mardi 1 mai 2012

L'Epouvanteur de Joseph Delaney



Il y a des livres qu'on lit juste pour le plaisir et non pour chercher une quelconque métaphore du genre humain, bref, des trucs qui font marcher le cerveau. C'est dans cet esprit que j'ai commencé la saga de l'Epouvanteur, sans me douter une seule seconde que l'auteur Joseph Delaney avait décidé, en créant cette série pour adolescent, de nous faire réfléchir...

Mais après tout, qu'est-ce que je risque ? A part une belle frousse ?


Tome 1 : L'apprenti Epouvanteur



Présentation de l’édition : Tom est le 'septième fils d'un septième fils' et possède un don particulier pour voir et entendre ce que le commun des mortels ne voit ni n'entend. Il a donc les qualités requises pour devenir l'apprenti de l'Epouvanteur. A treize ans, apprendre à chasser sorcières, gobelins, spectres et autres esprits malfaisants lui paraît autrement excitant que de soigner les cochons et épandre le fumier. Tom entame donc son apprentissage auprès de l'Epouvanteur, qui le teste dès la première nuit en l'enfermant, tout seul, dans une maison hantée. Mais le pire reste à venir.









L'épouvanteur laisse un premier tome très facile à lire. Cela vous détendra du début à la fin. Le décor est posé sans beaucoup de fioritures. Ce qui est très sympa (surtout pour la lectrice à qui est destiné le livre plus tard). On est vite mis dans le bain de l'apprentissage et l'on se dit que l'on ferait bien quelques années à côté de Tom, l'apprenti pour découvrir son futur métier malgré les dangers qu'il risque d'affronter.

On y découvre ainsi les prémices d'une future destinée. Un livre qui pose toutefois un questionnement certain sur la nature humaine : nait on bon ou mauvais ou le devient-on ? Je vous laisse lire ce premier tome sur cette réflexion sur le libre arbitre contre la destinée.







Tome 2 : La malédiction de l'Epouvanteur






Présentation de l’éditeur : L'Epouvanteur et son apprenti, Tom Ward, se rendent à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale, est tapie une créature que l'Epouvanteur n'a jamais réussi à vaincre. On l'appelle le Fléau et elle est si mauvaise qu'elle menace tout le comté. Tandis qu'ils se préparent à l'affronter, ils se rendent compte qu'un autre ennemi, l'Inquisiteur, est arrivé











Dans ce second tome, on en apprend un peu plus sur les personnages. Même ceux qui ne sont pas au premier plan, comme la mère de Tom dont on découvre les origines. On découvre aussi que l'épouvanteur était jeune (sisi) et qu'il a fait des erreurs. Ce tome est important dans le sens où Tom grandit et qu'il découvre les faiblesses de ses modèles. Ainsi, il est comme tout enfant qui apprend à être adulte, il commence petit à petit à prendre des décisions par lui même, des décisions importantes.

Ce tome est enfin important car l'on voit l'Eglise sous un œil critique. Et l'on s'interroge sur la notion de Mal. Le libre arbitre est toujours aussi important dans ce livre et c'est ce qui rend cette série attachante voire incontournable pour les jeunes. Cela montre que l'on devient ce que l'on est par nos actes. Et donc que ce que l'on fait a des conséquences, à court ou à long terme.





Tome 3 : Le Secret de l'Epouvanteur







Présentation de l’éditeur : Après avoir reçu une lettre de menace d'un ancien apprenti, l'épouvanteur part dans le Comté et délivre Meg, une sorcière lamia enfermée dans la cave. Chaque matin elle doit boire un breuvage qui lui ôte la mémoire. L'hiver s'est installé dans le pays et très vite tout tourne au cauchemar. L'épouvanteur est blessé par un gobelin lanceur de pierres, Tom est sous l'emprise de Morgan










Vraiment un tome très touchant car l'on découvre les erreurs de jeunesse de l'Epouvanteur. Et tout ce qu'il a pu faire pour les réparer. C'est la particularité que j'aime aussi dans cette série. C'est que les professeurs n'ont pas cette aura de perfection. On sait que l'Epouvanteur était un jeune garçon, avant, et un apprenti, et que maintenant encore, il apprend de ses erreurs et il les répare encore.

Et ce sont de ses erreurs qu'apprendra son apprenti

Un tome aussi qui scelle la confiance entre l'Epouvanteur et Tom, car ils ont tous les deux des périodes de doutes l'un envers l'autre. On en apprend plus aussi sur la mère de Tom et sur l'héritage qu'elle a voulu donner à son pays d'adoption. Le sacrifice de cette femme (une Lamia) est grand, énorme, ainsi que son amour pour son mari. Sans tomber dans la guimauverie et dans la mièvreté absolue, c'est de ces deux histoires d'amour parallèles (celle de l'Epouvanteur et celle des parents de Tom) qui ressortent dans le tome 3, avec une réflexion toute particulière sur les sacrifices que l'on peut faire pour ce sentiment.


Tome 4 : le combat de l’Epouvanteur





Présentation de l’éditeur : Les sorcières de Pendle deviennent de plus en plus malfaisantes. Le plus inquiétant, c'est que les trois clans - les Deane, les Malkin et les Mouldheel - préparent une alliance. Ensemble, ils seraient capables d'invoquer le Diable en personne ! Tom et son maître vont se rendre là-bas pour éviter le pire. Mais avant, Tom Ward doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées en héritage. Or, une fois sur place, il découvre que la ferme a été ravagée, la grange brûlée.








Un tome résolument angoissant et révélateur. Car il montre l’héritage d’une mère à son fils. Les malles bien sûr, car c’est le cadeau qu’elle lui laissera : ses souvenirs, ses biens mais aussi ses armes. Et Tom devra se battre de toutes ses forces pour les récupérer, les gagner. On se rend compte que la vie de Tom sera un combat de chaque instant contre les forces obscures.

Et pourtant… Tom est issu de forces magiques et surnaturelles. Et il sera toujours attiré par elles, que ce soit par son apprentissage ou par Alice. Par ce biais, on comprend mieux la vie de l’Epouvanteur mais aussi ce que la famille de Tom peut ressentir. Et surtout, Tom attirera toujours les forces obscures, ce que l’on voit avec les sorcières, voire même le diable en personne. Le destin de Tom prend une toute autre dimension. Ce n’est plus seulement un destin d’Epouvanteur, c’est le sien qui devient complètement… énigmatique.








Tome 5 : L’erreur de l’Epouvanteur







Présentation de l’éditeur : C'est aux environs de la baie de Morecambe, dans le sud de la Région des Lacs, que se déroule cette histoire. Vous pouvez y visiter les villes de Coniston, Cartmel, Lancaster, et vous aventurer dans les sables de la baie ou sur le canal Lancaster-kendal. Mais les marécages infestés de sorcières près desquels est bâti le moulin n'existent que dans l'imagination de l'auteur.











Nouvelle année d’apprentissage pour Tom avec à la clé un stage de six mois à l’étranger. Nous verrons ainsi comment Tom va réagir sans son maître et sans Alice. Tom va se retrouver donc à vivre seul, en compagnie de Bill, son maître de stage. J’espère pour vous que vous ne trouviez pas John Gregory trop dur…

Bill fut un apprenti de John Gregory mais il a vécu d’autres épreuves qui l’ont rendu amer, et parfois faible. John Gregory continue toutefois à veiller sur lui. Tom sera l’œil extérieur qui nous montrera les choses et aussi le déclencheur de la guérison de Bill. Arrivera-t-il au bout de son apprentissage dans le Nord ? Qu’apprendra-t-il de toutes les spécificités des créatures locales ? Tome saura-t-il renoncer à Alice ?




Tome 6 : le sacrifice de l’Epouvanteur




 Présentation de l’éditeur : Tom Ward, apprenti épouvanteur, est censé protéger le comté face à la montée en puissance de l'Obscur. Or sa mère a besoin de lui en Grèce, le pays où elle est née. L'Ordinn, une redoutable créature, est sur le point de resurgir. Si elle réussit à sortir des profondeurs de la terre, elle ravagera la Grèce, entraînant massacres et destructions. De retour au comté, la mère de Tom monte donc une expédition. Elle engage des sorcières de Pendle, dont la terrible Grimalkin, ainsi qu'Alice et l'épouvanteur Bill Arkwright. Seul John Gregory refuse d'y participer. Changera-t-il d'avis ? Quels sacrifices Tom devra-t-il consentir dans cette bataille sans merci contre l'Ordinn, la principale servante du Malin ?







Ce tome est tiraillant, dérangeant. On apprendra beaucoup de choses sur la vie de la mère de Tom, mais aussi du coup sur les origines de Tom. On comprend ainsi mieux pourquoi son amitié avec Alice est aussi importante, mais aussi comment Tom est tellement convoité par l’Obscur. C’est une succession d’énigmes se résolvant petit à petit qui rendent ce tome captivant. Car avec lui, l’Obscur n’est plus uniforme, il est parsemé de gris.

Avec le sacrifice de l’Epouvanteur, on apprend que le don de soit pour une juste cause mérite toutes les attentions. Mais aussi tous les pardons. UN seul petit acte peut tout changer, que ce soit à grande ou à petite échelle. On apprend enfin ce que c’est que l’accomplissement de toute une vie.

Ce tome montrera au final un rattachement profond est grandissant de John Gregory pour Tom. Plus les tomes passent, plus il remplacera l’image du père. Avec un tout petit bémol car Tom grandit et comme tous les enfants devenant adulte, il commence à faire ses propres choix et à garder ses secrets.




Hors série : Les sorcières de l’Epouvanteur





 Présentation de l’Editeur : Saviez vous que l'Epouvanteur John Gregory était prêt a tout pour garder près de lui Meg Skelton. la lamia dont il est tombé follement amoureux ? Que la sorcière Dora a été débusquée et torturée par un redoutable Inquisiteur ? Que la plus redoutable des tueuses, Grimalkin, a eu un bel enfant avec le Malin ? Qu'Alice a affronté une immonde créature mangeuse de cerveaux chez Lizzie l'Osseuse ? Et enfin, que Tom Ward a combattu une divinité celte quand il était en formation avec Bill Arkwright ? Un recueil de cinq récits fascinants et effrayants à souhait ! Des révélations palpitantes sur les personnages les plus importants de la saga de l'Epouvanteur !











On doit toujours se méfier des hors séries… Mais pas ici ! Certes, il n’est pas indispensable à la série mais il apporte tellement à la compréhension des personnages de cette saga ! Tout un éventail d’émotions s’ouvre à nous avec ce petit recueil de nouvelles qui se lit d’une traite. En fermant ce livre, je n’ai eu qu’une envie : avoir une bibliothèque de l’Epouvanteur, un bestiaire, d’autres histoires de personnages secondaires. Je voulais en savoir aussi un peu plus sur d’autres personnages, et je sais que j’en saurai un peu plus avec le suite des tomes.



Tome 7 : Le cauchemar de l’Epouvanteur




 
 Présentation de l’Editeur : " Je rêvais de Lizzie l'Osseuse... Elle trônait dans une grande salle. Le Malin se tenait à côté d'elle, une main posée sur son épaule. Des prisonniers hurlant de terreur attendaient d'être décapités, et le sol était rouge de sang. " La guerre. qui faisait rage au sud du Comté, a maintenant gagné l'ensemble du pays. A leur retour de Grèce. Tom Ward et John Gregory découvrent que les soldats ont mis le feu à la maison de Chipenden, réduisant en cendres la précieuse bibliothèque. De plus, pendant leur absence, les sorcières de Pendle ont libéré Lime l'Osseuse, que l'Epouvanteur avait enfermée dans une fosse. Rester dans le Comté s'avère trop dangereux. En compagnie de la jeune Alice, et des trois chiens, Griffe, Sang et Os, Tom et son maître s'embarquent pour l'île de Mona, gouvernée par le cruel lord Barrule. Seulement, ils n'y sont pas les bienvenus...







Ce livre est d’une grande importance dans cette série, notez le bien. Tout commence avec le réveil de Lizzie l’Osseuse qui marque le retour des origines d’Alice. On apprend ainsi la destinée qu’elle veut pour sa fille et les projets qu’elle a pour elle-même. Avec cette découverte, on imagine très bien l’histoire de Tom et d’Alice à l’image de Roméo et Juliette. Leur naissance n’est vraiment pas anodine. Tout comme leur vie. Ensuite, l’incendie de la bibliothèque de l’Epouvanteur marque aussi un tournant dans l’histoire des Epouvanteurs. Maintenant, face à un obscur plus fort que jamais, il faudra des armes nouvelles, des méthodes nouvelles… Tous les codes du bien et du mal risquent d’être réécris !



Tome 8 : Le Destin de l’Epouvanteur





 Présentation de l’Editeur : John Gregory, Tom Ward et son amie Alice, fuyant la guerre
qui fait rage dans le Comté, accostent en Irlande. Là, ils vont  affronter des mages particulièrement malfaisants, prêts à tout pour accroître leurs pouvoirs maléfiques et se débarrasser de l'Epouvanteur comme de son apprenti. Au cours d'une  dangereuse mission, Tom se voit remettre la Lame du Destin,  une épée venue de l'Autre Monde. Cette arme puissante lui  permettra-t-elle de vaincre le Malin ? Mais s'il veut survivre, il doit encore s'entraîner... Et la seule personne capable de l'aider
n'est autre que Grimalkin, la sorcière tueuse..







Dans le Destin de l’Epouvanteur, l’atmosphère est très pesante. En effet, vous aurez la pression de la fiole de sang qui perd de sa protection au fur et à mesure du livre, et l’on sent du coup toute l’angoisse de nos jeunes héros. Une course contre la montre démarre alors que nos héros arrivent en Irlande, puisqu’ils sont déjà en fuite, la guerre faisant rage dans le Comté. Pour ajouter à tout cela, John Gregory est toujours affaibli psychologiquement par la perte de sa maison et de sa bibliothèque. Nous arrivons donc en Irlande, avec de nouvelles entités et, pour les combattre, un seul moyen possible : l’Obscur… 

Pauvre Grégory qui se rend compte que la nouvelle génération d’Epouvanteur devra réellement utiliser des méthodes qu’il juge inconcevable. Il se montre aussi d’une grande sagesse en reconnaissant le bien fondé et la nécessité de ce recours. Enfin, nous commençons à observer qu’il tient compte de l’avis de Tom, qu’il lui laisse prendre part aux décisions importantes dans sa chasse à l’Obscur. On voit aussi un passage radical de Tom à l’âge adulte tout simplement, si jeune alors qu’il n’a pas terminé son apprentissage.  Les temps sont durs pour nos Epouvanteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire