samedi 28 septembre 2013

Fille d'Hécate de Cécile Guillot



Tome 1 : La voie de la sorcière 



Présentation de l'éditeur : Je croyais n'être qu'une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don... Maintenant je dois apprendre à m'accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s'il n'y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu'un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ?
Et, pour ne rien arranger, j'ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n'est vraiment plus de tout repos !"










Cécile Guillot nous montre, par l'initiation de son héroïne, que la Wicca est une manière de vivre

Non mais c'est vrai. Prenez tous les livres de sorcières du moment, comment les imaginez vous ? Tout simplement de deux manières :
- La médiévale ou fantastique qui va aller vous cueillir des trucs dans la forêt, vous invoquer des démons, tourner la tête des hommes, voire se baigner dans du sang de vierges ou d'enfants (soyons fous).
- La moderne qui s'apparente le plus souvent à un dérivé de la saison Charmed (ou Buffy, c'est selon).

Pas de quoi vous imaginer une sorcière réelle en fin de compte. Parce que soyons honnêtes deux minutes, une vraie sorcière comme on en a brûlé pendant des siècles, c'était quoi? Souvent une femme instruite, indépendante, herboriste le plus souvent, guérisseuse au mieux, une sorte d'équivalent féminin du druide .

Ainsi, les premières choses qu'on apprend est la célébration de son propre corps : méditation, nourriture, partage entre détente et travail, communion avec la Nature, étude des plantes et des pierres. En sommes, nous sommes loin de l'image d'Epinal que nous nous faisons de la Wicca et de la Sorcière en général.


Entre la difficulté de se lier aux gens et les préjugés, la Wicca ouvrira les portes de l'Equilibre pour Maëlys

Le But premier de ce roman n'est pas de vous prouver que les Wiccans existent et qu'ils peuvent être sympas. Vous trouverez d'autres livres pour traiter de ce sujet. L'auteure nous prend Maëlys avec ses fractures. C'est une orpheline qui se jette dans le travail pour éviter de faire son deuil. Elle ne s'attache plus à qui que ce soit, par peur de souffrir. Cécile Guillot nous dirige délicatement vers un jeune garçon qui découvre des pouvoirs chez elle.

De là, Maëlys va s'ouvrir aux autres. Elle va découvrir son animal de compagnie, et commencer surtout à découvrir son animal de compagnie et commencer surtout à découvrir d'autres personnes. Cette découverte de l'autre va l'amener à découvrir d'autres univers, des qualités mais aussi des défauts, explorer la peur, comme l'amitié et l'amour. Ces changements sont provoquésq par les hommes, même s'ils sont accompagnés de magie. Cela lui permettra de se dépasser, de faire le point, de se retrouver et finalement d'avancer.


C'est sûrement cela le plus beau message que l'auteure pouvait nous transmettre à travers ce tout petit roman simple. Chaque interaction, chaque moment avec les autres est magique. Et s'en rendre compte à leur juste valeur fait de nous des sorciers. Un bon moment de lecture qui vous apportera peut être bien plus qu'un grand nombre de pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire