mardi 31 juillet 2012

Handicapé de la vie d’Akiko Murita








Présentation de l’éditeur : Un pauvre homme est renversé par une voiture. C'est le début pour lui d'une longue errance qui l'amènera à revisiter son passé et à regarder la vérité en face même s'il y a des évidences que l'on aimerait mieux oublier...  Dans cette nouvelle, Akiko Murita revisite à sa manière le thème du handicap. Vous aimerez lire les confidences remplies d'humour de cet anti-héros désabusé dont la méchanceté est la preuve ultime de son humanité..







Une perle d’Akiko.

Oui je sais, je ne suis pas très discrète. Je suis une fan inconditionnelle de l’écriture d’Akiko Murita depuis quelques mois maintenant (grosso modo, depuis mon entrée dans les livres électroniques).  Et une fan matinale si vous suiviez un petit peu mes chroniques. Alors racontons un peu la vie de Koko. Un samedi matin, en train de se caféiner, juste avant de faire le déménagement d’une copine (oui j’ai des copines). Ma liseuse en main, je rattrape mon retard de lecture et je lis d’une traite Handicapé de la vie. Déjà, le titre me parlait beaucoup. De plus, Akiko en a beaucoup parlé dans ses tweets. Le suspense est intenable.

Comme d’habitude, j’ai aimé la longueur du récit (environs une vingtaine de pages format papier pour les curieux, idéal pour une lecture en coup de vent), j’ai aimé le style (ce qui arrive quand on aime lire un auteur) et j’ai aimé l’histoire. Celle d’un homme ayant eu un accident de voiture et qui en déduit des tas de choses sur sa vie, celle des autres, et qui en tire ses conclusions (avec une petite pointe de fantastique comme je les aime).

Non mais allons-y franchement, je ne peux pas vous donner de point négatif. Si vous en cherchiez, il faut aller lire ailleurs (autant être franche avec vous). Car d’une nouvelle assez légère malgré le sujet sérieux qui est une réflexion sur le handicap, vous en sortez plutôt guilleret et continuez votre journée tranquillement pensant que vous vous êtes divertis.




Le deuxième effet Kiss Cool d’Akiko Murita en action.

Et bien oui. Pendant qu’on fait du sport avec des cartons , le cerveau a le temps de gamberger. Sur la vie, la mort, l’amour, la guerre, tout ça. Et quand vous lisez handicapés de la vie, vous  réfléchissez forcément sur votre vie du moment ! En plus je suis en plein bilan en ce moment (la trentaine) et je voyais des personnes aussi… Bref. Handicapé de la vie vous fera une petite introspection sur votre manière de vivre, sur vos frayeurs, sur votre inaction perpétuelle. Si vous lisez cette nouvelle, vous aurez au moins l’envie d’oser de nouvelles choses, vous aurez un œil un peu plus critique et vous saurez ou non si vous être valide ou pas.

Si j’ai envie de retenir quelque chose de cette nouvelle, c’est l’espoir tant que vous vous souviendrez que votre esprit est le plus important. Qu’il faut être entier en toute chose et qu’il faut vivre sa vie entièrement. Carpe diem Akiko, et au prochain petit dej ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire