lundi 25 juin 2012

Chroniques de la Mort Blanche de Nicolas Cluzeau




Tome 1 : Avant les ténèbres 






Présentation de l’éditeur : Les Franges féeriques d'Orlandie sont la proie d'une bien étrange épidémie : ce sinistre fléau décime les magiciens et les druides, garants des libertés de l'île. Profitant de la vacance du pouvoir, Endrew, fils d'un seigneur maudit, se proclame Haut Roi. Les Marches méridionales refusent son autorité. Toute la région est alors entraînée dans la guerre civile.
Dans la tourmente, Arline et Sean, deux jeunes sorciers, secondés par un puissant troll, tentent de trouver le remède au mal qui frappe leurs semblables. Guidés par Lorcan, limier des Marches du sud, ils vont atteindre la Tour d'Émeraude. L'antique citadelle voilée de mystère pourrait bien détenir les réponses qu'ils cherchent désespérément.Mais, au sein des ténèbres qui souillent la magie et rongent le coeur des êtres, l'espoir renaît peu à peu...



Une série prometteuse ….


Sous les conseils de blogueuses littéraires, je me suis attelée au tome 1 des Chroniques de la Mort Blanche. Et c’est vrai que le début est très engageant. Des créatures féériques, une maladie bizarre, des tentatives de meurtres, des quêtes… Nicolas Cluzeau a un style énergique, il faut le reconnaître et il ne mâche pas ses mots ! A peine entre-t-on dans le livre que nous partons sur 3 quêtes différentes, se demandant où l’on va aller et quel est son degré d’importance !

Autre chose qui me fait dire que je vais suivre cet auteur (autrement dit, compléter activement ma bibliothèque déjà surchargée), l’écriture est fluide et on sent que Cluzeau maîtrise très bien son sujet. Lorsqu’on lit ses descriptions, que ce soit le visuel, l’auditif, ou le sensoriel, on a l’impression d’y être et je trouve cela très agréable.

Mais ?

Mais voilà, on m’avait prévenu, il y a beaucoup de quêtes. De plus, on entre directement dans le sujet. Du coup, on est un peu balloté pour le tome 1. J’ai eu du mal, je l’avoue, à différencier quelques personnages. De plus, il y a eu une presque mort. Du coup, fatiguée de la semaine (oui en plus, j’ai eu un mauvais timing mais j’avais vraiment trop envie de le lire), j’ai galéré à le finir. Et ce n’est pas la faute entièrement du livre, c’est aussi de la mienne. Aussi je pense fermement poursuivre la série avec Noir Saphir (en même temps, cela tombe bien,  il m’attend sur le piano qui me sert de PAL de la semaine) et je pourrai vous dire plus sérieusement si le fouillis du début vaut le coup d’être franchi.



Tome 2 : Noir Saphir



Présentation de l'éditeur : Au large des grands empires continentaux l'île d'Orlandie, patrie antique des êtres-fées, n'en finit pas de se consumer. Comme si la Mort Blanche, fléau des magiciens et des druides, ne suffisait pas, la guerre civile atteint son point culminant et clame plus de victimes chaque jour. Endrew, le nouveau Haut Roi, n'a plus que la Marche du seigneur Donnely à écraser pour asseoir sa suprême autorité. Le souverain est confiant, car dans son ombre évoluent les représentants du puissant Empire de Léristère, aux intérêts inconnus, ainsi qu'un esprit corrompu concentré sur sa vengeance. Mais la résistance s'organise: Deirdre, fille de Donnely, part en quête d'une arme antique qui pourrait détruire Endrew. De leur côté, Arline et Sean ont découvert, grâce aux sortilèges de la Tour d'Émeraude, le moyen de mettre un terme à l'épidémie. Mais la tâche n'est pas de tout repos. Pour les deux jeunes magiciens atteints par la Mort Blanche, le temps est compté...





De l'action à gogo, un univers riche

On ne peut pas enlever une chose à Nicolas Cluzeau : c'est qu'il sait écrire un univers riche et rempli de rebondissements. Par curiosité pure, j'ai regardé la limite d'âge et j'ai vu que c'était conseillé à partir de 13 ans. Aussi, j'ai envie de dire que l'auteur est très exigeant pour les adolescent (enfin un !) Et c'est vrai que j'ai voyagé dans cet univers Fantasy qui n'a rien à envier à beaucoup d'autres, mêm adultes.

Les rebondissements sont aussi à foisons. On voyage beaucoup, on enquête et on se familiarise toujours à cet univers complètement fantastique. Ce qui me permet de dire que j'ai envie de lire le tome 3.  Même s'il me fait peur, et je vais vous dire pourquoi dans pas très longtemps.


Une saga qui a "glissé"

C'est le gros reproche que je vais faire à cette saga pour le moment (car j'attend beaucoup du final). C'est une histoire qui est un aboutissement d'une autre apparemment. Et j'aimerai savoir si c'est juste une trilogie ou s'il va y avoir d'autres choses sur cette histoire. Et c'est pour cela que je vous dis qu'elle a glissé. Car cette histoire est tellement riche que l'on n'a pas assez d'indications. Aussi, à chaque révélation, je suis très frustrée !

Alors, oui j'aime beaucoup les Chroniques de la Mort Blanche. Mais j'ai cette impression que cette saga me fait peur. Car j'en attends tellement que du coup, j'en demande plus, encore plus. Peut être même trop. Car c'est du jeunesse. Mais bon. Je pense surtout lire d'autres livres de l'auteur pour savoir si c'est  une tendance canaille de l'auteur. Je vous en dirai donc plus à la lecture du tome 3, même si je ne sais pas du tout quand je le lirai car, comme pour le tome 2, j'ai très peur de ce que je vais avoir.


Ce livre a été lu dans le challenge PAL cold Winter 2012 organisé par Antonine


Mais aussi dans le cadre du challenge Young adult organisé par Mutinelle.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire