mercredi 9 mai 2012

Shining de Stephen King






Présentation de l’éditeur : Quand on propose à Jack Torrance, ancien professeur et ancien alcoolique, un poste de gardien pour l'hiver à l'hôtel Overlook dans les montagnes du Colorado, il croit tenir là une chance de se racheter aux yeux de sa famille. Il s'y installe avec Wendy, sa femme, et leur fils Danny, en espérant profiter de cette occasion pour écrire la pièce de théâtre qui le révélera au monde. Mais les démons de l'hôtel trouvent en Jack une proie presque trop facile pour poursuivre leur oeuvre de mal, et il faudra le courage et le sixième sens étrange de son fils pour sauver in extremis ce qui pourra l'être. Car Danny possède ce don de lumière de même que l'ancien cuisinier de l'hôtel, Dick Hallorann, et la conjugaison des deux fera reculer les forces du mal. Pendant un certain temps...








Une hypothèse assez récurrente chez Stephen King : les lieux peuvent être mauvais.


C’est quelque chose que l’on retrouve assez souvent dans l’esprit de Stephen King et aussi dans certains de ses feuilletons. Il n’y a pas que les humains qui peuvent être bons ou mauvais. Il y a aussi les demeures. Et celles-ci créent une espèce d’aura qui permet d’absorber des personnes. Comment combattre des lieux ? Est-ce sans fin ?

C’est à cette problématique que tente de répondre Stephen King. Il démontre comment les esprits liés aux lieux vous torturent et vous manipulent. Le verdict est sans appel car les esprits faibles, et souvent les plus aimés dans ces cas-là, tombent en premier. Et entraînent les autres dans leur chute.





Jack Torrance, un jugement de Stephen King par rapport à lui-même ?


Je n’ai pu m’empêcher de faire le lien entre Jack Torrance et l’auteur lui-même. Jack Torrance a un problème avec l’alcool. Et toute l’histoire va montrer à quel point l’alcool a pris une place importante dans cette famille. En effet, elle a détruit Jack. Mais aussi ses relations de travail, sa relation avec sa femme et surtout sa relation avec son fils. Et le fait que son fils possède des dons particuliers, en dehors du fait que ce soit un gamin génial, rend cette situation encore plus triste et pesante.

Pourtant, la lumière est là. Car Stephen King montre que le lien n’est pas brisé. Il démontre que quelques soient les fautes commises, il y a toujours un moyen de se rattraper auprès de ses proches. Il démontre aussi que beaucoup de futurs sont possibles et que seuls nous pouvons tracer notre destin. A méditer non ?

1 commentaire:

  1. Je vais le lire pour le Book club d'octobre ! Ce sera mon premier Stephen King, j'espère qu'il me plaira !

    RépondreSupprimer