lundi 18 février 2013

Saratoga Woods de Elizabeth George

Tome 1 





Présentation de l'éditeur : La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs « murmures », comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l’envoyer sous une nouvelle identité chez une amie, sur l’île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King..









Une succession de circonstances incongrues....

Reprenons le résumé, voulez vous bien. Hannah Armstrong a un pouvoir télépathique.  Malheureusement, ce don qui pourrait être précieux se révèle être un handicap. En effet, elle ne peut se concentrer en classe, et entend toutes nos mauvaises pensées. Même les très mauvaises d'ailleurs. A tel point qu'elle entend les projets de meurtres de son beau-père. Elle s'enfuit donc avec sa mère et arrive dans une petite île où tout ne se passe pas comme prévu.  Ces circonstances incongrues vont nous permettre d'intégrer un environnement très propices aux thrillers : le huit clos. Et là je suis comblée !

En effet, rien ne vaut mieux qu'un environnement fermé pour obtenir une petite ambiance à la Agatha Christie, où l'intrigue vous prend aux tripes et où vous avez une action qui est vue par tous les points de vue possibles. Ici, le petit plus d'Elizabeth George, vous aurez en plus leurs pensées. Et vous vous demanderez pourquoi tel ou tel a cette réaction, et vous vous demanderez aussi qui est coupable de l'évènement principal de ce tome 1.

Et c'est à ce moment là que le roman m'a emballée. Pourtant, c'est du jeunesse, on est sensé avoir des choses simples (surtout si l'on suit la mode actuelle). Mais ici, on ne met pas les jeunes ados ou les jeunes adultes dans un petit cocon, on les plonge dans les intrigues, leur donnant goût à des choses qui triturent le cerveau pendant 400 pages. Et l'auteure a sur développer ces petites choses qui nous font dire, à ceux qui adorent les thrillers : "Mais à qui profite le crime ?"


Des portraits d'adolescents permettant une identification pour tous

Nous avons tout d'abord Becca (ou Hannah). Qui est clairement une adolescente mal dans sa peau. Certes, il y a son don. Mais aussi le fait qu'elle n'ait pas une taille mannequin, un look improbable, elle n'entre pas du tout dans la norme... Vous vous y reconnaissez ? Parce que moi oui, clairement. J'ai été une Becca pendant de nombreuses années et j'ai adoré avoir ses questionnements, me rappelant un peu cette époque malheureuse ou heureuse, selon les jours de l'adolescence.

Nous en avons d'autres. L'adolescente populaire mais agressive, dont on se demande pourquoi elle est comme cela. Pourquoi elle aime tant le paraître. Il y a aussi l'ado qui a tout voulu quitter. Le rebelle en herbe qui a une mauvaise réputation mais qui n'est peut être pas si mauvais bougre que cela... Vous en avez des portraits, représentant un microcosme de la vie du lycée dans tout lieu. Et du coup, on s'y retrouve.

Côté adulte aussi, vous avez des modèles, ceux qui écoutent, ceux qui n'écoutent pas et grâce au petit plus de Becca, vous aurez aussi leurs pensées. Et maintenant que j'ai grandi, que je suis une grande fille, j'ai pu aussi m'identifier un shouilla


En bref ? Une excellente découverte et pour cela, je tiens à remercier Babelio et les Presses de La Cité pour cette découverte, car ce roman peut se lire sur deux générations. Tout le monde s'y retrouve autours de l'intrigue. C'est un petit bijou que nous a offert Elizabeth George pour une littérature Young Adult. Laissez vous prendre dans les filets de Saratoga Woods, et vous vous demanderez ce qui se passera au prochain numéro
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire