lundi 27 août 2012

Switch Girl de Natsumi Aida et Kageyama Tamako


Tome 1









Présentation de l’éditeur : Nika est une fille bien dans sa peau, belle, populaire et toujours de bonne humeur. Mais derrière cette façade trompeuse, la jeune fille cache une toute autre apparence qu'elle tente de garder secrète : dès qu'elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient plus négligée. Mais un jour, un nouvel élève arrive au lycée et...









Alors Switch Girl… C’est tout à fait par hasard et surtout grâce à la blogosphère que j’ai découvert cette petite merveille de manga. J’ai donc commandé les trois premiers tomes afin de m’en faire une petite idée. Et là…. J’ai tout à fait accroché et adoré !

Nika, c’est un peu toute fille qui est en nous. Nous avons toutes un côté très bien habillées, polies, serviables, toutes propres sur nous lorsque l’on est en société. Mais il peut aussi nous arriver une fois seules à la maison de se relâcher complètement, d’adorer porter n’importe quoi juste pour être à l’aise et surtout de ne pas surveiller nos manières. Et bien si vous aimez ce petit côté lorsque vous êtes seules, surtout, lisez Switch girl ! Non seulement vous rirez tout votre saoul, vous cogiterez bien entendu sur l’importance de l’apparence pour les gens en général et surtout vis-à-vis des femmes. Et vous aurez des astuces à tomber par terre pour développer et cacher votre côté « off ». A découvrir absolument !


 
Tome 2




Présentation de l’éditeur : Nika est tombée amoureuse d'Arata. Mais alors qu'ils sortent ensemble à Shibuya, une étrange rivale fait son apparition. Quoi, déjà une rivale ?! Et en plus, à cause de cette dernière, le mode " off " de Nika risque d'être découvert... Déjanté et irrévérencieux, Switch Girl dresse un portrait burlesque des Jeunes filles d'aujourd'hui. Epilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne !











Dans ce tome, on voit évidemment tous les côtés amusants d’une switch girl surtout que Nika se fait draguer par un autre adolescent qui connaît un peu son côté off. D’un autre côté, l’évolution entre Nika et Arata prend une forme totalement intéressante. Elle les rend absolument touchants et l’on sent une relation durable d’amitié ou d’amour se former. On peut voir aussi comment deux ennemies deviennent inséparables dans leur haine face à un ennemi commun. J’ai particulièrement aimé le supplice de la pince à épiler !



Tome 3







Présentation de l’éditeur : Maintenant que " l'affaire Melka " est réglée, Nika n'a plus qu'une chose en tête : le voyage scolaire aux sources chaudes ! Mais ce dernier va se transformer en une étrange épreuve de survie... Dans ce contexte insolite, Arata va ouvrir son cœur et son traumatisme se révèlera ! C'est plutôt grave, en fait, alors préparez-vous bien psychologiquement. Déjanté et irrévérencieux, Switch Girl dresse un portrait burlesque des jeunes filles d'aujourd'hui. Épilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne !






Toujours aussi drôle car bien entendu, Nika part en voyage scolaire et veut séduire (de toutes les manières possibles et inimaginables surtout pour nous) Arata pendant ce voyage. Bien entendu, Queen Guenon est de la partie pour la faire tourner bourrique une fois de plus ! On en apprend du coup un peu plus sur la vie d’Arata et ses relations avec sa mère.


Tome 4






Présentation de l'éditeur : Voici enfin le dénouement du voyage aux sources chaudes ! Mais à peine rentrée, Nika est confrontée à une affaire de harcèlement sexuel au lycée. Dans ce volume plein de surprises, vous verrez aussi l'apparition d'un nouveau mode : le mode semi-off. Mais qu'est-ce que c'est que ça ?! Déjanté et irrévérencieux, Switch Girl dresse un portrait burlesque des jeunes filles d'aujourd'hui. Epilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne !








Nika qui cherche à séduire Arata dans un premier temps et qui montre son grand coeur lorsqu'elle enquête sur un point de harcèlement sexuel au lycée... Cela n'a pas de prix et surtout, cela apporte une réelle profondeur au personnage. On comprend réellement son côté touchant, et on comprend surtout pourquoi Arata en est fou ! Il va d'ailleurs faire de gros sacrifices pour Nika... Quant aux anecdotes de l'auteure... C'est frais, c'est fin, ça se mange sans faim !


Tome 5




Présentation de l'éditeur : Ce tome 5 met en place l'arrivée d'un nouveau personnage au lycée de Nika et Arata. Son passé et ses intentions, bien plus sombres que celles de Masamune (pour l'exemple) vont semer le trouble au lycée et aussi chez notre petit couple en herbes. Ce qui n'est pas pour nous déplaire puisque cela ajoute un côté sérieux et du suspens à l'histoire d'amour entre nos héros. Et oui, tout n'est pas tout beau et tout rose !











Première difficulté pour le couple, on verra si Arata et Nika arrivent à la surmonter. On parle beaucoup de confiance sur ce tome. Et c'est aussi le tome où l'on verra que le couple est réellement solide. Et puis... Ils sont amusants, frais, et touchants ! A lire pour vos détentes absolues !



Tome 6




Présentation de l'éditeur : Le professeur Someya a semé la zyzanie au lycée. Mais Nika n'est pas décidée à se laisser abattre pour mettre fin à la tyrannie ! Mais ce volume vous fera surtout mourir de rire avec l'arrivée de Noël : notre héroïne, particulièrement enthousiaste, est bien décidée à passer à l'acte avec son cher et tendre. Les choses ne se passeront hélas pas aussi bien qu'elle l'aurait souhaité...











Que vous dire ? Nika en mode obsédée parce qu'elle veut que sa première fois soit parfaite pour SON Arata... C'est Hilarant ! Non mais ce tome 6 est un vrai bijou de drôlerie. On se rend compte aussi que, malgré certaines accusations qui se passent, ce couple a de réels amis sur qui ils peuvent compter. Et cela évidemment nous débouche sur des situations totalement cocasses, drôles, bref, Switch Girliesques !




Tome 7






Présentation de l’éditeur : Nika et les autres se sont infiltrés dans le lycée Shutei, établissement d'élite réservé aux élèves surdoués. Mais une trahison imprévue mettra Nika en danger... Retrouvez également dans ce volume quatre spin-off de la série à se rouler par terre ! Déjanté et irrévérencieux, Switch girl dresse un portrait burlesque des jeunes filles d'aujourd'hui. Epilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne !









En ce qui concerne l’histoire de Switch girl en elle-même, je l’ai trouvé moins drôle que les précédents. Tout simplement car elle enquête dans un autre lycée. Certains personnages secondaires sont mis en avant. Ce qui n’est pas plus mal car cela leur apporte un peu plus de profondeur. Le couple Nika et Arata sont toujours aussi soudés. Ils sont toujours aussi mignons (sans être trop cruches ce qui n’est pas plus mal). On verra donc ce que donne le tome 8, histoire que l’intrigue avance.

Sinon en ce qui concerne des petites intrusions de l’auteure, c’est toujours aussi « ludique » et drôle. Au menu de ce tome, points noirs et épilations. J’apprécie franchement ce genre d’intrusions. Car cela enlève pleins de tabous pour les ados, c’est drôle et très interactif mine de rien.



Tome 8






Présentation de l’éditeur : Au sein du lycée Shûtei, la situation se complique... Heureusement, Nika sera sauvée par l’intervention inopinée de sa mère et de sa sœur ! Notre héroïne ne tardera pas à leurs rendre la pareille, puisque, au cours d’un épisode spécial shopping de choc, la cuisine de la famille Tamiya sera en danger : cette fois-ci, c’est Nika qui viendra au secours de sa mère







La fin du lycée Shûtei est un peu facile à mon goût. Mais j’avoue que je n’ai pas trop aimé l’intrigue de ce lycée. Le seul avantage est le petit rapprochement de Nino et de Masamune qui permettra de faire écho à Nika et Arata tant ils sont similaires. De plus, les connaissant, on arrivera à des situations plus que cocasses si les deux couples s’en mêlent (j’attends cela avec impatience).

Sur ce, on peut (enfin) se lire un moment de détente avec le petit épisode de la bataille des promotions. Et franchement, voir Arata s’intégrer à cette famille qui l’entraine dans des trucs mais franchement cocasses (la bataille des promotions est juste hilarantes). On sent que Arata s’amuse avec la famille de Nika. Et on prend du plaisir avec lui. Je suis contente que le tome 8 se finisse sur une notre légère comme cela. Sinon, je pense que j’aurai arrêté la série.



Tome 9






Présentation de l’éditeur : Nika, Arata, Nino et Masamune partent faire du snowboard à la montagne. Le soir venu, ils se lancent dans un jeu diabolique consistant à exécuter ce qui est écrit sur des notes tirées au hasard. Nika et Masamune espèrent profiter de l’occasion pour se rapprocher chacun de la personne qu’ils aiment... Mais c’est sans compter sur Kurosawa, le coiffeur fourbe qui tente de séparer Nika et Arata...








Sûrement le tome le plus trash et le plus dur de la série. En effet, on parle beaucoup de sexe là-dedans, limite de viol. Alors oui c’est une réalité, cela arrive et il faut en parler pour les premières fois, tout ça. Mais j’avoue que je n’avais pas du tout était préparée. Du coup, cela m’a fait franchement bizarre.

Heureusement, le couple Arata et Nika s’en sortent comme des maîtres car ils sont toujours aussi soudés. Evidemment, il y aura du doute entre eux  (sinon pas d’intrigue). Mais on se rend compte que leur amour vient de leur personnalité entière. Et c’est une superbe morale enfin de compte que ce soit pour les switch girl que pour les filles sans côté off (il en existe ? :o)

Pour résumé, un tome beaucoup plus sérieux sur les relations de couple (entre adolescents et adultes en fin de compte), sur l'honnêteté et sur les premières fois. On en découvre un peu plus sur Arata et l'on apprécie ce duo touchant mais aussi comique.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire