lundi 8 avril 2013

Luxuria de Frédérique de Keyser

Bonjour chers lecteurs de la Biblio de Koko. Je tiens à vous dire que cette chronique n'est que mon ressenti et qu'il risque de vous dévoiler des choses sur cette saga. Aussi, si vous voulez un avis positif, ne lisez pas. Cela vaut mieux. Mais je fus remontée ^^



Tome 1

Présentation de l'éditeur : Quand je pense que je m'étais juré de ne jamais fréquenter les démons !Non contents de m'embaucher, sans trop me laisser le choix soit dit en passant, dans l'un des établissements où ils avaient l'habitude de côtoyer mes semblables (et pas pour discuter art ou littérature), les voilà qui essayaient de me faire croire que le salut de l'humanité et l'équilibre de leur monde reposaient sur mes épaules. Pire, il paraîtrait que j'étais responsable de la menace qui pesait sur nous tous. J'avais peut-être une part de responsabilité dans tout ceci, et n'étais pas mauvaise au point de refuser de réparer le mal que j'avais pu faire. Mais était-ce une raison pour me coller dans les pattes de ces démons dangereusement divins et diaboliquement beaux qui menaçaient de me mettre face à celle que j'étais réellement ?






Mais pourquoi bon sang de bon soir elle a grimpé dans la voiture des démons ??????


Il y a des fois, où je lis des chroniques de livres tellement différentes que je me dis en moi même : "Allez ! Va vers l'auteur, va lire le livre pour te faire une opinion". En plus j'avais un week end plutôt libre, sans personne pour venir me déranger. C'était premier samedi du mois.... Bref, j'ai sorti Luxuria de Frédérique de Keyser car on m'a dit que c'était de la romance paranormale toussa toussa. Aussi, imaginez vous bien, j'avais sorti le pilou pilou du week end, la tite tisane pour me réchauffer (j'avais froid aux pieds) et je commence à lire le bazard. Là je tombe sur une description du monde des démons, sur le fait que l'héroïne, Slaine, a eu une expérience paranormale et a eu des problèmes. Alors le pourquoi du comment elle ne veut pas avoir affaire aux démons avec son expérience de possession qui l'a laissée deux mois à l'hosto, je veux bien le comprendre mais notre petite Slaine n'en a pas fini avec les clichés.

En effet, figurez vous qu'elle a un autre problème dans sa vie (enfin, je crois car elle nous en parle assez longtemps quand même) c'est qu'elle s'habille en noir et que sa môman s'est acharnée toute sa vie à vouloir l'habiller en pastel. On comprend mieux ses difficultés dans sa vie, mais j'avoue que cela m'a fait rire tellement cela faisait cliché. Si l'héroïne avait envie de tomber dans les bras d'un démon, quoi de mieux que de faire l'apologie de l'adolescente gothique devenue adulte et qui par conséquent continue à s'habiller en noir et à bien le souligner (attention, je m'habille toujours en noir mais je ne le clame pas haut et fort. Et cela m'en dit long sur les relations qu'elle a eu avec sa mère)(mais passons).

Voilà notre Slaine qui se fait virer de son boulot de libraire pour atterrir dans une ruelle avec deux démons qui veulent l'embaucher à l'insu de son plein gré dans une boîte de nuit. Les démons en questions sont très persuasifs car cela commence comme cela (à peu de chose près) :
" Tu vas travailler avec nous dans une boîte de nuit et habiter avec nous.
- Nan j'ai pas envie
- Tu vas travailler avec nous dans une boîte de nuit et habiter avec nous.
- Bon OK si vous insistez mais j'ai pas envie"

On sent de suite une grande volonté d'agir de son propre chef chez l'héroïne et si cela vous tique de suite, permettez moi de vous dire que franchement cela continue tout le long du roman. Donc, ceci commence déjà très mal pour moi avec l'introduction dite en entonnoir  qui ne se fait plus depuis 15 ans surtout dans tout ce qui est romance paranormale et autre (même la mamie du genre, je cite Anne Rice parce que maintenant cela fait partie de notre culture de lecteur avec Lestat qui est un peu le précurseur du genre, même là on ne fait pas en entonnoir. Mais passons). Donc, on poursuit avec des réactions qui sont toutes sauf naturelles (oui je sais, paranormal c'est pas vraiment la réalité mais on a affaire à de vrais gens dedans....)


Pour continuer, un triangle amoureux malsain.

Oui car notre Slaine va aller dans cette boîte de nuit, accepter d'habiter avec un démon (doit on rappeler que tout ce qu'elle voulait dans la vie c'était de ne pas fricoter avec des démons????), la voilà qui passe une nuit chaste mais qui poursuit fort en faisant des trucs pas très catholiques (je me gausse) avec les deux démons du coin : Sio et Voan. Et là on sent toute la logique du truc. Slaine s'autorise à faire des choses avec les deux mais fait systématiquement une crise de jalousie dès qu'ils regardent ailleurs. Mais oui ma grande, tu vas avancer dans la vie comme ça.

Enfin bref, l'enjeu du truc, entre deux scènes tellement hot que cela en revient à me regarder un porno loué à la va vite, c'est qu'elle est le passage (non ne pas faire de jeux de mots sur le passage, ne pas faire de jeux de mots sur le passage) entre deux mondes et qu'il ne faut surtout pas qu'elle le reste au risque de voir notre monde mourir dans d'atroces souffrances. Car il y a une véritable mythologie derrière tout cela voyez vous, c'est que dans les super démons et les super puissances, il ne faut pas que ou le mauvais ou le bon triomphe, il faut que l'équilibre reste (c'était la pensée philosophique du bouquin, accepter le bon et le mauvais en chacun de nous).

Je vous rassure, vous n'aurez pas vraiment à vous préoccuper de cette notion de ying et de yang repêché de je ne sais où, mêlé à de la magie sexuelle tantrique (faut bien justifier les scène de c*** oups, d'amour) car il faut que la madame découvre son job (serveuse dans un bar), habite avec un démon (ou deux, elle déménagera souvent) et ouvre ses petits chakras pour sauver le monde (faites l'amour, pas la guerre qui disait).


Pour conclure de ce premier tome.... Beurk ! Cela sent le sexe pour le sexe à plein nez. Et les dialogues ne sont pas là pour relever le niveau. Car les relations sont puériles, superficielles, et j'en passe. Mais forte de mon premier samedi du mois, je me suis dit que ca y'est, j'allais écouler le tome 2 dans la foulée


Ce livre a été lu dans le cadre du challenge New Pal 2013 organisé par Yukie


Tome 2 





Présentation de l'éditeur : Que me restait-il ? Ma vie ne m'appartenait plus, mon cœur venait d'être réduit en cendre. Avais-je eu d'autres solutions que celle de libérer Téli ? Et moi par la même occasion ? Mais celui qui veillait sur moi, cet ange gardien dont je ne connaissais toujours pas l'identité en avait décidé autrement. Ne me restait donc qu'à affronter les conséquences de mes actes.












Déjà que j'étais perdue au début...

Oui j'y suis allée avec la hargne au ventre. Car on m'a promis du mysticisme, de la romance et du paranormal bordel ! J'allais pas m'arrêter à si peu ! Je pouvais le faire, j'allais attaquer la seconde théière de tisane le lendemain et hop c'est parti !

La donzelle se réveille et va parler à son démon numéro 1 : Sio (je crois, j'ai vraiment du mal avec les prénoms). Ils disent qu'ils s'aiment, que ils resteront fidèles (enfin c'est ce que dit Slaine) mais qu'il doit partir pour sauver le monde (je crois). Forcément, il part, elle rencontre Voan et... Hop ! Elle repart avec. Bah oui. Alors, je stoppe de suite, ce n'est pas le libertinage (oui j'appelle ça comme je veux, et c'est normal, c'est mon blog) qui me dérange, c'est l'hypocrisie qui va avec. Non mais franchement, on ne dit pas qu'on va être fidèle et de suite aller batifoler (et je dis cela avec des mots softs) avec le premier démon venu. Surtout que bon. Y a pas vraiment un chapitre entier pour dire qu'on ne peut pas leur résister. Juste une apologie de : Aimer deux démons à la fois, c'est pas facile. Je veux bien la croire, y en a un qui aime fouetter quand même.


Ni plus ni moins que de la pornographie paranormale

Car oui, c'est mon ressenti. J'ai eu du mal car autant des scènes de sexe, je peux comprendre, surtout si on me vend de la magie tantrique. Mais là j'avoue que j'ai du faire comme quand j'étais en droit et que je lisais des fiches d'arrêt. J'ai dû enlever les scènes hot pour tenter de comprendre le truc. Autant dire que j'ai barré pleins de pages. Mais passons. On a donc un super message derrière tout cela. Déjà faire des cochoncetés à tout va c'est tout à fait pardonnable si on aime les deux personnes en même temps (je vais dire ça à mon chéri tiens. "Chérie, c'est qui le monsieur tout nu à côté de toi dans mon lit ?- C'est mon amant mon amoureux mais tu comprends je l'aime aussi.- Autant pour moi, laissez moi une petite place, on achètera un big size demain - D'accord mais ne vois pas d'autres femmes hein, sinon je fais une crise")

Ensuite, les sentiments (autres que l'amour). Si l'héroïne se fait maltraiter. C'est pas grave ! Elle a un esprit à l'intérieur dedans de sa tête qui peut se matérialiser (un dieu intérieur ? Non ne pas passer à Fifty Shade, ne pas penser à Fifty Shade... Ah tiens, ils s'amusent avec des fouets et des menottes)(pour s'élever. Mais bien sûr) et qui lui permet d'être extérieur à son petit corps tout meurtri. Enfin, bon. Elle fera des cauchemars quand même.

Mais bon. C'est de la romance paranormale *tousse* donc tout se finit bien par du shopping et des partouzes à trois. Et là j'ai envie de me dire que ce n'est pas un roman que j'ai envie de voir dans mes mains, que je n'ai pas envie que qui que ce soit lise un jour dans sa vie, parce que je n'ai même pas compris l'histoire (en même temps, je n'ai que le BAC en poche, vu que je n'ai pas réussi mon droit) (au moins, j'ai appris à lire en retirant les trucs qui me noient les yeux vous allez me dire).

Alors, vous me direz, il y a un tome 3. Vais je le tenter ? NON ! J'ai déjà dans ma PAL une autre saga de l'auteur (Siana, vampire alchimiste) que oui je lirai. Car peut être que tous ses romans ne sont pas comme ça allez savoir. Je suis curieuse. Et puis qu'est ce que je risque avec des titres à la Feu sacré, Feu glacé ou feu qui se touche ? On verra tout cela au prochain premier samedi du mois ^^


Ce livre a été lu dans le cadre du challenge New Pal 2013 organisé par Yukie

8 commentaires:

  1. C'est "marrant" car finalement on a pas aimé toutes les deux mais on n'a pas relevé la même chose.
    Tu as l'air d'être déçue par le côté mystique alors que moi je suis vraisemblablement passée à côté (de la notion du ying et yang, de chakras et de magie tantrique auxquelles je ne connais rien).... Moi j'ai encore bien aimé le côté sexe que tu as zappé et j'ai moins aimé les relations entre les personnages que tu soulèves moins.
    Bref en attendant ton billet est le premier que je vois qui n'est pas positif à part le mien. Quelque part, ça me rassure de ne pas être la seule.
    Tiens moi au courant pour son autre série, je retenterai moi-même le coup si tu me dis que c'est bien...
    Enfin, les "dialogues" m'ont fait marrer !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'on n'a pas besoin de tiquer sur les mêmes choses pour ne pas aimer un bouquin. En ce qui concerne les relations entre les personnes. Si cela m'a gênée. Mais il y avait tellement de sexe qu'en fait.... Cela me passait à côté enfin de compte.

    Et oui, je ferai cela en mode warrior, quitte à te monopoliser un week end en le ponctuant de petites phrases acides ;)

    Va savoir, je pourrai peut être écrire un livre à dialogues un jour :D

    RépondreSupprimer
  3. Juste un conseil, si vous n'avez pas aimé Luxuria, ne lisez pas d'autres livrees de Frédérique de Keyser.
    Cordialement,
    Ambre

    RépondreSupprimer
  4. Ambre : Luxuria est ton préféré ?!
    Il arrive qu'on accroche pas à un livre d'un auteur mais à d'autres ? Surtout, dans mon cas, que j'ai aimé le style de l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Oui c'est mon préféré mais étant donné qu'Ingrid dit ne pas apprécier ce qu'elle nomme "libertinage", je préfère lui déconseiller la lecture de Siana et lui éviter une lecture qu'elle n'appréciera pas.

    Ambre

    RépondreSupprimer
  6. Je comprends. Et quand on a aimé le côté "sexe" et le style et qu'on a par contre été frustré par certains choix des personnages, tu nous conseilles de tenter ou pas d'autres livres de l'auteur ?!

    RépondreSupprimer
  7. D'après votre chronique Cess, je sais d'avance que vous serez frustrée des choix de l'auteur... Je ne vous empêche pas de lire non plus.

    Ambre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de tes conseils Ambre.
      Je tenterai sûrement une autre saga de l'auteure après avoir laissé un peu de temps. Surtout pour ne pas laisser le ressenti de Luxuria sur les autres livres. Je suis curieuse de voir les différents styles qu'elle emploie et la manière dont elle traite les relations entre ses personnages. Cela m'intrigue.

      Supprimer