samedi 27 juillet 2013

Oraisons de Samantha Bailly






Présentation de l'éditeur : En Hélderion, la mort peut rapporter beaucoup… surtout à la famille Manérian, qui procède aux oraisons, les rites funéraires du royaume. Mais la réalité de la mort les frappe de plein fouet lorsqu’on retrouve le corps de leur plus jeune fille dans une ruelle sordide. Tout désigne les clans, ces dangereux rebelles qui s’opposent à Hélderion. Aileen, prête à tout pour venger sa cadette, se lance dans une enquête qui la mettra à rude épreuve. Noony, leur soeur aînée, se retrouve quant à elle aux premières loges de l’entrée en guerre de son pays contre le continent voisin. Mais elle est bien décidée à s’opposer à ce conflit qui pourrait tourner en véritable massacre. Prises dans des intrigues dont les enjeux les dépassent, les deux soeurs devront affronter le système qui les a forgées.











Ce récit vous emportera loin.

Vous vous souvenez de Ce qui nous lie, qui n'avait pas remporté mon coup de coeur car je ne suis pas fan de romance ? Vous vous souvenez que je vous avais parlé du style fluide de l'auteur, de sa poésie, de sa maturité, et d'autres choses encore ? Oui ? Cela vous revient ? Et bien je viens de passer 700 pages magnifiques dans un univers qui cette fois ci me plait : La Fantasy ! Et moi qui pensait caser cette brique là entre deux Assassin Royal, histoire de faire passer la pillule si j'endurais un mauvais moment ! Laissez moi vous dire que cette auteure n'a absolument rien à envier aux grands !

Et qu'est ce qui me permet de vous dire cela ? Mes yeux, tout simplement. (et non je ne vous les prêterai pas). Samantha Bailly, ayant commencé à juste 17 ans la saga Oraisons, a su montrer sa totale maîtrise du rythme du récit. Elle a su multiplier les références culturelles. En effet, vous retrouvez de tout en gratouillant un peu dans tous les coins, et en ayant un peu de mon esprit tordu, je vous l'accorde. Mais là où il y a du génie, c'est qu'elle a absolument tout remanié à sa sauce, pour nous servir une petite salade composée inédite de la Fantasy.

Et je ne parle pas seulement du background, ou du style d'écriture. Je parle aussi du travail de l'auteure à nous inventer tous les points de son monde, que ce soit un système politique, de la poésie, une économie et une géographie ! Imaginez le travail de titan que cette oeuvre a pu requérir et mettez moi tout cela en corrélation avec ses collègues et vous verrez que tout le monde n'est pas capable de vous écrire et de vous inventer un inventaire aussi riche. C'est pour cela que je vous le dis et je vous le redis, que vous aimez la Fantasy ou pas, que vous le lisiez ou pas, nous avons une grande auteure par ici, c'est un auteur caméléon et Oraisons fait partie de ses oeuvres majeures actuelles.


On ne parlait pas du récit non ?

Oui, je m'égare, je m'égare sur la forme. Mais si la forme est bien ficelée, qu'en est il du fond ? Il est profond, il est riche et il est infini ! En effet, j'ai rarement vu une intrigue aussi ficelée, une enquête qui m'a poursuivie quelques heures de réflexions. Et même si les coupables pouvaient me donner quelques soupçons, je peux vous dire que pour trouver les mobiles véritables, il faut vous lever de bonne heure !

Quant aux personnages principaux, ils sont tous si secrets, parfois même si retors que cela en devient difficile de ne pas les aimer et surtout de ne pas se rendre totalement empathiques avec eux. Soliane et le secret de sa peine, Alexian qui me rappelle un autre héros, même s'il est beaucoup moins souvieux, Noony qui elle me rappelle constamment ce qu'est le sacrifice de soit pour les autres et enfin Aileen qui incarne une passion telle qu'elle est arrivée à me faire peur plusieurs fois, car une force qui va à ce point laisse présager un faux pas. La différence entre le bien et le mal est tellement tenue dans ces cas là. Je n'étais pas d'accord avec toutes ses décisions, il est vrai, mais elle m'a toujours donné envie de la soutenir.


En bref, une écriture magnifique, un récit riche. Que demander de plus ? C'est bien au delà de ce que beaucoup nous donne en ce moment. Samantha Bailly nous a gâtés entre petites touches d'humour, beauté de l'écriture et finesse de l'intrigue.  Un roman culte !


Ce livre a été lu avec Ptitelfe, et je trouve qu'elle s'est battue à la déloyale pour la fin (non je plaisante, nous jouions à qui allait dépasser l'autre). Je vous mets son avis ici, il suffit de cliquer . Merci encore pour ce moment passé autours du livre ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire