vendredi 5 juillet 2013

Ce qui nous lie de Samantha Bailly



Présentation de l'éditeur : Alice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.  Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.









Un style d'écriture extrêmement fluide

Laissez moi vous parler du style de Samantha Bailly. C'est un vrai régal à lire ! Honnêtement, j'ai prix Ce qui nous lie pour deux raisons :
1 : La couverture (c'est mon côté fashion reader)
2 : Je voulais tester l'auteure avant de m'attaquer à l'intégrale d'Oraison avec mes copines

Je vous ai perdu, c'est cela ? Je suis transparente avec vous, les romances, lorsqu'elles sont au premier plan, cela ne m'apporte rien, je passe pour les auteurs les plus doués un bon moment fast food de lecture. Pour les pire, je passe un très mauvais moment (au risque de me mettre à dos la blogo et l'auteur tout entier.)

C'est donc avec ma quasi allergie du genre que je vous dis : Samantha Bailly, elle écrit très très bien. Ce qui est un signe, pour vous mes copines en recherche de sensation guimauve qu'il faut vous jeter dessus. Même si je trouve que le livre était petit, court et qu'il aurait pu se centrer plus sur le côté fantastique que sur le côté romance.


Enfin bref, c'est de la romance quoi....

L'histoire est bien tournée toute même, sans grande surprise évidemment. Un homme, une femme... Vous voyez le tableau. Je suis restée sur ma faim car j'aurai aimé que l'auteure développe cette histoire de liens, de psychologie de l'héroïne. Il me manque quelque chose, un peu de matière pour que je me sente replète de cette histoire là, cette histoire que monsieur et madame tout le monde peuvent vivre tellement les dialogues peuvent être réalistes parfois.

Concernant, les collègues de bureau, je trouve toutefois qu'ils sont vraiment à la limite de la caricature. Entre le beau parleur, la fausse dure, l'amoureux transi. Quand je lis un livre, je n'aime pas non plus me retrouver au bureau, surtout que, moi, je ne sors pas avec mes collègues pour manger (non je ne suis pas aigrie. Si l'auteure peut le faire, c'est génial.)

Enfin bref, je regrette le côté fantastique pas du tout exploité selon moi. Mais par contre, je lance un énorme rendez vous à Samantha Bailly pour Oraisons (que je commence ce week end d'ailleurs). Je suis persuadée que Ce qui nous lie, par contre, plaira à beaucoup d'amateurs de romances car les personnages sont logiques, réalistes mais romancés tout de même ^^

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire