jeudi 13 juin 2013

Trois fois plus loin de Jérôme Camut et Nathalie Hug





Présentation de l'éditeur : Amazonie, de nos jours Nina Scott dirige une équipe de cueilleurs d'essences rares pour l'industrie américaine dans une région contrôlée par les braconniers et les trafiquants de drogue. En s'éloignant du groupe, Nina découvre les vestiges d'un site magnifique, où les singes sont silencieux et les arbres recouvrent des charniers. Alors que la mort frappe ses compagnons, elle est miraculeusement épargnée. Des mines d'émeraudes colombiennes aux bidonvilles de Caracas, des palaces de la Côte d'Azur aux confins du désert marocain, Nina va alors s'embarquer dans une aventure qui pourrait mettre en péril sa vie et bien plus encore.







Quand je m'attendais à un thriller...

Oui, c'est le style préconisé ici. Ce livre est un thriller. Mais à part la petite intrigue, on a plus l'impression d'être sur un roman de voyage, d'aventure, où l'on part dans l'Amazonie, un peu partout à la recherche d'une peuplade qui a disparu mystérieusement et dont on cherche pourquoi certains l'on exterminée.

Pour cette enquête, nous avons Nina, une scientifique, exploratrice qui a l'air bien amochée. En effet, elle a de très difficiles relations avec son père, au point que cela peut paraître un peu caricatural. Ainsi, elle se voue dans une profession qui ressemble à son paternel et se met dans la mouise tout le temps. Le Papa ne semble pas si mal d'ailleurs car il vole régulièrement à la rescousse.

Ainsi, c'est plus un roman de familles (car l'on suit aussi les expéditions scientifiques des années 60) qu'un thriller. Pas déplaisant du tout, mais surtout pas du tout ce à quoi je m'attendais réellement, et en cela, j'ai ressenti non pas une déception, mais un sentiment d'inachevé


De très belles descriptions et une belle épopée

Il faut le reconnaître, grâce à l'écriture des auteurs, on a l'impression de voyager, de suite un journal de bord authentique. On passe de notre époque aux années 1960 pour découvrir que ce qui compte vraiment, c'est la glande pinéale de grands singes. Alors, vous je ne sais pas, mais moi, la glande pinéale n'est vraiment pas un truc qui me parle. Du coup, j'ai eu l'impression d'évoluer dans un environnement qui ne m'appartenait absolument pas. Et je sens que c'est ceci qui m'a empêcher d'apprécier l'intrigue que, du coup, je n'ai pas vraiment trouvé


Enfin bref, ce n'est pas un mauvais roman, loin de là. Mais il ne m'a pas du tout rassasiée. Les personnages sont toutefois complexes, parfois caricaturaux mais ne le sommes nous pas tous enfin de compte. Toutefois, il n'apporte pas vraiment de réponse, j'ai eu même l'impression qu'il terminait pour rien. Je n'ai vraiment pas tout compris et c'est dommage ! L'histoire est très belle, mais tellement prévisible que cela m'en a gâché tout le plaisir de la lecture. Mais bon, cela se lit, et c'est déjà pas mal !


Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge New Pal 2013 organisé par Yukie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire