mercredi 9 mai 2012

Salem de Stephen King






 
Présentation de l’éditeur : Après une histoire d'amour malheureuse, Ben Mears, écrivain à succès, revient dans sa ville natale pour écrire son prochain roman. En passant devant une vieille maison abandonnée, Marsten House, il envisage de s'installer. Mais le vieux manoir vient d'être vendu à un mystérieux monsieur Straker. Dans le parc, Ben rencontre une belle jeune femme, Susan Norton. Il s'installe dans une chambre en ville et se met à écrire, sans pouvoir se dégager d'un étrange sentiment que les choses ne sont pas tout à fait à leur place.
Quand le petit Ralphie Glick disparaît et que son frère sombre dans un coma inexplicable, le regard de Ben se tourne de nouveau vers Marsten House et ses étranges habitants, Straker et Barlow. Mais il ne parvient pas à retrouver confiance, et l'horreur se poursuit.





Un hommage aux vampires à la Stephen King


Je me souviendrai toujours de la première fois que j’ai lu ce livre. Je me suis exclamée : Enfin, il traite des vampires. Et pour cela, il prend en référence… Une ville de sorcières ! Sacré lui. Oui, nous serons dans la célèbre Jerusalem’s Lot pour le retour de l’enfant prodigue : Ben Mears, un écrivain qui suite à une rupture cherche l’inspiration dans sa ville natale où une maison fait vraiment peur : Marsten House. Apparemment, lorsqu’il était enfant, il y a vécu un évènement traumatisant lors d’un célèbre jeu de : « Entre dans une maison hantée pour montrer que tu n’as pas peur, tu verras ce sera drôle ». Sauf quand la maison est vraiment hantée, bien entendue.

Il commence à y avoir des phénomènes bizarres avec la venue des derniers arrivants et un des petits gamins actuels se rend compte que ce sont des vampires. Evidemment, personne ne le croit. Et Stephen King insiste bien là-dessus : toujours croire les enfants, leur regard innocent traverse toutes les barrières mentales. Nous approchons donc du mythe du vampire avec cet  hommage à Bram Stocker qui nous modernise tout le mythe.




Un des plus effrayants de Stephen King ?


Oui ! Car nous traitons directement de créatures étranges qui nous font toujours un peu peur : les vampires. Et il est inutile de préciser que Stephen King sait très bien actionner les mécanismes de la peur. De plus, le lieu s’y prête admirablement : Salem, ville tout de même mythique pour ses phénomènes un peu étrange. Stephen King préfère la traiter aussi pour ce qu’elle est : une ville hors du temps, hors du monde, avec ses gens simples qui préfèrent le repli sur soir.

On traite évidemment du retour à la maison que toute personne allant vivre à la ville vit lorsqu’elle retourne dans son village natal. Ben se rend compte qu’il est très attaché à sa bourgade, avec ses bons et ses mauvais souvenirs mais aussi qu’il est très éloigné de ces gens maintenant. C’est un thème qu’apprécie beaucoup Stephen King manifestement puisqu’il l’a traité aussi dans le livre Ca.



En conclusion, Salem doit faire partie de toute bibliothèque qui se targue d’un peu de fantastique et d’horreur. Car Salem vous glacera le sang, mais vous rendra totalement accro, laissant son empreinte tenace dans votre mémoire.

3 commentaires:

  1. un des plus effrayants !! ???? aaah^^ je n'ai jamais lu Stefen King mais j'ai Salem en poche (trouvé à 1€, on ne crache pas dessus !) et justement, j'ai peur de ne pas réussir à le lire et là c'est écrit :
    Un des plus effrayants de Stephen King ?
    Oui !
    aaahh ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui. Il faut le lire.
      Un bon livre de vampires et de Stephen King.
      Et pas cher ! Mais qu'attends tu ? :p

      Supprimer
  2. Il faut que je lise ! Ca fait du bien de voir un peu de Stephen King sur les blogs !

    RépondreSupprimer