jeudi 28 février 2013

Sanditon de Jane Austen et de Marie Dobbs





Présentation de l'éditeur :En ce début du XIXe siècle où la bonne société anglaise découvre les bienfaits des bains de mer, les Parker se sont mis en tête de faire de la paisible bourgade de Sanditon une station balnéaire à la mode. Invitée dans leur magnifique villa, la jeune Charlotte Heywood va découvrir un monde où, en dépit des apparences « très comme il faut », se déchaînent les intrigues et les passions. Autour de la tyrannique lady Denham et de sa pupille Clara gravitent les demoiselles Beaufort, le ténébreux Henry Brudenall et l'étincelant Sidney Parker, peut-être le véritable meneur de jeu d'une folle ronde des sentiments. Observatrice avisée, Charlotte saura-t-elle demeurer spectatrice ? Le cœur ne va-t-il pas bouleverser les plans de la raison ? À sa mort en 1817, Jane Austen laissait cette œuvre inachevée. Une romancière d'aujourd'hui a relevé le défi de lui donner un prolongement. Un exercice mené à bien dans la plus remarquable fidélité, avec autant de tact que de brio.




Une parenthèse "à l'anglaise"

C'est sous un air de vacances que je vous écris cette chronique, quoique j'ai lu Sanditon bien au chaud chez moi. Mais c'est ici que la magie de Jane Austen opère, car tout le long du roman, j'ai entendu le bruit des vagues, je me suis baladée sur les côtes anglaises, et je me suis prise d'envie de retourner voir la plage, quoique cela ne soit pas la saison. Rien que pour cela, j'ai envie de vous recommander ce roman de vacances, de séjour balnéaire qui vous détendra l'esprit au plus haut point.

Autre point qui me permettra de vous dire que Sanditon est fait pour vous, vous plongez ici dans l'ambiance des familles victoriennes en vacances dans un petit village. J'aime beaucoup cette période où toute la bonne société se retrouve dans un lieu à la mode, où les rencontres n'ont jamais rien de fortuites car tout le monde gravite autours du même cercle. Si vous souhaitez vous replonger dans cette époque le temps de 400 pages, Sanditon vous permettra ce petit voyage temporel tout en douceur.


Au delà des airs de vacances, un jeu d'intrigues totalement Austinien

De Jane Austen, je n'ai vu que des adaptations télévisées pour l'instant, remettant toujours au lendemain la lecture de ses titres mondialement célèbres. Mais je peux vous dire déjà que j'aime l'auteure. En effet, elle a l'art de nous plonger au cœur d'intrigues familiales particulièrement fines. J'aime son style et la manière dont elle aborde le sujet. Pour Sanditon, rien de plus simple. Nous prenons le point de vue de Charlotte, qui va partir pour des vacances chez une famille. Elle va pouvoir observer le jeu de relations qui se déploie sur Sanditon, et entre les familles de ce village.

Ce point de vue d'une jeune femme étrangère va nous donner un regard neuf, innocent mais non dénué d'humour. Nous partagerons les vacances et les réflexions de Charlotte sur chaque membre de cette communauté, nous demandant quelles sont les relations réelles entre eux et surtout l'évolution de ces relations.

Vous allez me dire que vous allez vous ennuyer à regarder ce vieux film de vacances. Pas du tout. C'est un récit calme et posé, tout en finesse. L'auteure vous mènera exactement où elle voudra, nous distillant ses révélations avec cette élégance si caractéristique. La fin de Marie Dobbs est une fine conclusion, rendant hommage à Jane Austen, et nous permettant surtout de partir de ce petit village l'esprit tranquille, avec une fin comblant nos espérances.

Le mot de la fin : non, je ne vous dirai pas que c'est un coup de cœur. C'est une œuvre tranquille, sereine, qui vous évadera pendant quelques jours. Ce livre, vous l'aimerez par ses personnages attachants, par cette parenthèse qu'il procure, par ce bout de vie qu'il raconte. Vous y penserez les jours de grand travail ou de grisaille, lorsque vous voudrez partir dans un lieu calme et paisible. Je tiens à remercier tout particulièrement Livraddict de m'avoir choisie pour livre ce petit bijou qui repartira dans mes bagages aux prochaines vacances. Mais aussi les Editions du Livre de Poche pour m'avoir fait ce précieux cadeau. Je pense sans vous mentir que mes proches viendront s'évader aussi grâce à vous.  

1 commentaire:

  1. Un billet que j'ai eu plaisir à lire.
    Je suis convaincue et j'ai hâte de me plonger dans ce roman.Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer