendra tout ce qu'il sait pour se faire pardonner de la fameuse nuit de la mutilation. Ce jeune garçon va découvrir qu'il détient un étrange pouvoir sur les démons quand il joue du violon.

Que sera le résultat de la rencontre de ces trois personnes, ce triptyque à l'apparence divine ? Comment se déroulera la suite de la légende ?

En bref, un premier tome plus que prometteur car il possède de solides fondations mythologiques. En effet, les démons et la société sont extrêmement bien décrits et tout semble logiques. Ensuite, les personnages sont très bien amenés et leur personnalité sont très complexes, pas du tout caricaturales. Enfin, l'auteur utilise des références que tout le monde comprend car elles font partie non seulement de nos peurs communes mais aussi de notre histoire commune. J'adorerai voir ce que l'auteur a fait avec le second opus


Ce livre a été lu dans le cadre du Baby Challenge Fantasy 2013

Mais aussi dans le cadre du Challenge New Pal 2013

Et enfin dans le cadre du Challenge Saga en folie.

1 commentaire: