mercredi 2 mai 2012

Mercy Thompson de Patricia Briggs




Et oui, il faut savoir lire pour ne pas réfléchir. Et pour cela, il faut prendre des livres légers !  Ayant un peu marre des vampires. Je me suis dit : tiens ! Du loup garou ! C’est parti.

Un mot sur l’auteur , Patricia Briggs qui est professeur aux Etats Unis et qui apparemment est complétement droguée de livres. Elle montre sa capacité d’écriture sur les 6 tomes des aventures de Mercy Thompson mais elle a produit d’autres séries du genre. Apparemment, son thème de prédilection est le loup. Et on sent qu’elle maîtrise le sujet.



Tome 1 : L’appel de la lune






Présentation de l'éditeur : Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement.









Et c’est… C’est dans la vague clairement affichée de Twilight, de la Communauté du Sud, patati patapon. Ce tome 1 nous posera donc le décors. Un changeling en coyote amoureuse de deux loups garous. Il y a du vampire et d’autres créatures nommées les Faes On sent que la petite Mercy Thomson (dont on espère qu’elle n’a pas l’haleine de son animal totem) a une personnalité directe, dominatrice (ce qui la met en concurrence avec les loups loups du coin) mais l’auteur nous donne seulement quelques bribes de son histoire et nous laisse entrevoir des possibilités magiques (une marraine fée dans le coin ?) Pour ceux qui apprécient ce genre de littérature, ce tome est prometteur. A voir pour les autres.





Tome 2 : Les liens du sang





Présentation de l'éditeur : Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n'a pas à s'inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l'un de ces citoyens modèles..." La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout... y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l'un d'entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d'être ordinaire... tout comme le démon qui le possède.












Le défaut de cette série est indéniablement le fait que l’on rappelle à chaque fois les relations et le mode de vie de ces créatures surnaturelles. Aussi pour les lecteurs qui ont une bonne mémoire et qui ont lu le tome 1, on a l’impression de passer un quart du roman à refaire le match. L’action décolle à la fin. Nous avons des révélations mais aussi des incertitudes concernant les sentiments de Mercy. Qui va-t-elle choisir ? Intégrera-t-elle la meute ? A quoi pensent réellement les vampires ? Quelles sont les autres créatures surnaturelles ?





Tome 3 : le baiser du fer 








Présentation de l'éditeur "Je retroussai mes babines pour lui donner une bonne vue de mes crocs. J'avais beau ne pas peser plus de quinze kilos sous ma forme de coyote, j'étais néanmoins un prédateur..."
La forme de Mercy Thompson est peut-être changeante, mais ce n'est pas le cas de sa loyauté. Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l'innocenter, qu'il le veuille ou non.
Le cœur de Mercy , quant à lui, est à l'image de la nature de sa propriétaire : partagé. il balance entre deux loups garous. Or, ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si elle ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s'en chargeront peut-être pour elle...










Après un volume sur les loups garous et un autre sur les vampires, le tome 3 nous embarque dans le monde des faes. Avec leurs réserves, leurs coutumes et leurs meurtres. Mercy Thompson, fidèle à elle-même, se fourrera la truffe où elle n’aurait pas dû la fourrer. On sent toutefois une entrée plus vive dans l’action, ce qui est un plus par rapport aux deux précédents tomes qui s’évertuaient à rappeler les différentes coutumes et histoires, ne laissant que peu de places à l’action. Le destin de Mercy Thompson prend un grand tournant ce qui laissera toutefois de grandes interrogations pour les prochains tomes. Surtout en ce qui concerne les vampires…




Tome 4 : La croix d’ossements





 
  Présentation de l'éditeur : Marsilia, la Reine des vampires de la région, a appris que Mercy l'avait trompée en tuant l'un des membres de son clan... et elle n'acceptera que le prix du sang pour venger cette trahison. La jeune coyote-garou vient de tomber sur un os, car la sentence qui pèse sur elle en fait la cible de toutes les créatures à la botte des vampires. Heureusement que Mercy peut compter sur Stefan et sur l'Alpha si sexy qui a juré de la protéger. Mais s'ils étaient menacés par sa simple présence ? Et si, pour les épargner, Mercy n'avait plus qu'un seul choix : partir ?












Nous voici donc démarrant sur les chapeaux de roue dans un intrigue vampiriesque. Pour une fois, pas de pause avec le tome précédent. On commence direct. Ce qui évite : des descriptifs, des je raconte les trois semaines qui se sont passées, des personnages qu’on raconte. Et cela fait du bien. Enfin on commence par de l’action ! Bon, je maintiens que c’est toujours un peu tiré par les cheveux (ou les poils de coyotte) mais cela a le mérite d’être un peu plus complexe que les dernières fois (sans vous dévoiler l’intrigue). On y voit Mercy qui devient ou se laisse deviner de plus en plus complexe, les liens qu’elle tisse avec les autres personnages le sont aussi. Patricia Briggs tente de faire prendre de l’ampleur à sa série  et c’est tant mieux. Cela laisse présager de grandes révélations pour les prochains tomes.  





Tome 5 : le grimoire d’argent








Présentation de l’éditeur  :  Mercy Thompson vient de passer les deux derniers mois à tenter d'échapper aux griffes de la Reine des vampires. Et maintenant le chef des loups-garous de la ville a besoin de son aide. Un grimoire renfermant les secrets des faes vient d'être découvert et le monde est sur le point d'apprendre à quel point ces derniers sont impitoyables... et dangereux. Mercy ne cracherait pas sur quelques jours de vacances...  















Une foison d’actions, des rebondissements et un approfondissement certain des personnages. Cette fois ci, on ne voit plus Mercy comme une personne individuelle mais comme faisant partie d’un groupe, voire de plusieurs. Et cela fait du bien de voir cette évolution. L’idéal de la jeune femme indépendante et forte commençait sérieusement à devenir trop clichée. Un peu de nuance apporte un peu plus de crédibilité au personnage.  Grâce à ce tome aussi, nous en apprenons un tout petit peu plus sur les liens de meute qui s'avèrent beaucoup plus complexes qu'au prime abord et qui prennent aussi beaucoup plus d'importance que cela ne laissait prévoir. Enfin, on laisse entrevoir un peu du passé de Samuel... Tout ceci prédispose à un tome 6 avec de solides fondations.






Tome 6  : La marque du Fleuve 






Présentation de l’éditeur : Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n'ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n'ont qu'une idée en tête: être au calme et ensemble.
Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer. Une mission qui pourrait bien jeter une lumière nouvelle sur les origines de la jeune femme.......













Un sixième tome qui mélangera légendes amérindiennes et légendes occidentales. Et ce fut réussi. Nous en connaissons plus sur les origines de notre petite Coyote Girl, certes, mais il faudrait que cela s’approfondisse car cela me laisse sur ma faim ! Un grand chapeau à l’auteur d’y avoir pensé en tous cas, car de mémoire, je n’ai pas vu de livres en faisant état. C’est aussi agréable de voir Mercy et Adam sans la meute, tout simplement.  Ce couple gagne à être connu, les réactions paraissent un peu plus naturelles. Bon OK, cela reste de l’ordre du romantique mais c’est un peu ce que l’on recherche dans ces romans non ?






Tome 7 : La morsure du givre




Présentation de l'éditeur : Pour Mercy Thompson, mariée depuis peu à Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, Thanksgiving aurait dû être une fête paisible en famille. Elle était loin d’imaginer que faire du shopping avec sa belle-fille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu’elle ne parvient pas à joindre Adam par téléphone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que tous ceux qu’elle aime courent un grave danger. Aidée par des alliés improbables, Mercy va devoir une fois de plus voler au secours des siens.














Ahhhhhh ! Ma Coyote Girl !

Vous noterez que j'ai acheté le livre à sa sortie et que je le lis... Et bien maintenant. Voilà ! Un monde s'effondre autours de moi. Surtout que je n'ai mais absolument aucune excuse pour ne pas être à jour car, il faut le dire, tout de même, je n'avais aucune vraie priorité livresque. Mais en même temps, lire le 7 de suite et devoir attendre un an pour la suite ? Et puis Mercy, comment va-t-elle évoluer ? Comment cela va se passer avec Adam, Jesse, la meute, les créatures surnaturelles et autres choses qui environnent tout le bazard ?

Et puis au bout d'un moment, je me suis dit que plutôt que de me poser des questions débiles et de me tournicoter comme pas deux, et plutôt que de lire de la Fantasy Urbaine qui me fait souffler plus qu'autre chose, il fallait peut être que je me fasse plaisir un petit peu.

Et je l'ai fait ! Parce qu'il est vachement bien quand même (même si je me moque pendant toute la saga) (Pardon Mercy).


Bref, l'évolution du personnage de Mercy est extrêmement bien faite.

Souvenez vous de la Petite Mercedes qui se la jouait garagiste en matant tout de même un peu son voisin tout nu et qui se changeait en coyote (d'où le surnom incroyablement original de Coyote Girl. Et je trouve que l'évolution de ce personnage au fil des tomes pourrait servir d'exemple à bien d'autres. En effet, Mercy a une sa période célibataire et solitaire. Puis elle a eu sa relation avec Adam et a dû se faire accepter par la meute. Elle a dû trouver sa place et s'est mariée. Elle doit aussi être une belle-mère du coup, car Adam avait déjà une fille, Jesse. Je ne sais pas vous, mais l'évolution est énorme !

L'enjeu dans ce tome, c'est concrètement son rôle de femme dans la meute. En effet, Adam et la meute ont été kidnappée. Mercy doit protéger ceux qui restent, mais aussi aider la meute à s'en sortir (par un petit biais magique mais vous le saurez en lisant). Elle se pose ici en femme forte qui a sa place dans sa communauté qui n'est donc plus que la communauté de son mari. Et c'est en cela que ce tome est réellement intéressant.


Patricia Briggs nous mélange différentes magies est c'est aussi cela qui fait le charme de cette saga.

En effet, nous avons la magie de la meute qui est aussi traitée dans le spin off de l'Alpha et de l'Omega. Mais elle a l'intelligence de ne pas du tout le prendre sous le même angle. Dans cette saga, on a la magie de la meute lorsque l'Alpha est marié. Et franchement, c'est un petit côté très sympa car on voit que Mercy n'a pas ce rôle d'Omega mais elle est un réel soutien de l'Alpha. Elle apaise, certes mais elle protège et se bat pour la communauté. 

L'auteure nous associe aussi à cela la magie de Coyote donc de la magie amérindienne. Et c'est ce qui fait le charme de cette meute car avec sa magie de Changeling, Mercy apporte une magie nouvelle à la meute et c'est cela qui fait toute l'originalité de la saga. Surtout si on ajoute les pouvoirs des potes de chacun qui ne font pas partie de la meute mais qui en sont les alliés (provisoires ou non d'ailleurs).


En bref, voilà un très beau tome et j'avoue que je me demande ce que va nous concocter l'auteure pour la suite. Elle nous laisse quelques petites pistes, quelques petites questions à résoudre et une situation politique des êtres magiques qui est plus qu'intéressante.  



Tome 8 : la Faille de la Nuit






Présentation de l'éditeur : Fuyant son nouveau compagnon violent, Christy, l’ex-femme d’Adam, fait un retour fracassant dans les vies d’Adam et Mercy. La cohabitation n’est pas simple. Surtout lorsque Christy décide de monter la meute contre Mercy afin de récupérer Adam. Et la situation empire lorsque son petit ami retrouve sa trace : les cadavres s’empilent et Mercy va devoir mettre ses problèmes personnels de côté pour affronter une créature bien décidée à réduire son monde en miettes











Un huitième tome pour bien commencer l'année.

Avec Claire et Hélène, on avait décidé de bien commencer 2015 avec une petite lecture commune, vous savez, celles qui passent sans soucis, qui coulent de source et qui font passer de très bonnes soirées entre filles. Nous n'étions pas au même niveau pour Charley, c'est donc sur Mercy que c'est tombé. Et j'avoue que cela tombait très bien. Notre Coyote adorée a l'art de me détendre totalement. Et qui plus est, j'étais très curieuse de savoir quelle mythologie l'auteure allait nous montrer ici, vu que la dernière fois, elle y était allée très fort avec la magie de la meute. Mais ici, elle a décidé de nous montrer quelques divinités locales.

Et waouw ! Comme toujours, Patricia Briggs a su complètement renouveler sa saga, et on ne s'ennuie absolument pas. Les personnages sont toujours là à foison, ce qui fait qu'on en voit certains, d'autres non et cela donne une dimension assez tangible, comme les amis qui vont et qui viennent, au fil de leurs vies. Ici, c'est la même chose. Nous avons pu en croiser certains.  Et pour notre plus grand plaisir.


Mercy a encore dû relever des défis (la pauvre)

Etre une coyote au milieu des loups, c'est tout sauf facile. Mercy a de l'autorité mais grâce, finalement à Adam. Personne ne la considère comme une forte femme. Pire, elle est considérée comme une faible. Or, vu tout ce qui lui arrive dans ce tome, croyez moi qu'avec certaines scènes de combats, elle a su prouver à la meute qu'elle est tout sauf un petit animal chétif ! Et elle arrive ainsi à se faire des alliés, ce qui ne tombe pas plus mal car.....

 L'ex femme d'Adam revient (encore et toujours, comme le Terminator) et sournoisement, elle tente de reprendre sa place. Comme c'est une manipulatrice, elle s'attend à ce que Mercy l'attaque de front. Or, Mercy est une coyote, descendante de Coyote. Ce qu'elle utilise, c'est la ruse et constamment. De plus, elle est amenée à découvrir un demi frère et à mieux connaître son père. 

En bref, encore un tome extrêmement drôle, émouvant parfois aussi, et encore une fois d'une densité incroyable. C'est réellement une saga de fantasy urbaine de qualité que nous avons là. Et j'ai hâte que le prochain tome sorte qu'on se fasse une soirée entre copines :) 

L'avis de Ptitelfe    
Et celle de Livrement Vôtre

3 commentaires:

  1. En meme temps que Mercy, on voit aussi ton évolution sur la tenue de ton blog au fil des tomes, avec une critique du tome 7 plus développée :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu auras remarqué que l'humour pourri est le même :D

      Supprimer
  2. T8 : Je confirme, l'humour pourri est bien ancrée ahaha, j'ai bcp aimé ta ref à Terminator ;)

    RépondreSupprimer