jeudi 6 juin 2013

Druide d'Oliver Peru



Présentation de l'éditeur : 1123 après le Pacte. Au nord vivent les hommes du froid et de l'acier, au sud errent les tribus nomades et au centre du monde règnent les druides. Leur immense forêt millénaire est un royaume d'ombres, d'arbres et de mystères. Nul ne le pénètre et tous le respectent au nom du Pacte Ancien. Les druides, seigneurs de la forêt, aident et conseillent les hommes avec sagesse mais un crime impensable bouleverse la loi de toutes les couronnes : dans la plus imprenable citadelle du Nord, quarante-neuf soldats ont été sauvagement assassinés sans que personne ne les entende seulement crier. Certains voient là l'oeuvre monstrueuse d'un mal ancien, d'autres usent du drame comme d'un prétexte pour relancer le conflit qui oppose les deux principales familles régnantes. Un druide, Obrigan, et ses deux apprentis ont pour mission de retrouver les assassins avant qu'une nouvelle guerre n'éclate. Mais pour la première fois, Obrigan, l'un des plus réputés maître loup de la forêt, se sent impuissant face à l'énigme sanglante qu'il doit élucider… Chaque nouvel indice soulève des questions auxquelles même les druides n'ont pas de réponses. Une seule chose lui apparaît certaine : la mort de ces quarante-neuf innocents est liée aux secrets les plus noirs de la forêt.






Un voyage au cœur de la forêt, au cœur de la culture druidique.


Il y a des livres qui nous font voyager dans des terres inconnues. Pour Druide, vous aurez ces terres, mais vous aurez aussi le voyage dans une communauté toute particulière et pas aussi exploitée en Fantasy : les Druides. Vous imaginez peut être de gentils vieillards habillés de blanc et totalement pacifiques, et je vous dirai que vous avez raison, car on nous enseigne beaucoup ces choses là. Oliver Peru s'est ingénié à dépoussiérer cette image d'Epinal en construisant une caste d'hommes bien spécifique.

En effet, les Druides sont regroupés par animaux. Il y a les Loups qui peuvent communiquer avec le monde des humains, et qui servent justement de juges, d'enquêteurs. Ensuite, il y a les Cerfs, ainsi que d'autres animaux qui eux restent dans la forêt pour la protéger, la servir et communiquer avec elle. J'ai particulièrement apprécié le Pacte car d'après celui-ci, la forêt toute entière appartient aux Druides, et non plus aux hommes du peuple. Cela leur donne un statut neutre, un peu particulier qui leur permet non pas de servir un royaume mais de servir la nature et les animaux. Chaque Druide peut avoir des pouvoirs particuliers, qui consistent en général à communiquer avec l'esprit des animaux et avec leur arbre pour se ressourcer.

Ces Druides sont dont répartis selon leurs animaux. Mais ils sont tous frères. Des frères de sève. Chaque Druide peut avoir un ou plusieurs apprentis (selon leur animal). Ces Druides recueillent aussi les orphelins, tous ces enfants dont on ne veut pas, la nature s'en occupe. Et j'avoue que ce concept m'a énormément plu.


Au milieu de cet ordre, une intrigue.

L'univers, c'est bien. Mais avec une histoire, c'est mieux. Ici, nous avons des assassinats particulièrement violents, particulièrement horribles. Et un royaume du Nord accuse l'autre, sous fond d'une querelle ancienne. Je ne vous en dis pas plus, mais évidemment, qui appelle-t-on à la rescousse ? Le Druide Obrigan qui arrive avec ses deux apprentis et qui va surtout tenter de démêler la vérité entre mensonges, suspicions, magie ? et énigmes.

Malheureusement pour lui, il n'a que très peu de temps pour résoudre ces crimes car sous quinzaine, une guerre sera déclarée si on ne trouve pas les vrais coupables. Aussi, nous avons dès le départ un sentiment d'urgence, ce petit tic tac qui nous met un peu plus la pression. Obrigan arrivera-t-il à résoudre ce meurtre? Nous le saurons bien entendu en lisant le livre (non mais vous pensiez que j'allais tout vous raconter comme ça pouf ? tssssss)


Au milieu de cette intrigue, un Druide.

Le point central est bien entendu Obrigan, un personnage qu'on aimerait tous et surtout toutes connaître. C'est un Loup et il a en charge deux apprentis qu'il aime comme ses fils. Et pour les éduquer, il utilise tous ses attributs de loup : le pouvoir, la ruse, la sagesse, l'esprit de meute. Ce que j'ai particulièrement aimé chez lui, c'est qu'il accepte ses apprentis comme ils sont. C'est à dire avec leurs particularités, leurs qualités et leurs défauts. Il ne veut pas en faire des gens parfaits, mais juste des Hommes. Et des hommes au service d'autres hommes et de la Nature.

On sent un très fort esprit de meute entre ces trois là. Et on sent aussi qu'Obrigan n'a pas eu une vie si tranquille que cela. Il n'est pas cet espèce de mentor parfait à la Obi Wan Kenobi, c'est un homme aussi, qui se considère comme un père pour ces deux adolescents. Et le plus beau, c'est qu'il accepte qu'ils deviennent des hommes. Il les guident mais en leur laissant des responsabilités.


En bref, que puis je vous dire ?

Je ne peux vous dire qu'une chose : mais courrez le lire ! La Plume d'Oliver Peru est juste magnifique et rien qu'avec son style, on peut dire que ce roman vaut le coup d’œil. Mais il n'y a pas que cela. Il y a l'univers, les personnages, l'intrigue, l'action, le rythme du livre. C'est un tout qui montre que ce monsieur a un immense talent et qu'il faut qu'il continue à écrire car des histoires comme celles ci, cela fait rêver des heures et des heures. Druide n'est pas un coup de cœur, c'est un coup au cœur, un véritable tatouage livresque.


Ce livre a été lu dans le cadre du Baby Challenge Fantasy 2013
Mais aussi dans le cadre du challenge New Pal 2013 organisé par Yukie

2 commentaires:

  1. J'attendais ton avis avec beaucoup d'impatience et je suis ravie qu'il t'ai plu !! :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est donc tes bruits de piétinement que j'entendais depuis ce matin... Canaille va ^^

    Bon, tu as vu, j'ai fait vite :p

    Le soucis avec un univers pareil, c'est que tu ne peux pas trop en dire sur l'intrigue sinon cela te gâche tout le roman.

    Mais que ce soit Oliver Peru en particulier mais surtout tous les auteurs de Fantasy français que j'ai pu lire cette année, j'ai été gâtée comme tout !

    Quelque part, je suis vraiment contente, rassurée qu'on ait atteint ce niveau en France, et surtout ce niveau publié. :)

    RépondreSupprimer