mercredi 4 septembre 2013

La nuit des temps de René Barjavel







Présentation de l'éditeur : Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace...











Un bilan extrêmement lourd de l'humanité

On découvre sous la glace une autre civilisation totalement figée. Que s'est il passé ? Dans un oeuf géant en or, on trouve un homme et une femme dans un sommeil profond. Les scientifiques des Expéditions Polaires Françaises vont tout faire pour les réveiller, ce que fera la femme : Eléa. Elle nous racontera comment était son monde, il y a des millions d'années, comment sa civilisation a chuté et nous ferons le bilan de cette période antique en comparaison avec notre situation mondiale actuelle. C'est un vrai mythe de l'Atlantide glaciaire que René Barjavel s'approprie ici et avec beaucoup de délicatesse

Cette comparaison est effrayante car la civilisation d'Eléa était plus développée que la nôtre. Elle a l'air plus innocente. Deux personnes appartiennent l'une à l'autre. Il n'y  a pas de chômage, que de la prospérité, pas de famine, une harmonie bien visible. En somme, cette civilisation a trouvé la solution à tous nos problèmes sauf la guerre. En effet, il y a des guerres atomiques qui menacent le genre humain. Pour toute personne éclairée, on peut penser à notre monde politique et à la situation politique au temps de l'écriture de La nuit des temps. Et c'est surtout en cela que le bilan de René Barjavel est lourd. En effet, l'homme peut résoudre tous ses problèmes mais ne peut s'empêcher de se détruire constamment.


Au milieu de tous ces enjeux mondiaux, l'histoire la plus vieille du monde.

En effet, ce que l'on peut retenir de cette ancienne civilisation, c'est l'amour passionné entre Eléa et Palikan. Ce n'est pas un amour impossible entre deux camps rivaux comme on a l'habitude de voir, d'ailleurs, c'est un amour profond, qui dure, qui est en place depuis longtemps et qui est partagé. C'est l'amour le plus innocent. Mais au milieu, il y a la guerre et la fin du monde. Et Eléa ne peut vivre sans Palikan et Palikan ne peut vivre sans Eléa.

Cet amour sera gâché par la guerre, gâché par ceux qui ne le comprennent pas. Cette magnifique innocence sera brisée par les hommes deux fois. Et lorsque les hommes modernes se regardent au travers de l'histoire d'Eléa et de Palikan, ils ne voient que de la tristesse, du regret, un manque. On n'y voit que la perte de l'innocence de l'humanité.


Ce livre a été lu dans le cadre du Baby Challenge Science Fiction 2013

1 commentaire: