dimanche 22 septembre 2013

La Pierre de Lumière de Christian Jacq


Tome 1 : Néfer le Silencieux




Présentation de l'éditeur : Dans une cité interdite de la Haute-Egypte vit une poignée d'artisans chargés de creuser et de décorer les tombes de la Vallée des Rois. A l'intérieur des enceintes du village protégé par de redoutables gardes, un secret séculaire se perpétue grâce à eux de génération en génération : une formule, connue d'eux seuls, pour fabriquer l'or et la lumière qui ornent les demeures d'éternité. A la fin du règne de Ramsès le Grand, un militaire thébain avide de richesses et de pouvoir rêve de détruire la puissance des pharaons en s'emparant de leur secret. Pour déjouer les plans de cet homme, l'héritier d'une dynastie de maîtres artisans, Néfer le Silencieux, s'unit à Paneb l'Ardent, un jeune paysan qui rêve d'entrer dans la confrérie. Ensemble, parviendront-ils à sauver la Pierre de Lumière ?




Une plongée dans la Place de la Vérité

Christian Jacq a cette particularité de vous cultiver en vous délassant. C'est ce que j'adore depuis bientôt 20 ans avec cet auteur, aussi ai-je voulu vous chroniquer ses oeuvres. Pour commencer, je voulais vous montrer ma toute première saga de l'auteur, celle qui m'a passionnée littéralement pour l'Egypte Ancienne. Au travers d'un thriller très bien tourné, vous allez vous noyer littéralement dans le quotidien des artisans de la Place de Vérité, communauté qui construisait et rénovait les tombeaux des Reines et des Pharaons.

Mais bien plus que des artisans, ce sont des magiciens, emprunts d'une réelle spiritualité, d'un vrai sens de la divinité. C'est une communauté réellement à part de la société égyptienne mais grâce à ce microcosme, vous saurez exactement quels sont les rites d'initiation des artisans, leur mode vie, leur quotidien et leur travail.

C'est un livre, une saga, sur l'Appel que reçoivent ces artistes qui ont construit et décoré ses monuments qui nous surprennent et nous émerveillent encore aujourd'hui. Christian Jacq tente ici de nous faire vivre le miracle de la création et de la construction des demeures d'éternité.


Au milieu de cette découverte, une histoire d'amitié magnifique

Dans ce village, il y a des hommes, des familles. Et au milieu de ces gens, il y a deux hommes que tout pourrait séparer mais qu'en fait tout unit : Paneb l'Ardent et Néfer le Silencieux.

Au début, nous suivons le Silencieux qui voyage en attendant de recevoir l'Appel et ce livre va tracer toute l'ascension de cet homme. Mais voilà, cet homme qui ne dit jamais rien, qui est un fervent défenseur de la Vérité, ne veut pas retourner dans le village sans avoir trouvé l'Appel, ce qu'il fit en rencontrant l'Ardent, un colosse animé du feu de Seth et qui ne rêve que d'une chose : apprendre à dessiner. Le feu de l'Ardent va littéralement enflammer le Silencieux pour l'élever vers l'Appel. Le Silence de Néfer va quant à lui apaiser la folie de Paneb, pour lui donner la patience de trouver l'apprentissage.

Ces hommes sont complémentaires et auront une relation unique, oscillant entre frères lorsqu'ils se soutiennent dans l'adversité et père - fils lorsque Néfer va guider Panev quand celui-ci piétine. Paneb sera littéralement le premier élève de Nefer, car cet homme voit tellement loin, qu'on sent qu'il est amené à guider la communauté.

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge New Pal 2013




Tome 2 : La femme Sage


Présentation de l'éditeur : Depuis la mort de Ramsès le Grand, leur protecteur, les artisans de la Place de Vérité sont inquiets. Qui sait si Mérenptah, le nouveau pharaon, souhaitera poursuivre l’œuvre de son père et protéger à son tour le prestigieux village dont l’avenir semble menacé ? Cependant, la tâche qui reste à accomplir avant l’enterrement du pharaon défunt est immense, et chaque jour compte ! Néfer, dit le Silencieux, est devenu le nouveau maître d’œuvre de la Place, sa responsabilité est sans égale et nul ne conteste son autorité. Paneb l’Ardent, malgré sa jeunesse et sa fougue, a gravi un à un les échelons nécessaires à son statut de dessinateur et abat un travail considérable. Quant à Sobek le Nubien, toujours en charge de la sécurité, il redouble de vigilance, tentant d’élucider un nombre impressionnant de crimes inexpliqués… Et puis il y a Claire, la femme de Néfer. Avec un rare courage, elle a su passer l’ultime épreuve du cobra royal femelle en l’embrassant trois fois sur la tête au péril de sa vie. Elle est ainsi devenue la « femme sage », protectrice du village et de ses habitants. Détentrice de secrets surnaturels, elle est en mesure de soigner les malades et de détourner les maléfices lorsqu’ils se présentent. Car dans l’ombre, Méhy, à la fois trésorier principal de Thèbes et commandant des forces armées, continue de comploter pour anéantir le pouvoir de Néfer et s’emparer de la fameuse Pierre de Lumière. Il est efficacement secondé par son épouse, Serkéta – qui ne recule devant aucune bassesse pour arriver à ses fins, achetant les uns, assassinant les autres dans la plus parfaite impunité – et par un mystérieux personnage qui a cédé à la tentation de la fortune en acceptant de trahir les siens. L’effervescence est à son comble quand l’arrivée tant attendue de Mérenptah est annoncée pour diriger les funérailles de son père. Mais les artisans parviendront-ils à poursuivre leurs travaux alors que le mauvais sort s’acharne sur eux ? Néfer se sortira-t-il des pièges qui ne cessent le mettre en danger malgré la fidèle protection de la femme sage ? Et surtout qui est ce traître qui s’acharne à détruire le bonheur de la Place de Vérité sans que personne ne réussisse à l’identifier ? Vols, meurtres, inondations, sortilèges et forfaitures, rien n’est épargné aux héros de ce roman fabuleux où les complots se succèdent dans une Egypte de légende que le talent de Christian Jacq nous restitue une fois encore dans sa magnifique splendeur.



Ça c'est du résumé ! 

Ou la nénette qui va vous faire une chronique sur la présentation d'éditeur. Non mais en vrai, qu'est ce que je peux vous dire de plus sur cette saga alors que je le connais par coeur mais dès que je suis dedans, je suis directement transportée en Egypte Ancienne. C'est vraiment cela l'intérêt de cette saga : la Place de la Vérité qui a ses rites que l'on pourrait qualifier d'ancêtre de rites maçonniques. Avoir la signification de toutes ces tombes des pharaons, de voir leur vie se dérouler. C'est un voyage dans le temps et dans l'espace. Ce roman est une pépite parce que l'on pensait savoir tout dès le premier tome mais non Christian Jacq vous en ajoute encore plus.

Et c'est magnifique ! On suit les progrès des uns et des autres. On les suit dans leur quotidien et on tente aussi de trouver tous les mystères de la culture égyptienne. Car entre la construction, les rites ménagers, les fêtes, les écritures, les modes de vie, la médecine, l'éducation et la religion. J'ai envie de vous dire qu'il y'a franchement de quoi faire ici.


Et retrouver notre "famille" cela a du bon.

Car c'est aussi cela le charme de la Pierre de Lumière. On se retrouve chez soit dans la Place de la Vérité grâce à la magie de Christian Jacq. C'est qu'on a l'impression d'habiter à côté de Paneb et de Néfer, de croiser Claire le matin pour lui demander un remède contre le mal de tête, de dire bonjour à Paï le Bon pain.... Bref, ce sont toutes ces petites choses aussi pour lesquelles on s'implique réellement dans la résolution de l'énigme. Qui est le traitre dans cette Place ? Méhy va-t-il réussir à détruire ce lieu de paix?

Sachez le, vous aurez du suspense pendant pas mal de temps. Vous apprendrez aussi à haïr copieusement Méhy (même si c'est déjà fait depuis le précédent tome) mais surtout Serkéta, sa femme qui prend une plus belle part aux agissements de son mari.

En bref : un deuxième tome qui mérite largement le premier. Et qui donne surtout envie de lire le prochain :) Surtout qu'il est consacré à Paneb <3




Tome 3 : Paneb l'ardent


Présentation de l'éditeur : Souvenons-nous… Un village mystérieux situé en plein désert sur la rive ouest de Thèbes, abritant un petit groupe d’artisans chargés de creuser et de décorer les splendides tombes des pharaons.
Son nom : la Place de Vérité. Ses habitants y vivent en famille, sont libres de sortir quand bon leur semble, alors que personne de l’extérieur n’a le droit d’y pénétrer, hormis leur protecteur suprême, le pharaon. À Pi-Ramsès, la capitale, les souverains se succèdent… Après Ramsès le Grand, Mérenptah, et maintenant Séthi II, en conflit ouvert avec son fils Amenmès qui veut le pouvoir. Au village, rien ne devrait troubler les travaux des artistes, pourtant l’agitation règne et le trouble va grandissant face aux catastrophes qui s’accumulent : eau potable empoisonnée, nourriture avariée, vols divers, sachant que de sombres individus tentent à plusieurs reprises d’escalader les murs de la Place de Vérité, heureusement stoppés dans leur élan par l’intrépide Paneb l’Ardent, alors que Claire, la « femme sage » et son époux Néfer ne cessent de déjouer les complots d’un traître que personne jusqu’à présent n’a réussi à identifier. Mais malgré les grands pouvoirs de Claire, aidée par ses dieux bienfaisants, malgré l’autorité incontestée de Néfer, qui ne capitule jamais, malgré l’infatigable énergie de leur fils adoptif Paneb, toujours prêt à se battre pour défendre les siens, et malgré le courage sans faille de Sobek, le capitaine nubien, l’existence même de la Place de Vérité semble sérieusement menacée ! Parce que la révolte gronde aux frontières et que le pouvoir central s’effrite dans une guerre de clans. Et rien ne dit que Méhy, le trésorier principal de Thèbes nouvellement nommé chef des armées, n’obtienne pas enfin, grâce à la complicité de son ami le traître, le pouvoir qu’il a tant convoité en s’emparant de la Pierre de Lumière… Après Néfer le Silencieux et La Femme sage, voici la suite de ce grand roman d’aventures où nos héros favoris prennent des risques énormes à la seule fin de maintenir ce à quoi ils ont consacré leur vie, cette Place de Vérité qui seule est à même de perpétuer l’éternité de l’Égypte. Mais vont-ils, cette fois, y parvenir ?.



Je l'attendais ce tome....

Mon préféré de la saga, je pense, et ceci depuis plus de dix ans. Et pourquoi? Tout simplement parce qu'on suit une bonne partie de l'initiation de Paneb, ce personnage haut en couleurs de la Place de la Vérité. En effet, le premier tome suivait l'initiation de Nefer, le second tome celui de Claire, la saga femme. Il était donc logique que ce troisième tome suive le chef d'oeuvre de leur fils adoptif. Et pourtant, ce n'était pas gagné pour Paneb. Sa personnalité de feu, directement inspirée du dieu Seth en fait un élément incontrôlable que seul l'environnement de la Place de la Vérité peut apprivoiser. Oui, je ne dis pas contrôler mais bien apprivoiser car Paneb ne se soumet à aucun homme, seulement à son idéal : la peinture.

Paneb comprend aussi que s'il peut réaliser son chef d’œuvre,  c'est tout simplement parce qu'il a une femme adorable qui le soutien, Ouabet la Pure. Certes, il a sa maîtresse qui entretient sa passion, Turquoise. Et surtout, surtout, il y a les hommes. Ceux qui le forment, ceux qui le guident et aussi ceux qui l'accompagnent. Ainsi, il mûrit de tomes en tomes et en restant avec eux, il accomplit son oeuvre.


Entre temps, l'étau se resserre autours de la Place de la Vérité.

Bien entendu, nous ne nous éloignons pas non plus de l'intrigue principale, à savoir ceux qui veulent percer les secrets de la Pierre de Lumière et détruire la Place de la Vérité. A cela s'ajoute bien entendu une succession au trône avec la bataille en Sethi II et son fils. Sans compter non plus les manigances de Méhy et de sa femme Serkéta. Sans compter non plus (et là c'est fort) que l'on ne connait toujours pas le nom du traitre.

Bref, l'auteur sait comment nous maintenir en haleine et s'amuse, en dehors de la découverte formidable des cultes et des initiations de la Place de la Vérité. C'est en cela que je considère ce tome comme complet c'est qu'on ne sait pas où donner des yeux. Sans compter que l'on connaît tous les personnages et nous sommes donc très attachés à eux. Alors, chaque lecteur pourra prendre cette histoire à coeur.

Je vous dis donc à très vite pour le tome de dénouement.





Tome 4 : la Place de la vérité


Présentation de la vérité: La Place de Vérité est en deuil… Le maître incontesté de ce petit village secret, Néfer le Silencieux, a été sauvagement assassiné et personne ne sait qui est le coupable. Sa femme, Claire, est anéantie par le chagrin et ne sort plus de chez elle, et même l’intrépide Paneb semble un moment découragé. Mais le travail de la confrérie d’artisans chargés de creuser et d’orner les tombes des pharaons doit se poursuivre, et le village a besoin d’un nouveau responsable : c’est justement Paneb qui est élu maître d’œuvre, à la quasi unanimité ! À Pi-Ramsès, l’atmosphère n’est pas meilleure : la reine Taousert fait ce qu’elle peut pour maintenir la paix, mais son pouvoir est contesté par la caste militaire qui souhaite voir à la tête de l’Égypte un homme fort. La belle Taousert a besoin d’aide, aussi va-t-elle trouver Paneb. Une tendre amitié les rapproche, mais un simple mortel peut-il vraiment s’approcher d’une étoile ? Paneb se sent très seul, bien que son autorité soit enfin reconnue par la Place de Vérité. Il doit veiller sur Claire, la femme sage dont la vie est menacée, sur son propre fils Aperti qui accumule les bêtises, tout en cherchant chaque jour une inspiration nouvelle pour créer les chefs-d’œuvre des demeures d’éternité. Sans oublier qu’un traître continue de vivre parmi eux, dont personne jusqu’alors n’a deviné l’identité. Un traître… ou plusieurs ? Paneb va tout tenter pour découvrir la vérité, mais à quel prix ? Aura-t-il encore la force de maintenir à lui seul l’existence de la Place de Vérité ? Et pourra-t-il sauver le cœur même de ce village, la fabuleuse Pierre de Lumière ? Les réponses ne surgissent qu’aux dernières pages de ce livre, mais attention, les indices sont dissimulés partout !




Mon préféré ! 

Non en fait, la saga est entièrement ma préférée mais j'aime toujours autant relire ce tome là tant le suspense, même maintenant est à son comble. Tout s'accélère, on va dévoiler les méchants, on va faire des compromis pour le bonheur de l'Egypte et il y aura plein de magie là dedans. Les derniers tomes, c'est toujours grisant, on sent qu'on va terminer quelque chose. Et puis là, sachant que d'ici deux ans, je vais relire la saga, c'est pas comme si j'allais les abandonner non plus. Bref ! Mon préféré !!!!!!

Parce que Paneb est accompli, qu'il a ce mélange de force et de sagesse, maintenant, parce qu'il est le digne successeur de Néfer. Parce que Claire, même si elle est en retrait est toujours aussi importante, surtout en ces temps troublé. Parce que le méchant Général Méhy commence à lasser et franchement, on est content que cela se termine encore. Et puis surtout parce qu'une demeure d'éternité voit encore le jour.


Le bilan de cette saga 

Oui parce que sans tout vous dire, il faut quand même que je conserve un petit paragraphe pour vous convaincre encore de lire cette saga. Si vous désirez découvrir la vie dans la Vallée des Rois. C'est ce livre qui vous fera voyager. Vous en connaîtrez un peu plus sur les mystères qui entourent le nombre sacré, les constructions, une certaine philosophie de vie. Et si juste après vous lisez la saga sur Mozart, vous comprendrez que la Place de la Vérité est encore un tangible même aujourd'hui, même si c'est fictif.

Mais c'est du Christian Jacq; Même si je ne suis pas fan de ses romances dans ses sagas. Mais en même temps, le but est de nous faire voyager. Et puis c'est la saga de mon enfance donc en fait, vous n'avez rien à dire (non là par contre je plaisante totalement, vous pouvez avoir tous les avis que vous voulez dessus pour de vrai). Allez, je vous laisse, maintenant vous savez que mon Bookfriend, c'est Paneb ;)


 

2 commentaires:

  1. J'ai lu ce roman il y a tellement longtemps... Mais je me rappelle avoir beaucoup apprécié cette saga, et bien d'autres de Christian Jacq.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a une écriture très fluide. J'en ai tout plein aussi de lui. Mais la Pierre de Lumière reste ma préférée

      Supprimer