mardi 23 octobre 2012

La Princesse pas toute belle, Le Prince pas tout beau et le vendeur de beauté de Dominik


Présentation de l’éditeur : Au Pays des pas toutes belles et des pas tous beaux, vivaient une princesse pas toute belle et son prince de mari, qui n’était pas tout beau. Ils étaient heureux, entourés de la reine pas toute belle et du roi, qui lui aussi n’était pas tout beau, jusqu’au jour où… Découvrez l’histoire de Luette, une sœur de princesse pas toute belle, qui rencontre un vendeur de beauté aux promesses éternelles. Mais, cette beauté qu’il vante tant, est-elle aussi celle du bonheur ? A vous de le découvrir au fil des pages merveilleusement illustrées par Stéphanie Léon.















Les graphismes de Stéphanie Léon envoutants

Partie aux Halliennales avec les enfants, je me suis dit qu’ils pouvaient aussi fêter leur premier salon du livre (même si c’était un salon fantastique). J’ai trouvé pour ma fille ce petit livre de la Princesse pas toute bell, le Prince pas tout beau et le vendeur de beauté car j’ai vu qu’elle avait de suite accroché à la couverture. Et en même temps ! Les dessins sont magnifiques, enchanteurs, que dire ? Il y a eu un vrai travail de Stéphanie Léon pour rendre un côté magique et précieux à ce livre pas de gens et d’un monde pas tout beau.




Une histoire pleine de leçons.

C’est un livre sur la différence. En effet, que se passe-t-il si dans un monde de pas tout beaux, on se rend compte de ce que c’est que la beauté ? Et si l’on rendait une princesse pas toute belle toute belle ? Il y aurait des disputes et des différences. Et surtout cela rendrait triste cette gentille famille royale. Ce livre montre que l’on ne doit pas juger les personnes en fonctions de leurs différences mais de leurs cœurs et surtout que la beauté est très relative. Dans un monde de pas tout beaux, la beauté n’est pas la chose la plus importante qui soit.

Ma fille et moi avons adoré, surtout qu’elle devient de plus en plus coquette. Et elle s’est rendue compte que dans la vie, la beauté la plus importante est celle du cœur. Aussi l’avons-nous bien rangé dans sa bibliothèque (de grande) pour le relire de temps en temps le soir. Mais tchut, il me semble qu’elle le feuillète de temps en temps en jouant dans sa chambre avec ses poupées belles et pas toutes belles.


Ce livre a été lu dans le challenge Jeunesse et Young Adult 2 






2 commentaires:

  1. Stéphanie Léon, il faut que je retienne ce nom !! merci pour ces découvertes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert cette illustratrice totalement par hasard et je pense que je ferai ma petite collection.

      Supprimer